Masques en tissu à la population iséroise : des livraisons au compte-gouttes dans la plus grande pagaille

sep article



 

DÉCRYPTAGE – Ils avaient été promis et annoncés par milliers. Les masques en tissu devaient pallier à la hâte la pénurie de dispositifs chirurgicaux. Mais, tout juste après le déconfinement, ils sont encore une denrée rare, quand bien même les communes iséroises multiplient les canaux d’approvisionnement, entre tentative de coordination, système D et réseaux. Trop tard ?

 

 

Laurent Wauquiez à Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs le lundi 11 mai pour la livrai­son des masques aux plus petites com­munes. © Région Auvergne-Rhône-Alpes

Des mil­liers de masques avaient été pro­mis. Par la Région Auvergne Rhône-Alpes, pre­mière à ouvrir le ban. Par la Ville de Grenoble et moult col­lec­ti­vi­tés. Au final, le jour J – à savoir le 11 mai jour du décon­fi­ne­ment –, les masques en tissu pré­vus pour les habi­tants de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise ne cou­raient pas les rues.

 

À Grenoble, par exemple, on attend tou­jours. Tant les 188 000 masques pro­mis par la Région depuis le 16 avril que les 175 000 que la Ville a elle-même com­man­dés auprès de deux fabri­cants de la région1Rodier à Sassenage et AJ Biais à Saint-Étienne., après avoir quitté la com­mande grou­pée de la Métropole. Et si les moda­li­tés de dis­tri­bu­tion ont été arrê­tées, il n’y a tou­jours pas de date en vue. « Les dates de livrai­son ne cessent d’être révi­sées », répondent les ser­vices de la Ville.

 

En atten­dant, les masques de l’État ont fini par arri­ver. Des masques jetables dis­tri­bués depuis le 11 mai via la CCAS aux per­sonnes les plus vul­né­rables. Mais aussi aux usa­gers des trans­ports en com­mun.

 

 

Des livraisons de masques au compte-gouttes

 

Trois mois après le début de l’é­pi­dé­mie, les livrai­sons se font tou­jours au compte-gouttes. Et four­nir un calen­drier se fait tou­jours au doigt mouillé. Désorganisation ? Manque, de haut en bas, d’an­ti­ci­pa­tion, puis de réac­ti­vité ? Fournisseurs débor­dés ? Le masque est devenu le sym­bole d’une défaillance géné­ra­li­sée…

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3898 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Notre intéri-maire était cadre en logis­tique dans une mul­ti­na­tio­nale amé­ri­caine et il a fait quoi ??????????????????????

    sep article