La police de sécurité du quotidien “enfin” à Grenoble, dans le cadre des quartiers de reconquête républicaine

sep article

FIL INFO – C’est officiel : Grenoble est enfin intégrée dans le dispositif de la police de sécurité du quotidien. Dans le cadre très précis des QRR, « quartiers de reconquête républicaine », le quartier de la Villeneuve verra un renforcement d’effectifs de forces de l’ordre. De même que le quartier Renaudie-Champberton de Saint-Martin-d’Hères. Et une zone située entre l’Isle d’Abeau, Villefontaine et la Verpillière pour le Nord Isère.

 

 

La police de sécurité du quotidien (PSQ) enfin à Grenoble ? Oui, mais dans le cadre très précis du dispositif « quartiers de reconquête républicaine » (QRR), lancé par le ministère de l’Intérieur au mois de septembre 2018. Christophe Castaner a ainsi annoncé, vendredi 8 février, la création prochaine de deux QRR dans le département de l’Isère : l’un dans le Nord-Isère, le second au sein de la métropole grenobloise.

 

Des effectifs de police de sécurité du quotidien sont annoncés pour Grenoble, mais dans le cadre précis des quartiers de reconquête républicaine.La carte des QRR de l'Isère © Préfecture de l'Isère

La carte des QRR de l’Isère © Préfecture de l’Isère

 

Pour le Nord-Isère, c’est sur un « territoire partagé entre les communes de l’Isle d’Abeau, de Villefontaine, et de la Verpillière » que se développera le dispositif, explique la préfecture de l’Isère. L’agglomération grenobloise voit, pour sa part, deux quartiers distincts intégrés dans les QRR : la Villeneuve, à cheval sur Grenoble et Échirolles, ainsi que Renaudie-Champberton, à Saint-Martin-d’Hères.

 

 

« Une bonne nouvelle », se réjouit Éric Piolle

 

Objectif de ces QRR ? « Accélérer le combat contre les trafics, la lutte contre toutes les formes de délinquance et permettre de renouer le lien avec les populations », écrivent les services de l’État. Plusieurs dizaines de policiers et de gendarmes seront affectés sur le département dans le cadre du dispositif. Et assureront, promet la préfecture, « un réel continuum de sécurité avec les polices municipales et les entreprises de sécurité privée et un dialogue constant avec les élus ».

 

Le parc Jean-Verlhac du quartier de la Villeneuve. DR

Le parc Jean-Verlhac du quartier de la Villeneuve. DR

 

Parmi ces élus, le maire de Grenoble Éric Piolle exprime sa satisfaction. « Enfin ! L’agglomération de Grenoble est officiellement intégrée dans la police de sécurité du quotidien. […] La Villeneuve de Grenoble est intégrée dans le dispositif des Quartiers de reconquête républicaine, avec des effectifs supplémentaires qui arriveront fin 2019. C’est une bonne nouvelle pour ce quartier et pour le quotidien des grenoblois-e-s », écrit-il dans un communiqué.

 

 

25 policiers nationaux supplémentaires fin 2019

 

En février 2018, les villes de Grenoble, d’Échirolles et de Saint-Martin-d’Hères avaient été “privées” de police de sécurité du quotidien, malgré une demande commune. Les divergences sur la manière de lutter contre l’insécurité, notamment via la vidéosurveillance, avait pesé dans la décision de l’État. En septembre 2018 toutefois, le ministre de l’intérieur d’alors, Gérard Collomb, avait annoncé que Grenoble obtiendrait bien de nouveaux policiers dans le cadre de la QRR.

 

Élisa Martin, première adjointe de Grenoble en charge de la Tranquillité publique © Florent Mathieu - Place Gre'net

Élisa Martin, première adjointe de Grenoble en charge de la Tranquillité publique © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Lors de la réunion publique avec l’union de quartier Championnet, l’adjointe à la Tranquillité publique Élisa Martin, a pour sa part indiqué aux habitants que la police nationale verrait ses effectifs augmenter de 25 policiers supplémentaires d’ici la fin de l’année 2019. Des renforts qui viennent s’ajouter aux 44 fonctionnaires déjà “obtenus” par la Ville de Grenoble depuis le début de l’année 2018. Soit, au total, 69 policiers supplémentaires en l’espace de deux ans.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2249 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Il faut aussi une politique de sécurité municipale digne de ce nom à Grenoble, l’inverse de ce que pratique la laxiste municipalité Piolle.

    sep article
    • Pierre Isère passe son temps libre à commenter tous les articles, juste pour se plaindre de Piolle. Bah.

      sep article
  2. Assez étonnant que le ministre de l’intérieur fait à cadeau à Piolle en amont des élections. E Piolle à tout fait pour que la situation criminelle a Grenoble soit comme elle l’est et là, l’interrieur le dépanne !

    sep article