Le Voironnais fait fabriquer 200 000 masques en tissu, les masques chirurgicaux restant introuvables

sep article



 

FIL INFO – Le Voironnais annonce à son tour la distribution de masques en tissu pour ses habitants. Deux cent mille masques alternatifs, commandés à une entreprise locale, seront ainsi livrés à compter du 7 mai. Les masques chirurgicaux, réservés en priorité aux professionnels de santé, restent quant à eux introuvables dans les officines.

 

 

Faute de masques chirurgicaux dans les officines, les initiatives de collectivités locales pour s'approvisionner en masques alternatifs se multiplient © IStock

Faute de masques chi­rur­gi­caux dans les offi­cines, les col­lec­ti­vi­tés locales mul­ti­plient les ini­tia­tives pour four­nir des masques alter­na­tifs. © IStock

À son tour, le Pays voi­ron­nais annonce la mise à dis­po­si­tion gra­tuite de masques en tissu. Cette caté­go­rie de masques alter­na­tifs, créée de toutes pièces par le gou­ver­ne­ment le 29 mars, vise à pal­lier la pénu­rie per­sis­tante de masques chi­rur­gi­caux. De fait, ces der­niers, réser­vés en prio­rité aux pro­fes­sion­nels de santé, sont tou­jours introu­vables dans les offi­cines à Voiron*.

 

Faute de mieux donc, 200 000 masques vont ainsi être dis­tri­bués aux habi­tants du ter­ri­toire à comp­ter du 7 mai, annonce le Pays voi­ron­nais. Soit deux par habi­tant. Des masques fabri­qués par l’en­tre­prise locale Dennantes, à qui la col­lec­ti­vité a passé com­mande pour 600 000 euros.

 

 

Deux masques par foyer dans un premier temps à Voiron

 

Ces masques alter­na­tifs, aux normes Afnor, seront dis­tri­bués via les mai­ries. À Voiron, les moda­li­tés sont à peu près connues. Deux masques par foyer seront dis­tri­bués dans les boîtes aux lettres par des élus et des béné­voles entre le 8 et le 10 mai.

 

Puis, « pour ceux dont la com­po­si­tion du ménage jus­ti­fie un besoin sup­plé­men­taire, plu­sieurs points de col­lecte seront dis­po­sés en ville pour évi­ter les trop fortes concen­tra­tion de popu­la­tion, pré­cise le maire de Voiron Julien Polat. Chacun pourra, après le confi­ne­ment et sur pré­sen­ta­tion d’un jus­ti­fi­ca­tif, récu­pé­rer 2 masques pour chaque membre de la famille. »

 

 

 

 

Ces masques réuti­li­sables ne suf­fi­ront tou­te­fois pas à répondre à la demande, leur durée de vie étant limi­tée. La notice tech­nique jointe à la liste des fabri­cants habi­li­tés par la direc­tion géné­rale des entre­prises pré­cise en effet que ces dis­po­si­tifs sont lavables « au moins dix fois ». Mais moins de quinze fois au vu de la clas­si­fi­ca­tion.

 

 

Un masque qui ne protège pas du virus

 

Avec quelle effi­ca­cité ? Le masque “made in Voiron” est censé fil­trer entre 96 et 98 % des par­ti­cules supé­rieures à 3 micro­grammes**. À condi­tion tou­te­fois de se laver les mains avant toute mani­pu­la­tion et ne pas l’u­ti­li­ser plus de quatre heures consé­cu­tives. « Le masque bar­rière doit être lavé chaque fois qu’il est souillé, mouillé ou mal posi­tionné sur le visage, sou­ligne en outre le guide de l’Afnor. Il convient de ne pas le mettre en posi­tion d’attente sur le front ou sous le men­ton pen­dant et après uti­li­sa­tion. »

 

Comme tous les dis­po­si­tifs alter­na­tifs qui se mul­ti­plient en France, celui-ci ne pro­tège pas du virus mais limite les pro­jec­tions. D’où les mises en garde des auto­ri­tés sani­taires, des indus­triels comme des élus qui conseillent avant tout de res­pec­ter les gestes bar­rières et les mesures de dis­tan­cia­tion.

 

Patricia Cerinsek

 

 

* Les phar­ma­cies ont désor­mais l’au­to­ri­sa­tion de vendre ces masques en tissu, non sani­taires.

 

** Chiffre cor­res­pon­dant à la taille des gout­te­lettes vec­teurs du virus.

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
4339 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Si jamais ont est plu­sieurs dans la famille ?

    sep article
    • PC

      05/05/2020
      18:01

      Comme pré­cisé dans l’ar­ticle, le com­plé­ment doit être fait, moyen­nant jus­ti­fi­ca­tif d’i­den­tité, dans les points d’ap­pro­vi­sion­ne­ment qui doivent être mis en place par la ville. Ceci pour le cas de la ville de Voiron, chaque com­mune ayant ses moda­li­tés propres de dis­tri­bu­tion.

      sep article
  2. 2 mas­qués par per­sonne puis, plus loin dans l’article, plus que 2 par foyer !
    Pourquoi ne pas s’appuyer sur le der­nier recen­se­ment pour dis­tri­buer direc­te­ment dans les boîtes aux lettres les 2 masques par per­sonne consti­tuant le foyer ?

    sep article
    • PC

      30/04/2020
      11:55

      Deux par habi­tant sur le Voironnais. Pour la ville de Voiron, la dis­tri­bu­tion com­men­cera par deux masques par foyer (dans les boites aux lettres), à charge pour chaque foyer de venir com­plé­ter aux points de col­lecte en fonc­tion de la com­po­si­tion du foyer donc.
      La réponse à la ques­tion relève elle des ser­vices de la mai­rie de Voiron char­gés des moda­li­tés de dis­tri­bu­tion.

      sep article