La Région finance pour moitié l’installation de caméras de vidéo-surveillance dans les centres équestres

sep article



 

FLASH INFO — « Équiper les structures accueillant des équidés en caméras afin de limiter les intrusions de personnes extérieures sur le site et de surveiller les animaux à distance ». C’est l’objectif du dispositif mis en place par la Région Auvergne-Rhône-Alpes à l’intention des centres équestres et autres propriétaires de chevaux. 

 

La mesure a été adop­tée durant la Commission Permanente de la Région du 16 octobre, « à l’unanimité des groupes poli­tiques ». En pra­tique, le dis­po­si­tif per­met de finan­cer 50 % de l’é­qui­pe­ment en camé­ras des centres équestres. Le tout « avec un pla­fond de 1000 euros en cré­dit d’in­ves­tis­se­ment ». 100 000 euros ont été alloués à l’i­ni­tia­tive.

 

Le président de la Région Laurent Wauquiez au Salon de l'Agriculture en 2018. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Le pré­sident de la Région Laurent Wauquiez au Salon de l’Agriculture en 2018. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

La liste exacte des béné­fi­ciaires poten­tiels ? « Les éle­veurs d’équidés, les éta­blis­se­ments équestres, les centres d’entraînement, les socié­tés de courses et hip­po­dromes [et] les vété­ri­naires spé­cia­li­sés qui parquent des che­vaux dans le cadre de leurs acti­vi­tés de soins ». Le tout sous condi­tion d’a­voir son siège social situé en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

« Le dis­po­si­tif est ouvert jusqu’au 4 décembre 2020. Les pièces utiles sont le SIREN, la fac­ture décais­sée et un RIB. Le Conseil de la Filière Cheval Auvergne-Rhône-Alpes ins­truira les dos­siers de demande de sub­ven­tion et rever­sera aux béné­fi­ciaires le mon­tant de l’aide », pré­cisent encore les ser­vices de la Région.

 

Le dis­po­si­tif fait évi­dem­ment écho aux récentes intru­sions dans des centres ou struc­tures pro­prié­taires de che­vaux. Des faits par­fois accom­pa­gnés de tue­ries et de muti­la­tions des ani­maux, qui ont entrainé beau­coup d’in­quié­tudes chez les pro­fes­sion­nels. Et mené par­fois à des fausses pistes, comme ce fut le cas dans la Loire en août 2020.

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
1163 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.