Mauvais départ pour les Brûleurs de Loups en finale du championnat

sep article

FIL INFO – Battus (3-4) par les Dragons de Rouen vendredi soir à la patinoire Polesud, les Brûleurs de Loups débutent mal leur finale du championnat de France. Les hockeyeurs grenoblois devront réagir dès ce samedi 24 mars, toujours à domicile.

 

 

Pour la première fois depuis 2012, Grenoble dispute les finales de la Saxoprint Ligue Magnus. Les Brûleurs de Loups retrouvent sur leur route les Dragons de Rouen qui les avaient éliminés en demi-finales la saison dernière. La première des deux équipes qui parvient à décrocher quatre succès sera sacrée championne de France.

 

Les Dragons de Rouen décrochent une première victoire face aux Brûleurs de Loups. © Archive Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Les Dragons de Rouen décrochent une première victoire face aux Brûleurs de Loups. © Archive Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Dans cette première rencontre, le premier tiers-temps a été équilibré avec dix tirs cadrés de chaque côté. Joël Champagne a eu une belle opportunité d’ouvrir a marque pour les Grenoblois mais l’attaquant a tiré à côté. Des Grenoblois qui ont bien su négocier une infériorité numérique de cinq minutes après une charge dangereuse de leur défenseur Olivier Dame-Malka.

 

 

Deuxième tiers-temps fatal

 

En début de seconde période, les Brûleurs de Loups ont été cueillis à froid. C’est d’abord l’Américain Alex Aleardi qui a ouvert la marque pour les Rouennais (0-1, 22e). Moins de cinquante secondes plus tard, les Normands ont réussi le break grâce à Joris Bedin (0-2, 22e). Les deux fois, la défense grenobloise a laissé étrangement seuls les attaquants adverses.

 

Sébastien Rohat et les Brûleurs de Loups se sont réveillés trop tard dans ce match. © Archive Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Sébastien Rohat et les Brûleurs de Loups se sont réveillés trop tard dans ce match. © Archive Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Les Brûleurs de Loups ont tenté de réagir. Mais ce sont les Dragons qui ont inscrit une troisième réalisation, la deuxième pour Alex Aleardi (0-3, 33e). Mené de trois buts, Grenoble est parvenu dans la foulée à réduire le score par l’intermédiaire de Vincent Kara (1-3, 33e). Et semblait relancé dans ce match. C’était une fausse impression. Le défenseur rouennais Florian Chiakiachvili a en effet redonné immédiatement un avantage conséquent à son équipe (1-4, 34e).

 

Malgré une nette domination aux tirs dans ce tiers-temps, dix-sept à neuf, les Brûleurs se sont montrés inefficaces. Tout l’inverse des Dragons qui ont fait vivre un cauchemar aux Grenoblois.

 

 

Grenoble relance le suspense en troisième période

 

En troisième tiers-temps, les Brûleurs de Loups ont profité d’une double supériorité numérique pour marquer. Sur un lancer puissant de leur défenseur Sébastien Bisaillon, ils sont revenus à deux longueurs (2-4, 42e). De quoi relancer un peu le suspense dans cette partie. L’espoir d’un retour des Grenoblois s’est un peu plus matérialisé quand David Rodman a inscrit un troisième but, de nouveau en avantage numérique (3-4, 50e). Mais le score n’évoluera plus. Rouen l’emporte 4-3 et signe un premier succès dans cette finale.

 

Après ce premier coup de froid sur la patinoire Polesud, Grenoble devra immédiatement réagir lors du deuxième match ce samedi (20 h 45), toujours devant son public.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
1333 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.