Le fonctionnement de la Ville d’Échirolles et de son satellite Évade épinglé par la CRC : Anticor saisit le parquet

sep article

DÉCRYPTAGE – La gestion de la Ville d’Échirolles, et notamment ses liens avec l’association Évade, ne font pas seulement tiquer la chambre régionale des comptes. Alors que l’association anti-corruption Anticor s’apprête à saisir le parquet et qu’une plainte doit être déposée dans les jours qui viennent, des voix s’élèvent dans les rangs de l’opposition pour dénoncer le manque de transparence et les « petits arrangements entre camarades » dans cette commune de la ceinture rouge grenobloise.

 

 

Hôtel de ville, Echirolles © Chloé Ponset - Place Gre'net

Hôtel de ville, Echirolles © Chloé Ponset – Place Gre’net

La gestion de la commune d’Échirolles et le fonctionnement de l’association Évade, chargée de mettre en œuvre les rythmes scolaires et d’organiser l’accueil des pré-adolescents et les animations auprès d’eux, sont sur la sellette.

 

Par deux fois en l’espace de six mois, la chambre régionale des comptes (CRC) a publié un rapport pour le moins sévère sur cette commune de la banlieue grenobloise et, notamment, sur les liens qui l’unissent à l’un de ses satellites.

 

Si depuis deux ans, Échirolles a commencé à se serrer la ceinture, elle reste encore très lourdement endettée. « La structure du budget est particulièrement rigide du fait du niveau des dépenses de personnel, de celui des dépenses de fonctionnement et d’engagements contraints envers des organismes extérieurs », soulignent les magistrats financiers.

 

 

Évade revient comme un leitmotiv dans le rapport de la CRC

 

Dans ce rapport et sur tous ces points, le nom d’Évade revient comme un leitmotiv. La Ville d’Échirolles en fait-elle trop pour cette association ? Et surtout à quel dessein ? Renzo Sulli, maire communiste depuis 1999 après avoir été premier adjoint pendant dix ans, défend un choix d’abord politique.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
4763 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. sep article
    • PC

      15/10/2018
      15:19

      Et en l’occurrence dans cet article, le sujet n’est pas Anticor mais Echirolles.

      sep article
  2. Pourquoi alors Anticor n’a t-elle pas saisi le parquet dans l’affaire pour la fête des tuiles et pour le rachat du siège de la CRCA?
    ANTICOR 38 est une sinistre farce, tout comme son référent local, ancien élu au côte de Baïetto

    sep article
    • PC

      15/10/2018
      14:50

      Parce que sur ces deux dossiers, Anticor 38 ne s’est dite pas totalement convaincue, et ce malgré le rapport de la chambre régionale des comptes.

      sep article