Action choc de SOS Méditerranée à Grenoble pour que le navire-ambulance l’Ocean Viking reprenne la mer

sep article



 

REPORTAGE VIDÉO – Des militants de l’antenne grenobloise de SOS Méditerranée ont fait un “die-in” ce samedi 19 septembre 2020 à Grenoble. Une action symbolique visant à alerter sur la situation humanitaire « dramatique » des migrants traversant la Méditerranée au péril de leur vie. Les militants ont demandé la libération du navire-ambulance l’Ocean Viking, actuellement bloqué à quai en Sicile par les autorités italiennes.

 

 

Les militants de SOS Méditerranée ont gardé la posture durant une demi-heure. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les mili­tants de SOS Méditerranée ont gardé la pos­ture durant une demi-heure. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Sur le coup de 14 heures, ce samedi 19 sep­tembre, un coup de sif­flet stri­dent reten­tit rue Félix-Poulat. Le signal qu’at­ten­daient une ving­taine de mili­tants de l’an­tenne gre­no­bloise de l’as­so­cia­tion SOS Méditerranée pour pas­ser à l’ac­tion.

 

Après s’être figés comme des sta­tues pour un “man­ne­quin chal­lenge1Une pos­ture des­ti­née à réa­li­ser des plans-séquences sur les­quels des ano­nymes appa­raissent en bande, immo­biles, comme figés dans l’es­pace”, les béné­voles se sont allon­gés à terre pour simu­ler les migrants vic­times de nau­frages en mer. Ils ont ainsi tenu la pos­ture une demi-heure durant, tan­dis qu’un béné­vole expli­quait le sens de leur action au méga­phone.

 

Le col­lec­tif gre­no­blois n’é­tait d’ailleurs pas seul à orga­ni­ser ce genre d’ac­tion, des scènes simi­laires se dérou­lant dans d’autres villes de France. Ce grâce à la mobi­li­sa­tion des 17 antennes locales de SOS Méditerranée tota­li­sant plus de 600 béné­voles.

 

 

Le navire-ambulance Ocean Viking bloqué à quai en Sicile

 

L’objectif visé par les mili­tants ? Attirer l’at­ten­tion du public, des gou­ver­nants et des médias sur « la situa­tion huma­ni­taire dra­ma­tique » per­du­rant en Méditerranée cen­trale. Une situa­tion gra­ve­ment ampli­fiée, depuis le 22 juillet der­nier, par la para­ly­sie du navire-ambu­lance de SOS Méditerranée l’Ocean Vking blo­qué à quai en Sicile par les auto­ri­tés ita­liennes. Aussi, consi­dé­rant l’ur­gence huma­ni­taire, les mili­tants demandent-ils la levée de l’im­mo­bi­li­sa­tion admi­nis­tra­tive du bateau, et ce le plus rapi­de­ment pos­sible.

 

 

 

SOS Méditerranée entend combler « le vide mortel laissé par les États  »

 

En Sicile, le com­bat pour la libé­ra­tion du navire conti­nue, « en lien avec l’ar­ma­teur de l’Ocean Viking […] au niveau tech­nique et admi­nis­tra­tif », indique l’as­so­cia­tion. Qui dénonce « la déten­tion en masse des moyens de sau­ve­tage en mer assu­rés par des navires huma­ni­taires ». Et constate que ces mis­sions « ne sont pos­sibles que grâce au sou­tien indé­fec­tible de la société civile euro­péenne ».

 

Le navire-ambulance Ocean Viking actuellement bloqué à quai. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le navire-ambu­lance Ocean Viking actuel­le­ment blo­qué à quai. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ainsi, « [comble-t-elle] le vide mor­tel laissé par les États en matière de recherche et de sau­ve­tage ». Pour autant, l’as­so­cia­tion garde sa moti­va­tion intacte et ne baisse pas les bras.

 

« Nous conti­nue­rons à mobi­li­ser nos sou­tiens et à plai­der pour le res­pect de la vie humaine et du droit mari­time en Méditerranée cen­trale », déclare-t-elle.

 

Joël Kermabon

 

 

1 Une pos­ture des­ti­née à réa­li­ser des plans-séquences sur les­quels des ano­nymes appa­raissent en bande, immo­biles, comme figés dans l’es­pace.

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
1684 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. « des migrants tra­ver­sant la Méditerranée au péril de leur vie ». C’est une outrance ! Le Gvt fran­çais doit reques­tion­ner la flotte aérienne de AirFrance et orga­ni­ser un pont aérien de l’Afrique jus­qu’à Paris, Lyon et sur­tout Grenoble. Tant qu’un seul afri­cain reste en Afrique, on s’ar­rê­tera pas. Les der­niers res­tants (non-consen­tants), on va les emme­ner en menottes pour faire plai­sir aux intel­los bobos. Black lives mat­ter ! No pas­sa­ran !

    sep article
  2. La mafia des pas­seurs, la plus cri­mi­nelle qui soit, peut reprendre l’ex­pres­sion de Lénine : des idiots utiles.

    sep article
  3. sep article
  4. Une action sans aucun doute très appré­ciée des pas­seurs ultra mafieux qui envoient leur mar­chan­dise humaine dis­pa­raître en mer, pas de pro­fit sans risques (pour les autres), ou se faire récu­pé­rer par l’Ocean Viking. Dont ils attendent avec impa­tience le retour car les pro­chaines livrai­sons sont déjà prêtes. Le busi­ness tourne à fond, ceux qui se couchent les aident.

    sep article