L’Ademe apporte 14 millions d’euros au projet “hydrogène” de la Région Zero Emission Valley

sep article

 

FIL INFO — L’Ademe annoncer financer à hauteur de 14 millions d’euros le projet Zero Emission Valley, impulsé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. L’argent apporté par l’établissement public permettra de financer des installations de production et de distribution d’hydrogène, ainsi que l’achat de 200 nouveaux véhicules.

 

 

L’Agence de l’environnement et de la maî­trise de l’éner­gie (Ademe) apporte son sou­tien au pro­jet « Zero Emission Valley » de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Établissement public sous tutelle des minis­tères de la Transition éco­lo­gique et de l’Enseignement supé­rieur, l’Ademe apporte ainsi 14 mil­lions d’eu­ros au pro­jet, dans le cadre du Plan natio­nal Hydrogène adopté en 2018 sous la hou­lette de Nicolas Hulot.

 

Station à hydrogène d'Air Liquide à Sassenage © Pierre Jayet

Station à hydro­gène d’Air Liquide à Sassenage. © Pierre Jayet

 

« Nous sommes heu­reux que l’Ademe s’associe à cette démarche qui démontre que le déve­lop­pe­ment éco­no­mique et la créa­tion d’emplois ne sont pas incom­pa­tibles avec la pré­ser­va­tion de l’environnement », salue le pré­sident de la Région Laurent Wauquiez. Non sans affi­cher son ambi­tion de faire d’Aura « la pre­mière région de France à hydro­gène », autant que « le cata­ly­seur du déploie­ment de cette nou­velle tech­no­lo­gie en Europe ».

 

 

Financement des installations et d’achat de véhicules

 

La dimen­sion éco­no­mique est en effet au cœur du pro­jet Zero Emission Valley. Pour preuve ? La société Hympulsion, « bras armé » de l’o­pé­ra­tion, est com­po­sée non seule­ment de la Région et de la Banque des ter­ri­toires, mais aussi des entre­prises Engie, Michelin et Crédit agri­cole. Si la Région est majo­ri­taire (33 % des parts), la pré­do­mi­nance des acteurs indus­triels est forte : Engie et Michelin dis­posent ainsi de 22,8 % des parts cha­cun.

 

Les 14 millions de l'Ademe serviront à financer des installations d'infrastructures et des achats de véhicules à hydrogène H2. DR

Les 14 mil­lions de l’Ademe ser­vi­ront à finan­cer des ins­tal­la­tions d’in­fra­struc­tures et des achats de véhi­cules à hydro­gène H2. DR

 

Quelle uti­li­sa­tion de l’argent apporté par l’État ? La Région indique que les 14 mil­lions d’eu­ros de l’Ademe par­ti­ci­pe­ront au finan­ce­ment de plu­sieurs inves­tis­se­ments. D’une part, au finan­ce­ment des ins­tal­la­tions de pro­duc­tion et de dis­tri­bu­tion d’un « hydro­gène décar­boné ». D’autre part, à l’a­chat de 200 véhi­cules à hydro­gène : deux bus pour une expé­ri­men­ta­tion dans le Grand Chambéry, 50 véhi­cules légers et 148 four­gons de plus de 2,5 tonnes.

 

Florent Mathieu

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
1945 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.