Émilie Chalas et Grenoble à cœur accusent Éric Piolle de “com” sur la pollution… et Atmo de parti-pris

sep article



 

FOCUS — Émilie Chalas, députée de l’Isère et candidate aux municipales à la tête de la liste Un nouveau regard sur Grenoble, s’attaque au sujet sensible de la pollution de l’air dans la capitale des Alpes. Aux côtés de trois de ses colistiers, dont deux sont membres du collectif Grenoble à cœur, elle fustige Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, organisme de surveillance de la qualité de l’air qu’elle accuse d’interprétations fausses, voire de parti-pris. Quant au maire de Grenoble, il traiterait la pollution comme un sujet de communication « anti-bagnole », en délaissant les autres causes de pollution, comme le chauffage urbain. 

 

 

« Éric Piolle ne mène pas une poli­tique contre la pol­lu­tion atmo­sphé­rique, il mène une poli­tique contre la voi­ture et pour le vélo », assène Émilie Chalas. La dépu­tée LREM de l’Isère et can­di­date aux muni­ci­pales de Grenoble explique vou­loir « objec­ti­ver », « dépas­sion­ner » et même « dépo­li­ti­ser » la ques­tion de la pol­lu­tion. « C’est un enjeu de santé publique, pas de cam­pagne poli­tique », affirme-t-elle.

 

Émilie Chalas et Gérald Dulac dans le local de campagne « Un nouveau regard sur Grenoble » © Florent Mathieu - Place Gre'net

Émilie Chalas et Gérald Dulac dans le local de cam­pagne de la liste « Un nou­veau regard sur Grenoble ». © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Une concep­tion qui serait oppo­sée à celle de son concur­rent, le maire sor­tant de Grenoble. « Il est contre la voi­ture et pour le vélo : c’est un mau­vais diag­nos­tic. Le sujet est un prisme idéo­lo­gique qui n’a pas pour objet de lut­ter contre la pol­lu­tion atmo­sphé­rique », assène la can­di­date. En com­pa­gnie, pour l’oc­ca­sion, de trois de ses colis­tiers : Manuel Sellier, et les membres (aussi) du col­lec­tif Grenoble à cœur Guy Waltisperger et Gérald Dulac.

 

 

Grenoble à cœur contredit (de nouveau) les conclusions d’Atmo

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
6594 visites | 12 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 12
  1. sep article
  2. C’est la spé­cia­lité sur ce site de Bigdams38 et de quelques autres de baver sur qui les dérangent, sans jamais appor­ter la moindre infor­ma­tion. C’est regret­table comme pro­cédé mais on voit bien quel est l’ob­jec­tif sys­té­ma­tique.

    sep article
  3. C est la spé­cia­lité sur ce site, de quelques acti­vistes de faire pas­ser des écrits par­ti­sans pour de la science. C est regret­table comme pro­cédé mais il suf­fit de venir deux ou trois pour repé­rer ce pro­cédé sys­té­ma­tique.

    sep article
  4. @amigo & @placegrenet
    N oubliez pas de pré­ci­ser que c est un blog / un post et non un article.
    Donner un avis et mettre un blog pour confir­mer est dou­teux. Je ne sais si « amigo » fait par­tie de coeur de ville, en tout cas C est mal­venu.
    À une époque je par­ti­ci­pais au cercle les échos : ce n est pas pour autant sur ma contri­bu­tion avait valeur d une jour­na­liste des échos. Bref… À évi­ter car bien mani­pu­la­teur comme pro­cédé

    sep article
  5. Elle est vrai­ment prête à tout… Elle en ren­drait sym­pa­thique son concur­rent LR tant il est fin au regard de ses gros sabots.
    Ouste ! Laissez nous pleu­rez notre future man­da­ture et par pitié ayons des poli­tiques dignes

    sep article
  6. Je suis bien d’ac­cord pour le péage urbain qui aura le mérite de per­mettre aux Grenoblois de rou­ler sans entraves même sur des voies attro­fiées.
    En revanche la ges­tion de la crise Covid par notre maire est minable.
    Ah ça oui il était là pour dire qu’il fal­lait accueillir les enfants de tous les « pre­miers de cor­vée » pen­dant le confi­ne­ment mais sans sur­tout rien faire ni jamais uti­li­ser ni ses agents (ani­ma­teurs, ATSEM, édu­ca­teurs) ni ses locaux (écoles, gym­nase) dis­po­nibles. Quand le décon­fi­ne­ment fut annoncé et bien il a attendu au lieu de mettre ses équipes au tra­vail si bien que le décon­fi­ne­ment venu les écoles n’ont pas ouvert…
    Pour par­ler de mon cas per­son­nel mes enfants n’ont pu retour­ner à l’é­cole que cette semaine pour un jour par semaine « grâce » à l’ou­ver­ture de classes sup­plé­men­taires par la mai­rie apprise il y a 2 semaines pour le pri­maire et en fin de semaine der­nière pour la mater­nelle.
    Comment le maire pou­vait il annon­cer vou­loir accueillir plus d’en­fants tout en ne fai­sant rien quand c’é­tait son choix et en se mon­trant inca­pable de le faire lorsque c’é­tait sa res­pon­sa­bi­lité ?
    Je passe la blague des masques obli­ga­toires dans les TEC et où le maire bro­car­dait le par­te­na­riat gou­ver­ne­ment-grande dis­tri­bu­tion (SIC…) en se mon­trant encore une fois inca­pable de signer un bon de com­mande pour dis­po­ser de masques en temps vou­lus mais nous livrant des masques (très mal fichus avec leurs nœuds en plus) un mois après. Mais c’é­tait la faute du gou­ver­ne­ment et de la région qui ne livrait pas de masque à notre maire.
    Heureusement notre édile a su trou­ver un nou­veau com­bat : les masques à fenêtre inclu­sifs. Mais comme l’AFNOR ne les a pas cer­ti­fiés, on ne peut rien faire (ouf, on était mal sinon) sauf pro­po­ser le patron en ate­lier MDH et sur­tout se mon­trer dans les médias (et fina­le­ment n’est ce pas le plus impor­tant ?).
    Bref notre Maire, comme vous dîtes, en connaît un rayon en com­mu­ni­ca­tion et effec­ti­ve­ment le gou­ver­ne­ment ferait bien de s’en ins­pi­rer. En revanche niveau action je ne peux que regret­ter qu’on confie des res­pon­sa­bi­li­tés à des per­son­nages aussi abjectes que lui.

    sep article
    • Bonjour,
      Au lieu de tout faire peser sur Grenoble, regar­dez ce qui se fait ailleurs. Le site de l’Éducation Nationale a donné les chiffres (https://www.education.gouv.fr/deconfinement-phase-2-point-de-situation-au-28-mai-303813) : chaque jour seuls 22% des éco­liers fran­çais ont été accueillis et 26% en Isère tan­dis qu’à Grenoble c’é­tait 29% à l’ou­ver­ture des écoles en mai, puis 33% début juin pour en être à 37% cette semaine. Et le dis­po­si­tif 2S2C n’a rien changé puisque les com­munes n’ont pas de locaux sup­plé­men­taires pour accueillir les 63% d’é­lèves res­tant, ni de per­son­nels (il fau­drait plus de 500 ani­ma­teurs). Bordeaux, qui est le meilleur élève en France pour les 2S2C, accueille chaque jour 1500 élèves sur un total de plus de 20.000 élèves … de quoi frus­trer encore plus la moi­tié des familles qui n’ont accès ni à l’é­cole ni à 2S2C. Les com­mu­nes­via l’AMF ont réclamé un allè­ge­ment du dis­po­si­tif sani­taire qui per­mette de rou­vrir 100% des espaces des écoles et d’ac­cueillir tous les enfants. Il semble que les com­munes et les parents ont fini par être enten­dus.
      F. Malbet, adjoint aux écoles à Grenoble.

      sep article
  7. sep article
  8. C’est clair qu’é­tant don­née la manière dont les macro­nistes ont géré le Covid, ils sont bien pla­cés pour cri­ti­quer notre Maire .… Vivement un péage urbain !

    sep article
    • Pour une fois je suis d’accord avec les aya­tol­lahs anti voi­ture. Le péage urbain fera de la sélec­tion sociale, avec les gens aisés qui pour­ront fina­le­ment conduire sans bou­chons. Les pas­tèques seront bien sûr ten­tés d’introduire un tarif dif­fé­ren­tiel, mais après leur échec humi­liant avec les prix de sta­tion­ne­ment (qui ont coûté 4 mln à la ville), ils seront très pru­dents. Bref, que du bon­heur et je condui­rai mon 4×4 à Grenoble sans bou­chons 🙂

      sep article
  9. elle a abso­lu­ment rai­son. Étonnant qu’elle a pris tel­le­ment de temps pour le com­prendre. Pour les pas­tèques la voi­ture c’est le sym­bole du mode de vie de la « bour­geoi­sie ». Piolle s’est publi­que­ment féli­cité que grâce à lui le centre ville de Grenoble n’ap­par­tient plus à l’homme blanc pressé (euphé­misme pour la « bour­geoi­sie »). C’est tou­jours la vielle « lutte des classes », juste dégui­sée en « poli­tique verte » 🙂

    sep article
  10. On ne peut don­ner tort à Émilie Chalas sur le sujet !

    sep article