Mise à jour du plan Climat de la Métropole de Grenoble : le public consulté jusqu’au 31 mars

sep article



FIL INFO – Les Grenoblois sont invités à donner leur avis et à faire leurs propositions dans le cadre de la mise à jour du plan Climat de la Métropole. Objectif ? Non plus seulement lutter contre les effets du changement climatique, mais en atténuer les conséquences. Une consultation ouverte la veille du feu vert donné par le préfet au projet d’élargissement de l’A480.

 

 

Pollution dans la cuvette grenobloise : pour la première fois, les véhicules les polluants (immatriculés avant 1997) seront interdits de circulation dès samedi 10 décembre. Lundi, avec la persistance du pic de pollution, l'interdiction devrait être élargie. Crédit Patricia Cerinsek

© Patricia Cerinsek

La Métropole de Grenoble avait été la pre­mière en 2005 à se doter d’un plan Climat. Treize ans plus tard, la voilà qui met une nou­velle fois à jour son pro­gramme d’ac­tions pour lut­ter contre le chan­ge­ment cli­ma­tique.

 

Depuis le 10 jan­vier et jus­qu’au 31 mars, le public est ainsi invité à par­ti­ci­per à la concer­ta­tion mise en place sous l’é­gide de la com­mis­sion natio­nale du débat public (CNDP). Objectif de cette nou­velle mou­ture du plan Climat bâtie en février der­nier : non plus seule­ment lut­ter contre les effets du réchauf­fe­ment mais ten­ter d’en atté­nuer les consé­quences. Tout un cha­cun peut don­ner son avis des­sus voire faire des pro­po­si­tions.

 

Changement de bra­quet, dans la fou­lée de la Conférence des Nations unies sur le cli­mat à Katowice en Pologne ? Les pro­jec­tions réa­li­sées sur le ter­ri­toire par le cabi­net Tec, mis­sionné par la Métro, ne sont guère réjouis­santes. Le nombre de jours consé­cu­tifs où la tem­pé­ra­ture ne des­cend pas en-des­sous de 35 °C, de jour comme de nuit, est de trois actuel­le­ment. En 2050, il devrait tour­ner autour de 46.

 

 

Réduire l’exposition des populations à la pollution de l’air tout en élargissant l’A480

 

Intensification de la cha­leur en ville, risques d’inondation accrus, feux de forêts plus fré­quents, pré­disent les auteurs de cette étude. « Le chan­ge­ment cli­ma­tique va induire une aug­men­ta­tion géné­ra­li­sée des tem­pé­ra­tures et des extrêmes ainsi qu’une plus grande varia­bi­lité des pré­ci­pi­ta­tions », sou­li­gnait de son côté Jérôme Dutroncy, le vice-pré­sident en charge des ques­tions d’environnement lors du conseil métro­po­li­tain, le 9 novembre der­nier. « Le cadre de vie gre­no­blois, la popu­la­tion ainsi que les res­sources natu­relles devraient être affec­tées sur le long terme par ces chan­ge­ments. »

 

Objectif donc : adap­ta­tion. Notamment en limi­tant les effets des îlots de cha­leur urbains. Mais le plan pré­voit aussi de réduire l’ex­po­si­tion des popu­la­tions à la pol­lu­tion de l’air, notam­ment celles rési­dant à proxi­mité des voies de tra­fic. En croi­sant les doigts pour que le pro­jet d’é­lar­gis­se­ment de l’A480 – dont la Métropole est un des prin­ci­paux pro­mo­teurs et qui vient d’ob­te­nir l’ul­time feu vert du pré­fet – ne vienne pas contre­car­rer les plans…

 

PC

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2322 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. JMB le troll au ser­vice de ses col­lègues et amis de la muni­ci­pa­lité, qui fabule et sort des fakes news chaque jours que dieu fait.

    sep article
  2. Une concer­ta­tion par la #Métropole de Grenoble à des­ti­na­tion des habi­tants ?
    Comme c’est drôle.

    Lorsqu’on voit ce qu’a donné le simu­lacre de concer­ta­tion pour #Cvcm, qui n’a été qu’une somme de mani­pu­la­tions des Grenoblois et Métropolitains afin d’a­bou­tir à la réa­li­sa­tion de ce pro­jet dog­ma­tique anti-voi­ture, on sait exac­te­ment ce qu’ad­vien­dra ce nou­vel enfu­mage rea­lisé par la majo­rité Métropolitaine d’Eric #Piolle.

    Vivement 2020 !

    sep article
    • Ouais, vive­ment 2020 que les voi­tures reviennent en masse dans nos centre-villes, que les amé­na­ge­ments cyclables soient rape­tis­sés, que les trot­toirs soient réduits, que les places de sta­tion­ne­ment soient aug­men­tées ! Qu’on puisse enfin reprendre la voi­ture pour aller ache­ter du pain à 1 km de chez soi, qu’on puisse sans crainte sta­tion­ner sur ce qui res­tera d’a­mé­na­ge­ments cyclables et de trot­toirs, qu’on puisse lais­ser sa voi­ture moteur allumé sur un pas­sage pié­ton juste pour deux minutes le temps d’al­ler s’a­che­ter son paquet de clopes et son jour­nal ! Oui, vive­ment 2020 qu’on vire les limi­ta­tions de vitesse à 30 km/h en res­tau­rant le 50 km/h par­tout, qu’on enlève les zones de ren­contre à 20 km/h et aussi qu’on auto­rise la libre cir­cu­la­tion des autos dans les zones pié­tonnes ! Oui , vive­ment 2020 pour fêter le retour du tun­nel sous la Bastille, le pas­sage à 2×3 voies de la rocade sud, la pro­lon­ga­tion de l’A51 vers le sud pour que les camions puissent enfin avoir un tra­jet paral­lèle à l’A7 ! Oui, vive­ment 2020 pour mettre en place un tel pro­gramme pour amé­lio­rer le cadre de vie des habi­tants !
      Il est chouette votre pro­gramme et tel­le­ment d’a­vant-garde ! J’ai hâte !

      sep article