L’ex-député de l’Isère Didier Migaud rejoint la HATVP et laisse la Cour des comptes sans tête

sep article



 

FIL INFO – L’ex-député socialiste de l’Isère et premier président de la Cour des comptes Didier Migaud succède à Jean-Louis Nadal à la tête de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Si sa nomination a fait consensus, le passage de relais rue Cambon est manifestement plus compliqué.

 

 

Les chambres régionales des comptes contrôlent tout. Ou presque. La liste des "à contrôler” s'allonge et la certification des comptes est en marche...

Didier Migaud. © Patricia Cerinsek

Qui pour suc­cé­der à Didier Migaud à la pré­si­dence de la Cour des comptes ?

 

Élu en Isère de 1986 à 2010, notam­ment maire de Seyssins, député de l’Isère et à la tête de la com­mu­nauté d’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble, Didier Migaud a éga­le­ment été rap­por­teur géné­ral du bud­get. Il fut aussi pré­sident de la com­mis­sion des Finances de l’Assemblée natio­nale de 2007 à 2010.

 

Issu des rangs socia­listes, l’ex-député de l’Isère tenait depuis dix ans les rênes de la plus haute juri­dic­tion finan­cière de France dont il était le pre­mier pré­sident.

 

Cela fai­sait des mois que son départ pour la Haute auto­rité pour la trans­pa­rence de la vie publique (HATVP) était annoncé. Il a été offi­cia­lisé fin jan­vier. Désormais à la tête de cette auto­rité indé­pen­dante notam­ment char­gée de scru­ter le patri­moine et les acti­vi­tés des membres du gou­ver­ne­ment, Didier Migaud prend la suite de Jean-Louis Nadal, ancien haut magis­trat.

 

 

Une nomination sur proposition d’Emmanuel Macron qui fait consensus

 

Le pas­sage de relais a été, pour ainsi dire, une for­ma­lité. La nomi­na­tion de Didier Migaud, 67 ans, sur pro­po­si­tion d’Emmanuel Macron sou­mise aux Commissions des lois de l’Assemblée natio­nale et du Sénat, a fait consen­sus. Il a été adoubé par 45 voix contre 4.

 

Marie-Christine Dokhelar, présidente de la CRC Auvergne Rhône-Alpes et Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes.

Marie-Christine Dokhelar, pré­si­dente de la CRC Auvergne Rhône-Alpes, et Didier Migaud, pre­mier pré­sident de la Cour des comptes. © Patricia Cerinsek

 

La suc­ces­sion est mani­fes­te­ment plus com­pli­quée rue de Cambon. En pole posi­tion l’été der­nier, l’an­cien com­mis­saire euro­péen aux affaires éco­no­miques Pierre Moscovisci serait désor­mais en concur­rence avec… Éric Woerth. Lequel vient d’être mis en exa­men dans le cadre de l’af­faire du finan­ce­ment libyen de la cam­pagne de Nicolas Sarkozy.

 

Le pré­sident de la République pour­rait sor­tir une troi­sième per­son­na­lité du cha­peau. D’après le Journal du Dimanche, Emmanuel Macron pour­rait ainsi nom­mer la garde des Sceaux Nicole Belloubet, à l’occasion d’un rema­nie­ment minis­té­riel après les élec­tions muni­ci­pales.

 

Le temps presse. Le pre­mier pré­sident de la Cour des comptes pré­side aussi le Haut conseil des finances publiques. Lequel devra don­ner, dès avril, son avis sur les pré­vi­sions macro-éco­no­miques du gou­ver­ne­ment.

 

Patricia Cerinsek

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
2963 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.