Gratuité des transports publics dans l’agglo grenobloise : La commune est à nous ! lance une pétition pour un Ric

sep article

 

FOCUS – Les transports publics doivent être gratuits tous les jours, martèle La commune est à nous !, en lice pour les municipales à Grenoble. L’urgence écologique et sociale est telle qu’il faut des « actes forts » pour enclencher un véritable « changement de cap », alertent ses porte-paroles. Ceux-ci lancent une pétition demandant à Grenoble-Alpes Métropole d’organiser un référendum d’initiative citoyenne (Ric) sur le sujet.

 

 

Conférence de presse de La commune est à nous qui prône sur les transports en commun gratuits, le 31 janvier 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Conférence de presse de La com­mune est à nous qui prône sur les trans­ports en com­mun gra­tuits, le 31 jan­vier 2020. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

La Ville de Dunkerque est pas­sée aux trans­ports publics gra­tuits et s’en porte bien, arguent les par­ti­sans de La com­mune est à nous ! en lice pour les muni­ci­pales. Il est grand temps que Grenoble, qui souffre de pics de pol­lu­tion à répé­ti­tion, fran­chisse le pas !, ser­monne le col­lec­tif.

 

« Cette reven­di­ca­tion de la gra­tuité totale des trans­ports publics a émergé dès notre pre­mier forum, en sep­tembre der­nier », contex­tua­lise Michel Szmepruch, l’un des lea­ders de La com­mune est à nous ! et, par ailleurs, ani­ma­teur du Collectif pour la gra­tuité des trans­ports publics dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise.

 

« C’est l’un des élé­ments forts de notre futur pro­jet de pro­gramme, lequel se construit col­lec­ti­ve­ment. » La qua­trième et der­nière assem­blée, déci­sion­naire celle-ci, se tient ce samedi 15 février à 18 heures à la salle 150 de La Villeneuve.

 

 

Stop aux demi-mesures, lance La commune est à nous !

 

Rendre les trans­ports gra­tuits va méca­ni­que­ment entraî­ner du report modal, faire bais­ser dras­ti­que­ment la pol­lu­tion de l’air et, donc, amé­lio­rer la santé de tous. Cela ne fait aucun doute pour Michel Szmepruch et les sou­tiens de La com­mune est à nous !

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
3246 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. @Pierre Isère, les routes que vous uti­li­sez tous les jours c’est avec mon argent. De même que les ser­vices hos­pi­ta­liers, de secours et le coût de la sécu­rité sociale décou­lant des dizaines de mil­liers d’ac­ci­dents pro­vo­qués par la cir­cu­la­tion auto­mo­bile. Vous pou­vez remer­cier la com­mu­nauté natio­nale pour la prise en charge de ces coûts, car vous devriez vous satis­faire qu’on ne mette pas un sys­tème de péage pour chaque route, alors qu’un usa­ger de trans­port en com­mun doit, quand à lui, vali­der ou payer à chaque mon­tée ! Pour le reste, je ne suis pas favo­rable à la gra­tuité totale, car il vaut mieux payer davan­tage pour amé­lio­rer l’offre.

    sep article
  2. Il faut rap­pe­ler à ces para­sites qu’il n’y a rien de gra­tuit dans ce monde, il y a tou­jours quelqu’un qui paie pour la fête avec son argent

    sep article
  3. sep article