Bannière NL JEP 2021
Gem propose au grand public des ateliers de géopolitique gratuits à retrouver en ligne

La (dés)union européenne au cœur des interrogations du 11e Festival de géopolitique de Grenoble

La (dés)union européenne au cœur des interrogations du 11e Festival de géopolitique de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – La 11e édition du festival de Géopolitique organisée par Grenoble École de management se déroule cette année du 13 au 16 mars. À l’approche des élections européennes, le thème qu’il se propose d’explorer coulait de source : « (Dés)union européenne ? » Brexit, crises catalane et italienne, montée des populismes, mutation de la Pac… Autant d’événements survenus ces dernières années qui imposaient en effet d’interroger l’avenir de l’Union.

 

 

L'affiche du festival. © Festival de géopolitique - GEM

L’affiche du fes­ti­val. © Festival de géo­po­li­tique – Gem

Pas moins de 94 confé­rences, 130 inter­ve­nants, quatre pro­jec­tions, trois expo­si­tions et, cerise sur le gâteau, des jeux inter­ac­tifs pour le côté ludique. Telle est la palette de débats et d’a­ni­ma­tions com­po­sée par Grenoble École de mana­ge­ment (Gem) pour la 11e édi­tion du Festival de géo­po­li­tique de Grenoble, du 13 au 16 mars 2019.

 

Un évé­ne­ment de por­tée inter­na­tio­nale s’a­dres­sant à tous les publics, des spé­cia­listes et experts du domaine jus­qu’aux spec­ta­teurs les plus novices.

 

Après les États-Unis en 2018, c’est sur l’Europe que le fes­ti­val va se pen­cher cette année. Le thème de 2019 se résume à cette simple ques­tion en forme de clin d’œil : « (Dés)union européenne ? »

 

Et pour cause. Il y a en effet matière à inter­ro­ga­tions, tant le contexte poli­tique euro­péen est agité de sou­bre­sauts, estiment les orga­ni­sa­teurs. « Plusieurs évé­ne­ments sur­ve­nus ces der­nières années impo­saient d’interroger l’avenir de l’Union », rap­pelle ainsi Jean-Marc Huissoud, le direc­teur du fes­ti­val. Et ce alors même que l’é­chéance des élec­tions euro­péennes se profile.

 

 

« Une Europe de l’Union ou une Europe des Unions ? »

 

« Ce thème s’est imposé compte tenu de l’a­genda 2019 avec les élec­tions euro­péennes. Mais aussi d’une cer­taine las­si­tude, voire d’un ras-le-bol sur les ques­tions rela­tives aux socié­tés euro­péennes aujourd’­hui », explique Jean-Marc Huissoud.

 

La muta­tion de la poli­tique agri­cole com­mune (Pac), la mon­tée des popu­lismes, les crises ita­lienne et cata­lane… Autant de points consti­tu­tifs de l’ex­pres­sion d’un malaise, ampli­fiée par la pers­pec­tive du Brexit qui sus­cite toute une série d’in­ter­ro­ga­tions. Quant aux élec­tions qui se rap­prochent, Jean-Marc Huissoud craint fort « que l’a­genda du débat natio­nal n’oc­culte celui de l’Europe ».

 

"<yoastmark

 

Le fes­ti­val pose des ques­tions. « L’ensemble de l’Union ne va-t-il pas se lais­ser entraî­ner dans une longue vague de dés­in­té­gra­tion ? » Ou encore « quelle Europe nous attend dans les années à venir ? Une Europe de l’Union ou une Europe des Unions ? » Avec, entre autres pré­oc­cu­pa­tions, la future sécu­rité de l’Europe, la défiance des opi­nions publiques à l’é­gard de l’Union et sa légitimité.

 

Festival de géopolitique 2018. © Festival de géopolitique - GEM

Festival de géo­po­li­tique 2018. © Festival de géo­po­li­tique – Gem

Il y sera éga­le­ment ques­tion de « la trans­for­ma­tion d’un monde contem­po­rain animé par de nou­velles forces, de nou­velles iden­ti­tés et réseaux ».

 

Sans oublier l’in­fluence de l’Europe dans la gou­ver­nance mon­diale. Tout autant que le rôle que joue­ront à l’a­ve­nir ses ins­ti­tu­tions, ses citoyens et ses entreprises.

 

Des sujets sur les­quels le fes­ti­val de géo­po­li­tique invite à réflé­chir « par soi-même ». Et en se défen­dant d’une pen­sée unique ou d’entre-soi. « Le fes­ti­val cher­chera à obser­ver cet espace géo­po­li­tique unique dans ses nuances et sa com­plexité pour ten­ter de com­prendre son nou­veau rôle dans le XXIe siècle », pro­met Jean-Marc Huissoud.

 

 

Le Brexit : « une chance ou un désastre ? »

 

« C’est un fes­ti­val, pas juste un col­loque où l’on reste assis sur une chaise à écou­ter des gens qui parlent », tient à sou­li­gner Jean-Marc Huissoud. Une chose est sûre, l’am­pleur de l’é­vé­ne­ment ne fait que croître au fil des édi­tions. « Nous enre­gis­trons cette année 50 % d’ins­crip­tions de plus que pour l’é­di­tion 2018, qui était déjà une bonne année », se féli­cite le directeur.

 

« Plus de 10 000 per­sonnes sont de nou­veau atten­dues pour cette 11édi­tion », pré­cise-t-il. Face à cette pré­vi­sion d’affluence et faute de pou­voir repous­ser les murs de Gem, cinq autres lieux, dont ceux de Sciences Po Grenoble, vont accueillir les festivaliers.

 

Grenoble École de management (GEM). © Joël Kermabon - Place Gre'net

Grenoble École de mana­ge­ment. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Les points forts de cette nou­velle édi­tion ? Le mer­credi 13 mars, une table ronde va cher­cher à savoir si le Brexit est « une chance ou un désastre ». Dès le len­de­main, une autre va plan­cher sur les enjeux des élec­tions euro­péennes. Tandis que le ven­dredi 15 mars les inter­ve­nants vont dis­sé­quer le rôle de la diplo­ma­tie fran­çaise dans les affaires européennes.

 

Festival de géopolitique 2018. © Festival de géopolitique - GEM

Festival de géo­po­li­tique 2018. © Festival de géo­po­li­tique – GEM

 

Parmi les autres confé­rences, débats et dis­cus­sions figu­rant au pro­gramme de ces trois jour­nées consa­crées à l’Europe dans tous ses états, citons encore les par­cours et ani­ma­tions des­ti­nés aux lycéens des classes pré­pa­ra­toires et aux entre­prises. Et d’autres en langue anglaise avec tra­duc­tion simul­ta­née. Le tout agré­menté d’é­mis­sions de radio en direct ou d’un ate­lier de cartographie.

 

Le fes­ti­val met par ailleurs à dis­po­si­tion des férus de lec­ture une librai­rie éphé­mère pro­po­sant des ouvrages pour tous les âges. Dont, comme il se doit – à tout sei­gneur, tout hon­neur – le livre du fes­ti­val.

 

 

« Réussirez-vous à sauver l’Union européenne d’une implosion ? »

 

Des nou­veau­tés cette année ? Oui. Ne serait-ce que pour rendre la géo­po­li­tique peut-être un peu moins fas­ti­dieuse et en aug­men­ter l’at­trait. Notamment à tra­vers un jeu d’é­va­sion inti­tulé « Réussirez-vous à sau­ver l’Union euro­péenne d’une implo­sion ? »

 

Un chal­lenge teinté d’es­pion­nage concocté par l’é­quipe d’Enjeu, l’une des nom­breuses asso­cia­tions étu­diantes de Gem. Mais ce n’est pas tout. L’association Gem en débat pro­pose éga­le­ment un jeu de rôle simu­lant un débat, dans le cadre d’un hypo­thé­tique “Sommet euro­péen extra­or­di­naire de Grenoble”.

 

Festival de géopolitique 2018. © Festival de géopolitique - GEM

Festival de géo­po­li­tique 2018. © Festival de géo­po­li­tique de Gem

Pour les plus jeunes, la géné­ra­tion Y – mais pas seule­ment –, le fes­ti­val à invité Gildas Leprince, alias Mister géo­po­li­tix. Le nom d’une chaîne héber­gée par Youtube comp­tant plus de 60 000 abon­nés âgés de 13 à 30 ans. Ce « vul­ga­ri­sa­teur de la géo­po­li­tique », ainsi qu’il se défi­nit, va ani­mer des ate­liers afin « d’ex­pli­quer les enjeux du monde » à son public.

 

Le coup d’en­voi du fes­ti­val est prévu ce mer­credi 13 mars en pré­sence d’Isabelle Jégouzo, porte-parole offi­cielle de la Commission euro­péenne en France, en visite à Grenoble. L’occasion de ren­con­trer les acteurs de l’Europe à la Maison de l’in­ter­na­tio­nal puis d’é­vo­quer avec Éric Piolle, le maire de Grenoble, la can­di­da­ture de la ville à la Capitale verte euro­péenne 2022.

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Hadra Trance Festival © Magic Tribe
Le Hadra Trance Festival annulé en 2021 pour la deuxième année consécutive

  FIL INFO - Les organisateurs du Hadra Trance festival ont annoncé l'annulation de l'édition 2021. C'est la deuxième année de suite que ce festival Lire plus

Détours de Babel : le festival musical isérois est reporté en septembre 2021

  FLASH INFO – Crise sanitaire oblige, les organisateurs du festival annuel isérois Les Détours de Babel ont décidé de reporter son édition printanière à Lire plus

Vive les vacances Gainsbourg for kids©-Stéphane-Andrivot.
La Ville de Saint-Martin-d’Hères à la rescousse des acteurs de la culture frappés par la crise de la Covid-19

  EN BREF - La Ville de Saint-Martin-d'Hères a voté deux délibérations pour soutenir la culture. Un secteur particulièrement touché par la crise de la Lire plus

© Festival de géopolitique
Le XXIe siècle sera américain… ou ne sera pas : le festival de géopolitique de Grenoble se penche sur le cas des USA

FOCUS - Avec une centaine de conférences, débats et tables rondes, la 10e édition du festival de géopolitique de Grenoble organisée du 14 au 17 Lire plus

« Le pouvoir des villes » sous la loupe de la 9e édition du festival de géopolitique

FOCUS - « Le pouvoir des villes », tel est le thème que propose d'explorer, du 8 au 11 mars, la 9e édition du Festival Lire plus

Parvis de Grenoble école de management qui vient de nouer une alliance avec EM Lyon. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Cap sur l’Afrique pour le festival de géopolitique de Grenoble

ÉVÉNEMENT - La huitième édition du Festival de géopolitique de Grenoble organisé par Grenoble école de management (Gem) met cette fois le cap sur l'Afrique. Lire plus

Flash Info

|

15/09

16h55

|

|

14/09

18h06

|

|

14/09

17h28

|

|

13/09

19h30

|

|

13/09

15h10

|

|

12/09

12h26

|

|

10/09

19h32

|

|

10/09

10h00

|

|

09/09

11h44

|

|

09/09

9h58

|

L'Oeil de Perotto - Les manifestations antipass sur Place Gre'net, vues par Marc Perotto

Les plus lus

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

La Rampe-Lancement de saison

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin