Le préfet lève partiellement l'arrêté sécheresse, les eaux souterraines restent en alerte renforcée

Le pré­fet de l’Isère place la quasi-tota­lité des cours d’eau en alerte séche­resse renforcée

Le pré­fet de l’Isère place la quasi-tota­lité des cours d’eau en alerte séche­resse renforcée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FLASH INFO – La préfecture de l'Isère annonce placer l’ensemble des masses d’eau du département en alerte renforcée sécheresse, à l’exception des eaux superficielles du Drac et de la Romanche.

 
Après des mois de mars, d'avril et de mai sans pluie, et quelques orages insuffisants au mois de juin, "la situation des nappes et des cours d’eau s’est effondrée en août à cause de la canicule, du vent et la quasi-absence de pluies", indique la préfecture. Si les averses de la fin du mois d'août ont apporté un peu de répit, celui-ci aura été de courte durée. De plus, "une sécheresse automnale est à craindre".
 

La rivière Isère est en situation de vigilance © Florent Mathieu - Place Gre'net

La rivière Isère est en situation de vigilance © Florent Mathieu - Place Gre'net


Les mesures prises? Toutes les eaux souterraines et superficielles sont placées en alerte renforcée.
 
Toutes... à l'exception des des eaux superficielles du Drac et de la Romanche, qui sont pour leur part placée en alerte simple.
 
La rivière Isère est, quant à elle, placée en seule situation de vigilance.
 
Si l'état de vigilance ne comprend aucune restriction mais un simple appel "à être vigilant et économe dans sa consommation d’eau", la situation d'alerte impose l'interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles, l'interdiction de remplir des piscines à usage privé de plus de 5m3, ou encore l'interdiction d'arroser les pelouses ou jardins d'agrément entre 9h et 20h. Plus des restrictions spécifiques pour les communes, industriels ou agriculteurs.
 
Comme son nom l'indique, l'alerte renforcée impose des restrictions supplémentaires. Notamment en matière de prélèvements d'eau autorisés pour l'agriculture, et des économies d'eau supplémentaires imposées aux sites industriels. De plus, précisent les services préfectoraux, "les usages non prioritaires de l’eau à partir du réseau d’eau potable peuvent être limités par arrêté municipal".
 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Simon Grange

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le préfet lève partiellement l'arrêté sécheresse, les eaux souterraines restent en alerte renforcée
Le pré­fet lève par­tiel­le­ment l’ar­rêté séche­resse, les eaux sou­ter­raines res­tent en alerte renforcée

  FLASH INFO – La préfecture de l'Isère annonce une levée partielle de son arrêté sécheresse, adopté le 17 septembre 2020. Le préfet explique ainsi Lire plus

En Isère, la sécheresse s'aggrave sur les cours d'eau et les nappes phréatiques. Les pouvoirs publics multiplient, en vain, les mesures de restriction.
En Isère, la séche­resse s’ag­grave mal­gré des mesures de res­tric­tion de plus en plus sévères

FLASH INFO - Les dernières mesures de restriction d'eau n'y ont rien fait. Le 28 août, le préfet de l'Isère a à nouveau relevé les Lire plus

Vigilance et alertes séche­resse sur l’Isère, trop tar­dives pour France nature environnement

FLASH INFO – Une « course de lenteur des préfets » ? C'est ainsi que les militants de la FNE Isère (France nature environnement) qualifient la disposition des Lire plus

Depuis trois ans, les arrêtés sécheresse et les restrictions d'eau se suivent et se ressemblent en Isère. Car l'efficacité du dispositif est limitée.
La séche­resse chro­nique en Isère révèle les limites du dis­po­si­tif de contrôle et de restrictions

  DÉCRYPTAGE - Va-t-on vers une troisième année de sécheresse consécutive en Isère ? Depuis 2018, les arrêtés et les mesures de restriction se succèdent Lire plus

Le préfet lève partiellement l'arrêté sécheresse, les eaux souterraines restent en alerte renforcée
Les cours d’eau et nappes sou­ter­raines du dépar­te­ment de l’Isère de nou­veau pla­cés en vigi­lance sécheresse

  FIL INFO - Les cours d'eau et les nappes souterraines du département de l'Isère ont été placés en vigilance sécheresse. Absence de pluie en Lire plus

En Rhône-Alpes, les nappes souterraines ne se sont pas suffisamment rechargées malgré les pluies de l'automne © iStock
Sécheresse : la situa­tion s’a­mé­liore mais en Isère les nappes sou­ter­raines sont tou­jours à la peine

  FIL INFO - Si les pluies de cet automne ont permis de remettre à niveau les cours d'eau en Isère, ce n'est pas le Lire plus

Flash Info

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

|

09/05

12h05

|

|

06/05

20h04

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Abonnement| Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin