Exposition Eric Alibert Calligraphie alpinesEric Alibert

« Calligraphies alpines » : les forces de la nature prennent vie au musée de l’Ancien Évêché

« Calligraphies alpines » : les forces de la nature prennent vie au musée de l’Ancien Évêché

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Dans le cadre de l’événement isé­rois Paysage>Paysages, le musée de l’Ancien Évêché expose les « Calligraphies alpines » de l’artiste natu­ra­liste Éric Alibert. Des œuvres, qui au-delà de leur esthé­tisme, font prendre conscience de la fra­gi­lité d’une nature vivante, sau­vage et mystérieuse.

Eric Albert exposition

Eric Alibert pré­sen­tant son expo­si­tion « Calligraphies alpines » au musée de l’Ancien Evêché © Corentin Bemol – Place Gre’net

« Ce n’est pas tant la nature qui m’intéresse que les forces de la nature. » Cette cita­tion de Paul Cézanne, l’ar­tiste Éric Alibert l’a faite sienne dans ses tableaux qui ornent désor­mais les murs du musée de l’Ancien Évêché.

Une expo­si­tion orga­ni­sée dans le cadre de l’é­vé­ne­ment isé­rois Paysage>Paysages, qui se tient depuis la mi-juillet jus­qu’au 15 novembre 2020.

Ces forces mys­té­rieuses, presque mys­tiques, sont les marion­net­tistes de cette nature en per­pé­tuel mou­ve­ment. Croquis orni­tho­lo­giques, pay­sages, cha­mois… L’artiste met en scène toute la diver­sité de la vie alpine. Au total, soixante œuvres pour repré­sen­ter la grande fra­gi­lité du milieu montagnard.

Dans ces œuvres, rien n’est laissé au hasard. Les pein­tures repré­sentent des formes, des « tâches » ani­ma­li­sées. Une impres­sion de mou­ve­ment continu don­nant nais­sance à une faune éphé­mère, fra­gile. La volonté de l’ar­tiste ? Rendre abs­trait le réel, la nature, pour les éle­ver au rang de sym­boles. Avec, pour repré­sen­ter la fra­gi­lité, le choix de l’encre et de l’aquarelle, pro­cé­dés qui s’évanouissent face aux intem­pé­ries et au temps.

Un cer­tain rap­port au temps

De temps qui passe, il en est beau­coup ques­tion entre les lignes, avec les mou­ve­ments qui tra­versent les pay­sages qu’Eric Alibert immor­ta­lise. « Il y a cette idée dans ces œuvres, que nous ne sommes qu’une vir­gule, un mou­ve­ment de pin­ceau. Nous, comme les ani­maux, sommes plus un souffle qu’une entité. Cette idée me bou­le­verse », explique-t-il.

Exposition Eric Alibert Calligraphies alpines

« La forêt » d’Eric Alibert @ Corentin Bemol – Place Gre’net

Une idée du temps éga­le­ment déve­lop­pée dans des pein­tures de pay­sages jouant sur la dua­lité ombre/lumière. « Quand on peint la nature, on évoque l’idée du temps ». Une aqua­relle d’une forêt de nuit, répond ainsi à une autre pein­ture, une forêt de jour. La neige semble en feu… mais ce der­nier dis­pa­raît avec le cré­pus­cule. « J’ai voulu mon­trer ces pay­sages qui s’enfoncent dans la nuit et me deman­der ce que la nuit garde du jour et qu’est ce qu’elle apporte. L’énergie qui cir­cule dans ces images nous dévoile cer­taines choses et nous en cache d’autres ».

Une écri­ture imperceptible

Exposition Eric Alibert Calligraphies alpines 2

« Quatres tétras-lyres » d’Eric Alibert © Corentin Bemol – Place Gre’net

Pourquoi « Calligraphie » ? Pour Eric Alibert, la réponse est évi­dente. Il ne s’agit pas seule­ment de pein­tures, mais avant tout, d’une autre manière d’écrire. « Si l’on prend ce tableau des trois cha­mois, Il y a un jeu aérien de ces ani­maux qui, pour moi, cor­res­pond à une écri­ture éphé­mère. Comment les ani­maux com­mu­niquent ? Le corps de l’animal est une para­bole sur ce que la nature est en train de nous dire ».

Une écri­ture donc intime, mys­té­rieuse, qui laisse son­geur Jean-Pierre Barbier, pré­sident du dépar­te­ment de l’Isère : « Je n’ai pas pris la peine de lire les textes car les œuvres parlent d’elle-même. Cette expo­si­tion me cor­res­pond car elle est consti­tuée de sym­boles », affirme t‑il.

Ces œuvres consti­tuent au total trente années de la vie d’Eric Alibert. Un mor­ceau de vie mis à l’honneur par le musée de l’Ancien Évêché. « Si mes œuvres per­mettent au public de res­sen­tir le sau­vage et de s’imbiber des mys­tères de la nature, alors je serai com­blé » conclut-il.

Corentin Bemol

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

CBem

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Paysage>Paysages : château de Vizille Bruno Thircuir, du collectif "La fabrique des petites utopies"
Quatrième édi­tion de Paysage>Paysages : un été de culture et de dépaysement

  FOCUS - Après l’automne, l’hiver et le printemps, voici la quatrième et dernière saison de l’événement culturel Paysage>Paysages, lancé ce mardi 30 Juin depuis Lire plus

Les dix musées dépar­te­men­taux isé­rois rouvrent leurs portes

  EN BREF - Le gouvernement a autorisé la réouverture des “petits” musées durant la phase de déconfinement. À partir de ce lundi 18 mai, Lire plus

Vivian Maier a beaucoup photographié la vie quotidienne de New-York et Chicago dans la seconde moitié du XXe siècle. © Augustin Bordet - placegrenet.fr
Exposition Vivian Maier, Street pho­to­gra­pher : “l’ex­tra­or­di­naire dans l’or­di­naire” au Musée de l’Ancien Évêché

  FOCUS - Vivian Maier (1926-2009) est une photographe de rue américaine. Son talent n’a jamais été révélé de son vivant. Pourtant, elle laisse derrière Lire plus

Jean-Marc Rochette, artiste au som­met : l’œuvre alpine du des­si­na­teur fait halte au Musée de l’Ancien-Évêché

FOCUS - Après avoir déjà exposé l'artiste en 2017 avec Pic & Bulle, le Musée de l'Ancien-Évêché consacre une exposition complète à la dimension alpine Lire plus

Montagne et pay­sage : toute la splen­deur de l’es­tampe japo­naise au Musée de l’Ancien Évêché

FOCUS – Le département de l'Isère continue de s'inscrire dans la programmation culturelle nationale « Japonisme 2018 ». Le musée départemental de l'Ancien Évêché accueille ainsi l'exposition Lire plus

The Big Ukulele Syndicate. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Musée de l’Ancien évê­ché : un lieu chargé d’his­toire tourné vers l’a­ve­nir après le suc­cès de ses 20 ans

REPORTAGE VIDÉO - Le musée de l'Ancien évêché fête cette année ses vingt ans d'existence. Offert aux Grenoblois par le Département de l'Isère en 1998 Lire plus

Flash Info

|

10/08

13h33

|

|

10/08

10h05

|

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin