Une collégienne d’Heyrieux en procédure disciplinaire pour avoir porté… un débardeur

sep article



 

EN BREF — L’affaire ne passe pas inaperçue : une élève du collège Jacques-Prévert d’Heyrieux s’est vu reprocher de porter une tenue indécente. En cause ? Un jean et un débardeur. Après une vidéo postée par la mère de l’adolescente sur YouTube et une nouvelle convocation pour port d’un pull laissant apparaître une épaule, la jeune fille semble dans le collimateur de l’établissement qui a engagé une procédure disciplinaire à son encontre.

 

 

Lola, 14 ans, en débardeur... Une tenue jugée indécente par le collège d'Heyrieux. DR

Lola, 14 ans, en débar­deur… Une tenue jugée indé­cente par le col­lège d’Heyrieux. DR

« On met dans la tête de nos jeunes filles que por­ter un débar­deur, un pull où l’on voit son épaule, c’est indé­cent ! » Marion ne déco­lère pas : sa fille Lola est dans le col­li­ma­teur de la direc­tion du col­lège public Jacques-Prévert d’Heyrieux (Nord-Isère)… pour avoir porté un débar­deur et un jean. Une tenue jugée « indé­cente » par deux sur­veillantes de l’é­ta­blis­se­ment, qui en ont fait la remarque le 12 sep­tembre à la jeune fille de 14 ans.

 

Pas ques­tion pour Marion de lais­ser pas­ser cet inci­dent. Dix ans pile après le choc pro­duit par le télé­film La Journée de la jupe, la maman monte au cré­neau et poste une vidéo sur Youtube pour dénon­cer la situa­tion. Avec, à l’ap­pui, une pho­to­gra­phie de la jeune fille dans la fameuse tenue jugée sug­ges­tive.

 

Au final ? Une ado­les­cente de 14 ans en débar­deur. Et une conno­ta­tion ou une volonté éro­tiques qui semblent pour le moins dif­fi­cile à éta­blir… mais qui pour­rait « décon­cen­trer les gar­çons », assure l’é­ta­blis­se­ment à Marion.

 

 

Cachez cette épaule que je ne saurais voir

 

Après un entre­tien avec la pro­vi­seur de l’é­ta­blis­se­ment, Marion explique avoir retiré la vidéo par souci d’a­pai­se­ment. « On a eu des paroles plu­tôt ras­su­rantes quant à la tenue ves­ti­men­taire », explique-t-elle. Des paroles pour­tant tra­hies dès le len­de­main, selon elle : une qua­ran­taine de parents auraient été appe­lés par l’é­ta­blis­se­ment dans la jour­née, au motif que leurs filles por­taient… des débar­deurs, des shorts ou des jupes.

 

Collège Jacques-Prévert d'Heyrieux © Google Maps

Collège Jacques-Prévert d’Heyrieux. © Google Maps

 

Lola a elle-même été convo­quée dans le bureau de la pro­vi­seur le 30 sep­tembre. Encore une affaire de débar­deur ? Non : un pull manche longue qui dévoile une de ses épaules. Afin de remé­dier à cet atten­tat à la pudeur carac­té­risé, la col­lé­gienne a dû pas­ser la mati­née… avec la veste de la conseillère prin­ci­pale d’é­du­ca­tion (CPE) sur le dos. Le 5 octobre, un nou­veau cran est fran­chi : la direc­tion du col­lège indique qu’une pro­cé­dure dis­ci­pli­naire est enga­gée contre Lola.

 

 

Une convocation à la gendarmerie

 

Trop c’est trop pour Marion, qui s’ex­prime dans une nou­velle vidéo, cette fois tou­jours en ligne. Dans laquelle elle n’ou­blie pas de rap­pe­ler que Lola a été convo­quée à la gen­dar­me­rie, la pre­mière vidéo ayant fait l’ob­jet d’une plainte. « À 14 ans, se faire convo­quer par les gen­darmes ça peut faire peur ! », dénonce sa mère. Pour qui la volonté de l’é­ta­blis­se­ment est bien de l’in­ti­mi­der, « pour que cesse la prise de parole sur le pro­blème ».

 

 

Quelle réac­tion côté rec­to­rat ? « On parle d’adolescents, de leur construc­tion, de leur rap­port à l’autre et de l’importance du vête­ment dans notre société. On est dans un pro­ces­sus édu­ca­tif, qui n’est pas mis en place pour stig­ma­ti­ser ou punir mais pour faire prendre conscience », déclare-t-il à l’AFP, cité par Le Huffington Post.

 

Et le rec­to­rat de conclure : « Cette his­toire a pris une ampleur déme­su­rée. L’essentiel est que cette jeune fille puisse désor­mais pour­suivre sa sco­la­rité serei­ne­ment ». Si pos­sible en tenue de reli­gieuse ?

 

Florent Mathieu

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
19567 visites | 8 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 8
  1. Allons nous conti­nuer à nous lais­ser dic­ter dans notre propre pays ce qu’on a le droit ou non de faire. Se maquiller, mettre une robe, une jupe, un tee-shirt man­ger du porc être chré­tiens. Réveillez vous les fran­çais. Sinon nous sommes morts. Le temps nous est compté.

    sep article
  2. Si ce n’é­tait pas si triste on pour­rait rire. Vraiment le dépar­te­ment de l’Isère devient risible dans toute la France. Décidément, les ise­rois sont bien sou­mis aux ordres des hommes. À croire que la popu­la­tion vit au moyen âge. Tristement archaïque.

    sep article
  3. Ping : Heyrieux middle school student in disciplinary proceedings for wearing … a tank top | News1 English

  4. Je ne vois rien de choquant,ni de pro­vo­quant dans le port de ce
    débar­deur. Je pense que la direc­tion de l’é­ta­blis­se­ment sco­laire
    veut tout sim­ple­ment faire diver­sion. Et oui, il est sou­vent plus
    facile de poin­ter du doigt un petit arbre que la forêt ?
    Le pro­blème n’est pas le débar­deur, c’est plu­tôt la réac­tion qu’il
    risque de sus­ci­ter qui inquiète les diri­geants du col­lège …

    sep article
  5. Je serai curieux de connaître la reli­gion, l’o­ri­gine et autres info des deux sur­veillante et du chef d eta­blis­se­ment.

    Le debar­deur en ques­tion ne montre abso­lu­ment rien, et na aucun decol­le­ter, donc je vois pas en quoi il est indecent ou autre.

    Les seuls per­sonne que ça gene ce genre de tenue sont en gene­rale a ma connais­sance les musul­mans radi­caux. Pour eux c est haram je crois un truc comme ça. Bref c est pas halal quoi. Par contre quand il traite de pute des nana avec qui il ont cou­cher la c est nor­mal pour eux. Bref. Et encore une fois je tiens a pre­ci­ser que ce genre de com­por­te­ment que j ai cité viens des isla­miste radi­caux.

    Surement que le chef d eta­blis­se­ment et les deux sur­veillante pre­fe­rer la voir en bur­kini, voile ou autre vete­ments cou­vrant.

    Bref j espere que la maman de lola ne ce lais­sera pas faire et atta­quera en jus­tice.

    Et si au final ce n est pas des isla­miste radi­caux, ba pour moi ce sera des frus­trer du sexe, qui cau­tionne les gens ne savent pas ce contro­ler devant une femme nue. Bref de la racaille quoi.

    Apres recherche :

    https://bv.ac-grenoble.fr/carteforpub/uai/0380038K

    Au vue des nom et pre­nom l hypo­these de l isla­misme radi­cal est sen­si­ble­ment ecarté, mais bon reste a connaitre les infor­ma­tions concer­nant les deux sur­veillantes. Ceci dit je dit bien sen­si­ble­ment ecarté concer­nant l isla­misme radi­cal, car au final je n ai vu aucune photo de cette per­sonne d eta­blis­se­ment et autre info impor­tante, telle que la reli­gion, idée ou autre.

    Bref que cette per­sonne soi catho­lique, musul­mans ou autre reli­gion, c’est au final une per­sonne cho­quer pour un rien et qui cau­tionne en quelque sorte les viols des femmes qui s habille soi disant trop decou­vert.

    Bref a ce train la france devien­dra un pays isla­miste radi­cal.

    sep article
  6. Rectorat-bur­quini même com­bat !

    sep article
    • J’abonde !
      Quel est ce délire puri­tain de ce chef d’é­ta­blis­se­ment ? Pas d’autres chats à fouet­ter ?
      Cachez cette épaule que je ne sau­rais voir ?
      Grotesque et inquié­tant à la fois.

      sep article
  7. C’est quoi ce délire ?
    On est en Arabie Saoudite où il y a une police de la bien­séance publique ?
    Qui sont ces sur­veillantes ?
    Quel est ce pro­vi­seur qui est assez c… pour lan­cer une pro­cé­dure dis­ci­pli­naire pour un débar­deur ?

    sep article