Plan local d’urbanisme : la Métropole grenobloise a rendu sa copie – un bon compromis… “illisible” pour le citoyen ordinaire ?

sep article



DÉCRYPTAGE – Les habitants de la Métropole grenobloise auront bientôt à donner leur avis sur le Plan local d’urbanisme intercommunal, soumis à enquête publique. Le PLUI ? Rien de moins qu’un épais document dictant pour une bonne vingtaine d’années l’usage du sol sur les 49 communes qui composent Grenoble-Alpes Métropole. Un document illisible, déplore l’association Vivre à Grenoble. Innovant et plus regardant en matière de constructions, ce plan pose également quelques difficultés à certaines communes.

 

 

Une grue au dessus d'un bâtiment en construction à Grenoble. © Sidonie Hadoux

Une grue au-des­sus d’un bâti­ment en construc­tion à Grenoble. © Sidonie Hadoux

Le Plan local d’ur­ba­nisme inter­com­mu­nal de Grenoble-Alpes Métropole va deve­nir la bible des pro­fes­sion­nels de l’aménagement et de la construc­tion ainsi que des ser­vices ins­truc­teurs de per­mis dans les com­munes… jusqu’à l’horizon 2040.

 

Prouesse de ce plan : il s’applique, pour la pre­mière fois, uni­for­mé­ment sur les 49 com­munes de la Métropole… Certes le docu­ment sera révisé, à échéance régu­lière. Ses grandes orien­ta­tions sont tou­te­fois posées, ins­pi­rées par l’am­bi­tion de trou­ver le juste équi­libre entre le res­pect des zones fores­tières, agri­coles, éco­no­miques, d’ha­bi­tat et de com­merce. Le tout en limi­tant l’étalement urbain et en lut­tant contre le réchauf­fe­ment cli­ma­tique.

 

 

Un PLUI qui fait globalement consensus

 

À écou­ter les com­men­taires des conseillers métro­po­li­tains, ce pre­mier plan local d’ur­ba­nisme métro­po­li­tain répond plu­tôt bien à tous ces objec­tifs, par­fois anta­go­nistes. Lors du conseil métro­po­li­tain de février der­nier, Christine Garnier, vice-pré­si­dente délé­guée à l’ha­bi­tat, au loge­ment et à la poli­tique fon­cière et conseillère muni­ci­pale de Grenoble, n’a pas tari d’é­loges à son sujet.

 

Le point sur les enjeux du premier Plan local d'urbanisme intercommunal (Plui) de la Métropole grenobloise, à quelques semaines de l'enquête publique.La Quinzaine de la Bio se déroule du 5 au 18 octobre 2015 en Rhône-Alpes. Cette dernière est consacrée à l'agriculture biologique.

Le PLUI doit conci­lier le besoin en loge­ments, la vita­lité du com­merce, de l’é­co­no­mie, etc. tout en garan­tis­sant le main­tien des zones agri­coles. DR

Pour elle, l’a­mé­na­ge­ment de la Métropole est entre de bonnes mains avec ce nou­veau docu­ment.

 

Et l’é­lue de lis­ter un cer­tain nombre d’avancées posi­tives, telles qu’une meilleure répar­ti­tion des construc­tions ; une meilleure lutte contre le mitage et « contre la spé­cu­la­tion fon­cière avec des ser­vi­tudes de mixité sociale » ; la sobriété éner­gé­tique des bâti­ments neufs avec la norme RT 2012 – 20 %, ini­tiée par Grenoble, qui s’ap­plique dans toutes les com­munes ; l’o­bli­ga­tion de s’en­qué­rir d’une plus grande super­fi­cie du sol demeu­rant per­méable dans les pro­grammes urbains, et en même temps le souci de pré­ser­ver du fon­cier éco­no­mique.

 

Le projet de fermeture de certains axes du centre-ville de Grenoble aux voitures va être testé pendant six mois. Avant éventuels ajustements...Un peu plus tôt, en sep­tembre 2018, lors du vote de la pre­mière ver­sion du PLUI (qui sera sou­mise à l’en­quête publique), le satis­fe­cit était déjà quasi una­nime. En syn­thèse, tous les conseillers métro­po­li­tains ont salué le tra­vail réa­lisé et approuvé la qua­lité du résul­tat final.

 

Les « orien­ta­tions d’a­mé­na­ge­ment et de pro­gram­ma­tion » thé­ma­tiques, por­tant sur l’air, les pay­sages et la diver­sité, les risques et la rési­lience ont sou­vent été citées comme une plus-value nova­trice de ce plan local d’ur­ba­nisme inter­com­mu­nal.

 

 

Des bémols et quelques levées de boucliers

 

À quelques semaines de l’enquête publique pré­vue au prin­temps, le plan local d’ur­ba­nisme inter­com­mu­nal sou­lève néan­moins un cer­tain nombre de remarques et de contes­ta­tions. Quant aux pro­po­si­tions pour aller plus loin ou amé­lio­rer le docu­ment, elles fusent de toutes parts. Impossible de toutes les lis­ter…

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
3013 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Ce PLUI a été effec­ti­ve­ment fait n’im­porte com­ment, la hié­rar­chie de pla­ni­fi­ca­tion pas res­pec­tée (le PLUI doit être conforme au PDU qui n’existe pas), il est effec­ti­ve­ment illi­sible.
    Il sera atta­qué et sera annulé, par­tiel­le­ment ou dans son inté­gra­lité.

    sep article