Pollution de l’air : Grenoble compte-t-elle suffisamment de stations de mesure ? Le débat est lancé

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

FOCUS – Y a-t-il assez de stations de mesure à Grenoble ? La question a ressurgi à l’occasion de l’installation d’un capteur mesurant dans le cimetière du Grand Sablon la pollution générée par l’incinérateur d’ordures ménagères. Des élus et des citoyens réclament ainsi plus d’équipements pérennes pour mesurer la pollution liée au trafic routier. Avec, en toile de fond, l’opération Cœurs de ville, cœurs de métropole. Mais, pour Atmo Auvergne Rhône-Alpes, chargée de surveiller la qualité de l’air, le compte y est.

 

Pollution dans la cuvette grenobloise : pour la première fois, les véhicules les polluants (immatriculés avant 1997) seront interdits de circulation dès samedi 10 décembre. Lundi, avec la persistance du pic de pollution, l'interdiction devrait être élargie. Crédit Patricia Cerinsek

© Patricia Cerinsek

« Le lieu prioritaire où mesurer la pollution à Grenoble est-il vraiment le cimetière ? »

 

La signature d’une convention entre la Ville de Grenoble et Atmo Auvergne Rhône-Alpes en vue d’installer un capteur de la pollution de l’air mesurant les rejets de dioxines et métaux lourds de l’incinérateur Athanor a fait bondir le collectif Grenoble à cœur. De même que le vote de cette délibération actant la convention, le 13 mai dernier en conseil municipal, a hérissé les élus d’opposition du groupe du rassemblement de gauche et de progrès.

 

Ce n’est pas tant le dispositif mis en place dans l’enceinte du cimetière du Grand Sablon à Grenoble qui (leur) pose question que celle du maillage de la ville en capteurs mesurant la pollution automobile. En toile de fond ? L’opération Cœurs de ville, cœurs de métropole (CVCM) qui, depuis sa mise en œuvre, s’est traduite par des reports de circulation et vraisemblablement de pollution*.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2383 visites | 35 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 35
  1. sep article
  2. On va demander à l’unité « enforcement » de la DG environnement de la commission européenne si « le compte y est », et on va rajouter une plainte à l’OLAF pour fraude avec les « microcapteurs » non-homologués…

    sep article
    • Et lutter contre le trop-plein de voitures en centre-ville, vous allez aussi vous y coller ? Parce que cette pollution, elle a bien une origine et ce n’est pas en faisant du vent, des petites phrases et de grand discours creux qu’on va la chasser.
      Il me semble que toucher à la sacro-sainte voiture pour en réduire sa place en ville au profit des habitant(e)s demande davantage de courage qu’une vulgaire démarche qui me paraît être bassement politicienne.

      sep article
  3. Vous voulez des solutions? Demandez donc aux responsables qui ont mis les Grenoblois dans cette situation en pas moins de 2 années avec leur superbe plan de non-circulation Cvcm, Eric Piolle en tête!

    sep article
    • J’en ai une. C’est d’arrêter de prendre sa bagnole pour des déplacements qui peuvent se faire autrement, et à Grenoble c’est largement faisable. Mais apparemment, ça vous dépasse. Du coup vous préférez nous faire passer pour des complotistes anti-voiture et tacler Piolle (JMB et moi n’avons jamais soutenu quelconque homme politique, seulement nous sommes d’accord sur la nécessaire réduction de l’espace à l’automobile).

      sep article
    • Une fois de plus, vous vous focalisez uniquement sur les déplacements motorisés qui sont, dans la partie de Grenoble affectée par CVCM, une minorité sans penser une seule fois aux autres usagers qu’ils soient piétons, à bicyclette ou en TC ! Quand en plus cette minorité se déplace en utilisant un moyen de transport polluant, bruyant, qui consomme de l’espace publique pour une efficacité ridicule en terme de flux, qui crée de l’insécurité routière, il est bienvenue de tenter de limiter l’usage de l’automobile surtout pour des déplacements de transit qui n’ont absolument rien à faire dans le centre-ville ou bien encore pour des déplacements qui pourraient être effectués avec un autre moyen de transport.
      L’ère du tout-bagnole est fini, terminé. Il est temps de passer à autre chose et de voir par quel moyen de transport les automobilistes actuels peuvent remplacer leur usage de la voiture. Une fois de plus, nulle part quelqu’un n’a demandé que tout le monde abandonne son véhicule motorisé au profit de la marche à pied, de la bicyclette ou des TC. Ce qui est demandé, c’est qu’il y ait *moins* de voitures. Que ceux/celles qui peuvent passer sur un autre mode de transport le fassent. S’ils/elles ne le veulent pas (j’en connaîs), qu’ils/elles assument leur choix : la congestion. C’est égoïste par rapport à ceux/celles qui ne peuvent faire autrement, j’en conviens.

      sep article
  4. Donc en résumé :
    – Grenoble vient de passer n°5 au classement des villes les plus embouteillées alors qu’elle était n°10 avant CVCM
    – Oh miracle grenoblois, plus les embouteillages augmentent plus la pollution diminue d’après Gérard et sa bande de potes
    – D’ailleurs Atmo n’y voit que du feu et installe leur nouvelle station AU CIMETIERE !
    Et pourquoi pas en mettre une aussi au Golf de Bresson ? Ça baisserait encore plus les chiffres de la pollution, hein ?

    sep article
    • Et toujours aucune proposition pour diminuer les embouteillages à part remettre des voitures en circulation dans toutes les rues de Grenoble ?

      Utilisez autre chose qu’un véhicule d’1,5 tonnes et de 10m2 au sol pour transporter en général 1 personne sur une distance bien souvent inférieure à 5 kilomètres dans l’agglomération et vous aurez :
      – moins de pollutions (atmosphérique, sonore, olfactive, spatiale)
      – moins de bouchons
      – davantage de sécurité routière
      pour le bien des habitant(e)s des villes.

      C’est si dur à comprendre ???

      L’ère du tout-bagnole est TERMINE, il faut que vous en fassiez votre deuil.

      PS : aucune influence des travaux de l’A480 (hors élargissement et qui avaient débuté début 2018) dans votre classement ? Bizarre ?

      sep article
      • monsieur le donneur de leçons, tout le monde n’habite pas comme vous à courte distance de son travail.

        sep article
        • Monsieur l’infox, 75% des trajets de moins de 3km sont faits en voiture.

          sep article
        • Ah mais je ne donne pas de leçon et d’autre part, je suis bien conscient d’être proche de mon lieu de travail ! Pensez-vous, seulement 4×6 km de vélo par jour en vélotaf. Un petit joueur en comparaison de mon épouse qui se tape 35 bornes pour aller bosser et autant pour en revenir sur son biclou.

          D’autres arguments ? Je ne sais pas moi, la distance moyenne ou médiane d’un déplacement domicile-travail par exemple ? La part des déplacements inférieurs à 3 km dans l’agglomération ? Enfin, bref, des chiffres.

          sep article
  5. Grenoble 5ème pour les embouteillages, comme quoi les vilains activistes de Grenoble à Cœur raconte n’importe quoi? Des fake news?

    Ceci dit en passant, jamais personne au sein de notre association n’a affirmé ou insinué que les cyclistes avaient quelque chose à voir avec la pollution, ils la subissent comme tous les Grenoblois et Métropolitains.

    Grenoble à Cœur démontre le 20 Avril 2018 que nous sommes passés de 2016 à 2017 de la 10ème à la 6ème ville la plus embouteillée, chiffres Inrix à l’appui, soit une corrélation avec le nouveau plan de circulation CVCM…

    https://drive.google.com/file/d/1LVQ5f2FWH_2bBrIa_fx0oCK9RFfO3NvJ/view

    https://www.ledauphine.com/isere-sud/2019/06/04/villes-les-plus-embouteillees-grenoble-5e-et-avignon-20e

    Donc s’acharner à tout tenter dans l’objectif de nous décrédibiliser en attaques au dessous de la ceinture, pas joli joli….

    sep article
    • Rhaaaaa, toujours ce biais !!! Embouteillages de véhicules « MOTORISES » !!! Parce qu’il faut bien voir qu’il y a aussi tout un tas de la population qui se déplace autrement qu’en voiture ! Mais c’est vrai que ça se voit moins et on a tendance à les oublier.

      C’est un collègue qui me disait il y a quelques mois que le soir, il mettait 1h30 pour faire Grenoble-Ouest / Meylan, une honte ! Il en avait tellement marre qu’il s’est mis au vélo : 30 mn à son grand étonnement… Parfois, ça tient à rien du tout : juste un bouchon de dingues pour favoriser le report modal. Donc vive la congestion !

      sep article
  6. Bon, je sors le pop corn avec toujours les mêmes personnes qui nous sortent que la pollution ne vient pas du trop-plein de trafic motorisé. Depuis combien de temps ? Trois ans maintenant… Purée, c’est long tout ça, et toujours coincés dans les bouchons sans aucune autre option ? Pfffff, pas très malin et tout ça pour faire bien souvent moins de 3 km… Ce qui est marrant, c’est que parmi ces personnes, aucune ne hurle contre les travaux de l’A480 et de ses effets sur la circulation automobile. Diantre…

    Bon allez : l’espace publique est limité en ville. Actuellement, il est archi dominé par l’automobile (circulation + stationnement) avec des débits ridiculement faibles par rapport aux autres modes de transport. Faut-il continuer à privilégier un tel mode de déplacement aussi peu efficace avec en plus une liste d’externalités négatives longues comme un jour sans pain (pollution atmosphérique, pollution sonore, pollution spatiale, insécurité routière, sédentarité, obésité, etc…) ? Je ne pense pas. Il faut replacer en ville d’abord le piéton, puis la personne à bicyclette, ensuite l’usager du TC et finalement, celui qui utilise sa voiture individuelle. Dans cet ordre là.

    sep article
    • sep article
      • Ha, intéressant comme argument. Sauf que vous mélangez allégrement déplacements urbains effectués en solo et déplacements extra-urbains effectués en famille. Et dans ce fil de discussion, on parle déplacements urbains réalisés en voiture avec 1,2 personnes à bord (au max) et qui pourraient être évités sur des distances courtes.
        Je trouve que la mauvaise foi est plutôt de votre côté mais quand on est à court d’arguments crédibles, c’est normal de toucher le fond.

        Ceci dit, je suis d’accord pour réduire mon kilométrage effectué en voiture en extra-urbain et c’est une action en court pour mon plus grand plaisir d’ailleurs !

        PS : j’espère que vous avez bien lu mon intervention sur le blog de M. Razemon parce que j’ai l’impression que vous êtes passés à côté de la plaque si je puis dire…

        sep article
  7. Ils s’en donne du mal les soutiens de Piolle en inepties et contres-vérités pour enfumer et nier les réalités, ils ne doivent pas habiter Grenoble et endurer le nouveaux plan de circulation Cvcm de leur champion et ses conséquences désastreuses, ce que subissent des milliers de Grenoblois. Rv en 2020.

    sep article
  8. Et c’est pourtant si simple de regarder les stations de mesures en place pour bien constater que la pollution n’augmente pas à Grenoble en ce moment… voir le contraire comme le montre le rapport annuel de la qualité de l’air 2018 disponible ici https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/actualite/bilan-de-la-qualite-de-lair-2018-en-auvergne-rhone-alpes-poursuivre-les-efforts-et-relever

    Récent tweet aussi à ce sujet https://twitter.com/rom1gre/status/1135149836548943873 qui montre aussi très bien la non augmentation.

    Et enfin que tous ces opposants politiques sortent du bois et proposent enfin de vrais alternatives pour avoir un air encore plus clair : continuer à diminuer le nombre de véhicules polluants en ville, continuer à investir massivement dans la mobilité douce piétonne, cycle, TER urbain et transports en commun !

    sep article
    • Lisez le rapport d’Atmo : il dit que le dioxyde d’azote est à surveiller. Mais ils ne trouvent rien de mieux à faire qu’équiper le cimetière. C’est un gag ?

      sep article
      • Vous devriez vous même le lire ce rapport car si le NO2 est à surveiller, il est aussi écrit page 7
        – « Les concentrations de la plupart des polluants réglementés continuent de baisser… »
        – « L’année 2018 a été de nouveau une année favorable à la qualité de l’air et confirme la tendance à l’amélioration, excepté pour l’ozone. »
        – sur 10 ans « -31% pour le dioxyde d’azote (NO2) ; -41% les particules PM10 ; -60% pour les PM2,5. »
        Et la situation de Grenoble en page 24
        – « En 2018, la situation tend à s’améliorer, mais reste encore très sensible… »
        Et encore page 27, le dernier graphique montrant que la source majoritaire de pollution au NOx sont les transports !!!
        Alors oui, plus de contraintes aux automobilistes pour forcer la transition et libérer l’air des consquences de l’automobile. Côté chauffage bois, continuer le travail sur l’isolation et le remplacement des foyers ouverts et poêle ancien. La métro aide financièrement en plus !
        Pour ceux qui veulent réfléchir en lisant le rapport, il est là, et les dogmatiques ne pourront que s’incliner face à la réalité factuelle et mesurée – https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/sites/ra/files/atoms/files/dossier_presse_2018_v5v2_0.pdf

        sep article
  9. Qui finance Atmo ?
    D’un côté ils disent que les niveaux de pollution d’Athanor ne sont pas préoccupants, mais ça ne les empêche pas d’équiper le cimetière. C’est un gag ?
    De l’autre c’est du bricolage complet pour la pollution dans les rues de Grenoble, alors qu’avec CVCM les embouteillages ont grimpé de 17% (chiffre à la fin 2018, ça continue) et qu’en plus Grenoble est sous l’œil de la Cour de Justice de l’Union Européenne !

    sep article
    • vous n’auriez pas oublié de mettre un espace dans votre pseudo ? des infox serait plus juste !
      Il suffit de taper ATMO dans votre moteur de recherche pour trouver :

      Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est l’observatoire agréé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes. …

      https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/article/qui-sommes-nous
      Accuser le ministère d’être de mèche avec votre maire honni ?

      sep article
      • C’est vous qui accusez tout le monde et ne lisez même pas ce que vous envoyez : le financement est quadripartite.

        sep article
    • « Les embouteillages ont grimpé de 17% »
      Il faut préciser embouteillages de véhicules motorisés, parce qu’à pied ou à vélo ou même en TC, ça va plutôt bien même si les travaux embêtent un peu je le conçois.

      On dirait que vous n’avez toujours pas compris ce qu’est un embouteillage de voitures. 20 voitures de 4 mètres de long, ça fait presque une file de 100 mètres sur presque deux mètres de large. Tout ça pour transporter, allez, soyons bon prince, 25 personnes. Diable, quelle efficacité ! Quel mode de déplacement intelligent en centre-ville ! Et avec une file de 100 mètres de long, hop, ça nous fait la longueur de certains pâtés de maison et cela semble l’enfer alors qu’il n’y a que 20 pauvres voitures qui se suivent… Elles se suivent tellement qu’elles s’engagent dans les carrefours sans s’être assurées de pouvoir le quitter et ainsi participent à la création de nouveaux embouteillages motorisés. Et ensuite, c’est la faute aux autres qui se déplacent à pied, à bicyclette, en TC ??? Ho, sérieux ?

      Sinon, vous n’avez toujours aucune idée comment réduire ces embouteillages de voitures mis à part à rouvrir les vannes des rues de Grenoble à la horde motorisée comme par exemple Rey / Lyautey / Agutte-Sembat et ses ex 15 000 véhicules / jour traversant le coeur de Grenoble ?

      sep article
  10. Je croyais que la désinformation sur ce sujet était enfin terminée… mais en fait non, on a encore le droit à un énième article sur la prétendue pollution de CVCM que personne n’a prouvé (à part Clérotte et la clique de Grenoble à coeur et leurs méthodes douteuses maintes fois remises en cause).

    C’est quand que vous faites un article sur ces 75% de déplacements de moins de 3km faits en voiture au sein de la Métropole, bien plus responsables de la pollution de l’air qu’un projet visant à proposer des alternatives crédibles à l’autosolisme, et qui remplace une autoroute urbaine par un axe agréable et végétalisé ? C’est quand que Champavier et compagnie abordent ce sujet plutôt que d’asséner que les cyclistes sont responsables de la pollution ? A-t-on encore besoin d’entendre leur avis après 3 ans de leur blabla bien connu ? Et c’est quand que vous mettez en perspective les projets grenoblois avec tous ceux similaires qui se passent dans les villes du monde entier ?

    sep article
    • MB

      04/06/2019
      17:45

      La question de CVCM a ressurgi à l’occasion de débats au dernier conseil municipal du 13 mai comme le précise l’article, dans le cadre de la question plus large du nombre de stations fixes mesurant la pollution de l’air à Grenoble. Il ne s’agit nullement d’un « enième article sur la prétendue pollution de CVCM » comme vous le prétendez.

      Désinformation ? Nous relayons les débats et les questions qui se posent. Questions qui ne sont à ce jour, je vous le rappelle, pas tranchées : les résultats de la campagne de mesures de la qualité de l’air d’Atmo n’ont toujours pas été rendus publics. Quant au contentieux (recours au fond), il n’a pas encore été examiné par le tribunal administratif de Grenoble.

      Enfin, pour ce qui est de l’idée de mettre en perspective le projet grenoblois, c’est-à-dire d’essayer de faire un état des lieux des initiatives en France et en Europe et de voir quels impacts ils ont sur la qualité de l’air, elle est intéressante mais nous n’avons encore pas eu le temps de nous y atteler.

      sep article
  11. Les opposants habituels, si ce sont des scientifiques patentés, devraient critiquer les articles d’Air Atmo … ce serait intéressant pour tout le monde
    https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/actualite/focus-sur-les-outils-de-lobservatoire-de-la-qualite-de-lair-loccasion-du-lancement-dune
    On aurait peut être là un vrai débat sur la qualité de l’air grenoblois et pas un énième « gnagnagna Piolle il est pas bon, CVCM pas bon (mais attention, il n’y en a pas qu’à Grenoble c’est un enjeu métropolitain) etc
    Nous attendons donc …

    sep article
  12. Pour Atmo le compte y est? Roulent-ils pour la municipalité Piolle ou bien se moquent-ils des Grenoblois?

    sep article
    • A partir du moment ou la mairie paye ces associations ou autres, ils se foutront de la gueule du monde.

      sep article
      • La mairie doit payer autant que Place Gre’Net paye pour l’emplacement de « Atmo’; non ?
        😉

        sep article
        • PT

          04/06/2019
          9:11

          ???
          Merci de préciser votre pensée car le sous-entendu n’est pas clair.

          sep article
          • la réaction de « Et toc » est tellement ridicule de sous entendre que la mairie paye Air Atmo que j’ai voulu faire moi aussi une réaction ridicule en disant que vous payez Air Atmo
            Humour, gag … enfin, je le croyais 😉

            sep article