Coronavirus : les randonnées et activités de montagne sont interdites rappelle la préfecture

sep article



 

FIL INFO – Alors que les mesures de confinement face à l’épidémie de coronavirus ont débuté mardi 17 mars à midi, la préfecture de l’Isère rappelle les règles concernant les activités extérieures ou les sorties en nature. En résumé ? Randonnées, cueillette dans les bois, prises de vues photographiques, chasse et pêche sont interdites.

 

 

Quelles acti­vi­tés exté­rieures, spor­tives ou de mon­tagne peut-on faire par temps de confi­ne­ment ? La réponse de la pré­fec­ture de l’Isère se résume en un mot : aucune. « Lionel Beffre, pré­fet de l’Isère, rap­pelle que les sor­ties ne sont pas auto­ri­sées, sauf dans le péri­mètre immé­diat de l’habitation (hors dépla­ce­ment pro­fes­sion­nel), y com­pris pour l’activité phy­sique essen­tielle, qui ne doit en aucun cas conduire à des sor­ties pro­lon­gées », écrit-elle dans un com­mu­ni­qué.

 

Coronavirus : la préfecture rappelle que randonnées ou activités de montagne sont interdites.Randonnée Gourmande à la Bastille © Muriel Beaudoing - placegrenet.fr

Randonnée Gourmande à la Bastille. © Muriel Beaudoing – placegrenet.fr

 

Sont ainsi inter­dites « la ran­don­née et toutes les acti­vi­tés de mon­tagne, spor­tives ou récréa­tives, notam­ment situées en péri­phé­rie des agglo­mé­ra­tions, et éloi­gnées des rési­dences des pra­ti­quants concer­nés ». Il en va de même pour les sor­ties dans les bois « pour cueillette et toute prise de vue pho­to­gra­phique », ou encore pour la pra­tique de la chasse ou de la pêche. Aucun de ces dépla­ce­ments n’a, en effet, de valeur déro­ga­toire.

 

 

Objectif : éviter des opérations de secours en montagne

 

Les acti­vi­tés de mon­tagne sont d’au­tant plus dans le col­li­ma­teur qu’elles sont sus­cep­tibles d’oc­ca­sion­ner des opé­ra­tions de secours « Alors même que [les ser­vices de secours] doivent res­ter plei­ne­ment mobi­li­sés pour les inter­ven­tions liées à la situa­tion sani­taire actuelle », rap­pelle la pré­fec­ture. En cas de non-res­pect des règles, les contre­ve­nants éco­pe­ront d’une amende de 135 euros.

 

Coronavirus : la préfecture rappelle que randonnées ou activités de montagne sont interdites.Si la pratique sportive est tolérée, elle doit se dérouler sur une distance courte à proximité de son domicile © Léa Raymond - Place Gre'net

Si la pra­tique spor­tive est tolé­rée, elle doit se dérou­ler sur une dis­tance courte, à proxi­mité de son domi­cile. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

« Respecter les consignes, c’est avant tout res­pec­ter les soi­gnants », insistent les ser­vices de l’État. Les mesures de confi­ne­ment imposent, au final, de res­ter à son domi­cile le plus pos­sible et de limi­ter ses dépla­ce­ments aux courses essen­tielles, à une acti­vité spor­tive soli­taire à proxi­mité de chez soi, ou aux tra­jets pro­fes­sion­nels pour les per­sonnes ne pou­vant avoir recours au télé­tra­vail. Chaque dépla­ce­ment néces­site en outre de se munir d’une attes­ta­tion sur l’hon­neur.

 

Florent Mathieu

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
6692 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Les notions de briè­veté, de proxi­mité et de non-dan­ge­ro­sité sont en effet floues, et c’est l’es­prit plus que la lettre qui doit pré­va­loir.

    L’autre jour, j’ai fait un foo­ting assez long mais sur ter­rain facile et en croi­sant très peu de gens (que j’ai salués à plu­sieurs mètres de dis­tance).

    Ce n’é­tait pas bref mais les risques de conta­mi­na­tion et de bles­sure étaient quasi-nuls.

    Le risque 0 n’existe pas pour un foo­ting, mais il existe encore moins lorsque l’on prend la voi­ture pour aller faire les courses… et avoir une acti­vité phy­sique est un besoin au même titre que l’a­li­men­ta­tion.

    sep article