Le collectif de défense de la ligne ferroviaire Grenoble-Gap tire la sonnette d'alarme et appelle au rassemblement samedi 14 octobre.

Ligne fer­ro­viaire Grenoble-Gap : marche arrière toute ?

Ligne fer­ro­viaire Grenoble-Gap : marche arrière toute ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – On pen­sait la ligne Gap-Grenoble sau­vée. Mais les ater­moie­ments du Département de l’Isère sur la ques­tion du finan­ce­ment pour­rait bien son­ner le glas de cette des­serte fer­ro­viaire. Alors que la SNCF s’ap­prê­te­rait à fer­mer un croi­se­ment stra­té­gique, le col­lec­tif de défense des usa­gers de la ligne tire une nou­velle fois la son­nette l’a­larme et appelle au ras­sem­ble­ment samedi 14 octobre. Pas sûr que le mil­lier de pas­sa­gers quo­ti­diens fasse le poids…

Alors que la Région avait annoncé le lan­ce­ment d’un vaste plan de sau­ve­tage des petites lignes fer­ro­viaires et que la Métropole de Grenoble, lui emboî­tant le pas, avait décidé de mettre la main à la poche, le retrait du Département de l’Isère du plan de finan­ce­ment va-t-il son­ner le glas de la ligne Grenoble-Gap ?

La ligne Grenoble-Gap à nouveau menacée après le retrait des départements de l'Isère et des Hautes-Alpes du tour de table. Le collectif de défense des usagers de la ligne (re)monte au créneau. © Robert Cuchet

La ligne Grenoble-Gap à nou­veau mena­cée après le retrait des dépar­te­ments de l’Isère et des Hautes-Alpes du tour de table. Le col­lec­tif de défense des usa­gers de la ligne (re)monte au cré­neau. © Robert Cuchet

Au début de l’été, le conseil dépar­te­men­tal de l’Isère (comme celui des Hautes-Alpes) a en effet fait part de ses réti­cences à finan­cer la ligne qui relie les deux chefs-lieux de dépar­te­ment en pas­sant par Veynes. Au vu du mon­tant des tra­vaux à enga­ger (50 mil­lions d’eu­ros en tout) et de la fré­quen­ta­tion de la ligne (entre 600 et 1 000 selon les esti­ma­tions), prio­rité est pour l’exé­cu­tif dépar­te­men­tal clai­re­ment don­née au Grenoble-Lyon et ses 20 000 pas­sa­gers quotidiens.

Un ras­sem­ble­ment à Lus-la-Croix-Haute pour sau­ver le Grenoble-Gap

Gare de Monestier-de-Clermont sur la ligne Grenoble-Gap. © Philippe Brenet

Gare de Monestier-de-Clermont sur la ligne Grenoble-Gap. © Philippe Brenet

Mais voilà, Laurent Wauquiez ayant condi­tionné sa par­ti­ci­pa­tion à celle du Département, l’a­ve­nir du Grenoble-Gap, seule liai­son fer­ro­viaire directe entre Grenoble et le sud des Alpes, paraît bien com­pro­mis. Sur le ter­rain, le col­lec­tif de l’é­toile fer­ro­viaire de Veynes qui, depuis des années, se bat pour sau­ver la ligne, n’en finit pas de tirer la son­nette d’a­larme. Samedi 14 octobre, ce grou­pe­ment d’u­sa­gers et de che­mi­nots appelle à nou­veau à un ras­sem­ble­ment à 14 h 30, en gare de Lus-la-Croix-Haute (Drôme).

« Encore ? Malheureusement, oui », se désole le col­lec­tif dans un com­mu­ni­qué. « C’est que mal­gré les annonces volon­tiers ras­su­rantes mais tou­jours floues des auto­ri­tés, mal­gré une fré­quen­ta­tion qui se main­tient à mille voya­geurs par jour en dépit d’une pro­gres­sive dégra­da­tion du ser­vice, mal­gré la mobi­li­sa­tion des usa­gers, des che­mi­nots et des élus locaux, la ligne Grenoble-Gap se rap­proche pour l’instant d’une mort à moyen terme. »

L’État et les régions accu­sés de se ren­voyer la patate chaude du financement

Le grou­pe­ment d’u­sa­gers et de che­mi­nots pré­cise : « D’une part, SNCF Réseau s’apprête à fer­mer le croi­se­ment en gare de Lus, en aggra­vant volon­tai­re­ment les pro­blèmes de cir­cu­la­tion sur une ligne déjà malade d’être sous-entre­te­nue. Au risque de faire perdre patience aux usa­gers jusqu’ici fidèles. D’autre part, tout en affir­mant la main sur le cœur vou­loir “sau­ver” la ligne, l’État et les deux Régions (Auvergne Rhône-Alpes et Paca, ndlr) concer­nées se ren­voient la patate chaude pour savoir qui débour­sera les cin­quante mil­lions néces­saires pour évi­ter la fer­me­ture de la voie d’ici quelques années. En atten­dant, pas un seul cen­time n’a été bud­gété par ces autorités. »

Croisement de trains en gare de Lus la Croix Haute - © Philippe Brenet

Croisement de trains en gare de Lus-la-Croix-Haute – © Philippe Brenet

Pendant ce temps, la ligne se dégrade chaque jour un peu plus. Résultat : à par­tir de la fin de l’an­née, il fau­dra comp­ter huit minutes de plus pour faire le tra­jet Grenoble-Gap. « Ce ral­lon­ge­ment entraî­nant des impos­si­bi­li­tés de croi­se­ment, deux tra­jets quo­ti­diens entre Clelles et Gap seront sup­pri­més », sou­ligne le col­lec­tif de défense de la ligne qui y voit une mort à petit feu.

« Le para­doxe c’est que, si SNCF Réseau auto­ri­sait le croi­se­ment des trains en gare de Lus, ces deux trains pour­raient peut-être conti­nuer de rou­ler. En effet, le jeu des reports de croi­se­ments vers des gares et des horaires dif­fé­rents per­met­trait plus de sou­plesse dans la ges­tion du tra­fic. Mais l’entreprise res­pon­sable du réseau pré­fère tirer sur l’ambulance », juge le collectif.

Patricia Cerinsek

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Métropole engagée pour une "gestion durable" des forêts, entre préservation des écosystèmes... et besoins de production
Suspension des aides régio­nales en faveur des réseaux de cha­leur et du bois éner­gie : la Métro s’inquiète

FOCUS - La métropole de Grenoble s'est associée, dans une lettre du 16 décembre 2021, à plusieurs porteurs de projets afin de demander un changement Lire plus

Plaintes, recours pour excès de pou­voir… les éco­lo­gistes remettent le cou­vert contre Laurent Wauquiez

  EN BREF - Les socialistes avaient saisi le parquet national financier pour dénoncer "la politique clientéliste de Laurent Wauquiez" à la tête de la Lire plus

La Région a été la première à communiquer sur ses masques. A Grenoble, elle a été la dernière à les distribuer. Avec quelques coups de canif dans sa com'.
Accusé d’a­voir favo­risé les com­munes de droite, Laurent Wauquiez contre-attaque sur la ges­tion de son prédécesseur

  FOCUS - Surfant sur un article de Médiapart, Jean-François Debat, le chef de file des socialistes à la Région Auvergne Rhône-Alpes accuse Laurent Wauquiez Lire plus

Fabienne Grébert a été désignée chef de file des écologistes pour tenter de succéder à Laurent Wauquiez à la tête de la région Auvergne Rhône-Alpes - DR
Régionales en Auvergne Rhône-Alpes : les éco­lo­gistes ouvrent le ban avec Fabienne Grebert et sèment la pagaille à gauche

  FOCUS - Fabienne Grebert est la première candidate officiellement déclarée pour tenter de succéder à Laurent Wauquiez à la tête de la région Auvergne Lire plus

Nathalie Beranger et Catherine Bolze remettant symboliquement un chèque de 2000€ aux chauffeur de taxis © Julien Morceli- Place Gre'net
La Région Auvergne Rhône-Alpes sou­tient les chauf­feurs de taxis… et le fait savoir

  EN BREF - La Région Auvergne Rhône-Alpes a remis, ce mercredi 24 juin, un chèque symbolique aux chauffeurs de taxis isérois. L'opération visait à Lire plus

La Région a été la première à communiquer sur ses masques. A Grenoble, elle a été la dernière à les distribuer. Avec quelques coups de canif dans sa com'.
Masques grand public : la Région pre­mière en com­mu­ni­ca­tion, pas en distribution

  FIL INFO - Laurent Wauquiez avait ouvert le ban. Et communiqué le premier sur ses commandes locales de masques destinés aux habitants de la Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin