La candidate de droite Mireille d’Ornano refuse tout rapprochement avec le RN

sep article



 

FOCUS – Mireille d’Ornano, candidate de droite sans étiquette, a présenté sa liste samedi 29 février devant le monument des Diables bleus. L’occasion pour elle de refuser tout rapprochement éventuel avec le Rassemblement national (RN) et pour ses colistiers de souligner son intégrité et son efficacité. Côté programme, la candidate donne la priorité à la sécurité – pour endiguer la délinquance sur Grenoble – mais aussi à l’écologie et aux finances.

 

 

Malgré la pluie, les colis­tiers de Mireille d’Ornano qui avaient fait le dépla­ce­ment ont posé pour la photo, ce samedi 29 février, au parc Paul-Mistral. Un moment immor­ta­lisé devant le monu­ment hom­mage aux chas­seurs alpins, les fan­tas­sins de mon­tagne de l’armée fran­çaise. Un sym­bole patrio­tique assumé par la can­di­date.

 

Le monument hommage aux chasseurs alpins de l'armée française, surnommés les "diables bleus", tombés lors de la Première guerre mondiale. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Le monu­ment hom­mage aux chas­seurs alpins de l’ar­mée fran­çaise, sur­nom­més les « diables bleus », tom­bés lors de la Première guerre mon­diale. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

 

« Comme les diables bleus, je suis une com­bat­tante ! Je conti­nue le com­bat poli­tique pour chan­ger Grenoble », a‑t-elle affirmé. L’occasion éga­le­ment, pour elle, de « mettre en valeur [s]on 58e colis­tier, Jackie Machu, offi­cier de la légion étran­gère à la retraite ».

 

 

Pas d’alliance avec le RN

 

Elle ne s’étonne pas d’avoir été la pre­mière à dépo­ser offi­ciel­le­ment sa liste, là où le Rassemblement natio­nal (RN) n’a pas ras­sem­blé assez de colis­tiers. « J’ai tou­jours réussi à pré­sen­ter ma can­di­da­ture, comme en 2014 », explique Mireille d’Ornano. « Mon pre­mier man­dat date de 1989. Je connais bien les Grenoblois et leurs pré­oc­cu­pa­tions », com­plète-t-elle.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2578 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. la dame n’est pas très cha­ris­ma­tique, mais elle est vrai­ment intègre

    sep article
    • Quel est l’ins­tru­ment dont vous dis­po­sez pour savoir qui est intègre et qui ne l’est pas ?
      J’avais cru devi­ner depuis long­temps que votre pseudo ne disait rien qui vaille aux démo­crates authen­tiques de Grenoble.

      sep article
  2. Avec la photo de Lutte Ouvrière, celle-ci res­tera dans les annales d’une pré­his­toire idéo­lo­gique coriace.
    L’abjection de l’ex­trême-droite contre l’ab­jec­tion de l’ex­trême-gauche.
    Dont l’af­fron­te­ment Carignon/Piolle est la repro­duc­tion minia­ture mais non moins nau­séeuse.
    Un grand merci à Alain qui aura au moins gagné quelques années de divan grâce à cette can­di­da­ture pro­pre­ment thé­ra­peu­tique mais qui en aura fait perdre 6 à Grenoble.

    sep article
    • Monsieur, vous êtes un peu [modéré : pro­pos inju­rieux] avec vos réfé­rences à deux sous à l”  »extrême droite » par rap­port à cette dame. Sachez qu’en France il n’y pas de l’ex­trême droite. Vous ne savez même pas ce que c’est. Vous les gau­chistes, vous avez inventé le label d”  »extrême droite » pour dési­gner tous ceux qui ont la (mal) chance d’être un peu, juste un petit peu, à droite de vous. La vraie droite est très rare en France (ne pas pro­po­ser les Républicains qui sont une variante de la gauche) et ne pas pro­po­ser le RN, qui sont des socia­listes avec un petit accent anti-immi­gra­tion. La vrai droite c’est moi 🙂

      sep article