Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Des habitants de l’Île verte à Grenoble s’opposent à un projet d’immeuble pouvant atteindre neuf étages

sep article

FIL INFO – Le projet de construction d’un immeuble pouvant atteindre une hauteur deux fois supérieure à celle des habitations environnantes émeut fortement les habitants du quartier de l’Île verte de Grenoble. Dans une pétition lancée en ligne, les riverains demandent à Éric Piolle de surseoir au permis de construire qui sera déposé, au nom des « principes de bonne insertion architecturale, paysagère et urbanistique ».

 

 

« Un immeuble de neuf étages dans une zone inondable ? » Ainsi s’interroge une habitante du quartier Île verte de Grenoble en découvrant le projet de construction d’un immeuble qui pourrait, redoute son voisinage, s’élever jusqu’à neuf étages. Soit une hauteur très supérieure aux immeubles environnants, incitant des résidents soucieux à lancer une pétition en ligne.

 

Un immeuble de neuf étages, deux fois plus haut que les autres ? C'est le projet contre lequel des habitants de l'Île verte à Grenoble lancent une pétition.Croisement de la rue Lachmann et du quai Jongkind © Florent Mathieu - Place Gre'net

Croisement de la rue Lachmann et du quai Jongkind © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Censé se situer au 25 quai Jongkind, soit à proximité du croisement avec la rue Lachmann, l’immeuble serait construit « en aiguille » sur une (très) petite portion de terrain, à en croire le collectif à l’origine de la pétition. Un collectif qui, de son côté, préfère parler de « coup de poignard ». Et souligne que les neuf étages n’accueilleraient que… huit logements.

 

 

Un projet qui exploiterait les failles du Plan local d’urbanisme de Grenoble

 

Le projet de construction exploiterait « au maximum les failles du règlement du Plan local d’urbanisme » (PLU), selon ses détracteurs. Quelle faille ? Le fait que l’immeuble soit situé en face de l’Isère permettrait une construction pouvant atteindre jusqu’à 30 mètres de haut, détaille l’un des porteurs de la pétition. De quoi avoir « un fort impact sur l’ensoleillement, la luminosité ou les vues ».

 

Vue projetée de l'immeuble en aiguille quai Jongkind. © Collectif Île verte

Vue projetée de l’immeuble en aiguille quai Jongkind. © Collectif Île verte

 

Pire encore, un tel projet « dénature complètement son environnement direct et contrevient aux principes de bonne insertion architecturale, paysagère et urbanistique », juge le texte. De plus, il « anéantira un espace verdoyant et ensoleillé et défigurera cette partie emblématique de l’Ile Verte ». Bref, les riverains inquiets l’affirment : c’est toute l’identité de leur quartier qui s’en trouverait menacée.

 

Sans surprise pour une problématique très locale, la pétition n’avait recueilli qu’une cinquantaine de signatures au soir du lundi 14 mai. Un chiffre que le collectif compte bien voir gonfler avant de porter son texte à la connaissance du maire de Grenoble Éric Piolle. Les riverains comptent à cette occasion lui demander « de surseoir à la délivrance du permis de construire qui sera déposé ». Mais aussi de réviser le PLU du quartier de l’Île Verte… pour ne plus risquer de trouver d’aiguilles dans leur botte de verdure ?

 

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
2312 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.