Grenoble, Échirolles et Saint-Martin-d’Hères pour l’expérimentation d’une police de sécurité du quotidien

sep article



Renzo Sulli, Éric Piolle et David Queiros, respectivement maires des villes d’Échirolles, de Grenoble et de Saint-Martin‑d’Hères souhaitent que soit expérimentée une « police de sécurité du quotidien » sur leurs territoires. Les édiles demandent également plus de moyens pour assurer la sécurité des populations.

 

 

C’est par un com­mu­ni­qué com­mun, en date du 3 octobre, qu’Éric Piolle, maire de Grenoble, Renzo Sulli, maire d’Échirolles ainsi que David Queiros, pre­mier magis­trat de Saint-Martin-d’Hères déclarent être « ensemble et déter­mi­nés face aux vio­lences ». Les trois édiles demandent à Gérard Colomb, le ministre de l’Intérieur, que soit expé­ri­men­tée une « police de sécu­rité du quo­ti­dien » inter­com­mu­nale, et sol­li­citent auprès du gou­ver­ne­ment plus de moyens humains, finan­ciers et maté­riels.

 

 

La nécessité de réponses publiques à l’échelle de l’agglomération

 

 

« Notre agglo­mé­ra­tion est située au car­re­four des routes euro­péennes des tra­fics de toute nature. Cette réa­lité pro­voque des phé­no­mènes de vio­lence majeurs dans les com­munes de l’agglomération, comme Échirolles, Saint-Martin‑d’Hères et Grenoble », exposent les maires des trois plus grosses com­munes de l’ag­glo­mé­ra­tion. Qui n’en peuvent plus des inci­vi­li­tés et autres  actes de vio­lences sur leurs com­munes.

 

Rassemblement place Saint Bruno suite à une fusillade. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Rassemblement place Saint Bruno suite à une fusillade. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Les trois édiles estiment en consé­quence que les réponses publiques doivent être coor­don­nées et menées à l’é­chelle de l’ag­glo­mé­ra­tion.

 

Tout en tenant compte des par­ti­cu­la­ri­tés locales « parce que les inci­vi­li­tés et les actes de vio­lence ne s’arrêtent pas aux fron­tières com­mu­nales », sou­lignent-ils.

 

« Nous, maires d’Échirolles, de Grenoble et de Saint-Martin‑d’Hères, avons demandé à Gérard Colomb, ministre de l’Intérieur et ministre d’État, d’expérimenter dans les meilleurs délais la “police de sécu­rité du quo­ti­dien” sur nos trois com­munes », déclarent les trois élus. Ces der­niers consi­dé­rant qu’elle pourra être déter­mi­nante contre les inci­vi­li­tés au quo­ti­dien.

 

 

De nouvelles stratégies face à la grande délinquance

 

 

Mais leur requête ne s’ar­rête pas là. Il faut aussi que les moyens suivent. « Nous deman­dons éga­le­ment au gou­ver­ne­ment que la police judi­ciaire et le par­quet béné­fi­cient enfin des moyens humains maté­riels et finan­ciers néces­saires à la bonne marche de leurs enquêtes », pré­cise encore leur com­mu­ni­qué com­mun. Sans quoi « la sécu­rité des habi­tants ne pourra[it] être plei­ne­ment assu­rée », s’a­larment les pre­miers magis­trats.

 

Assurant que leurs com­munes res­pec­tives sont mobi­li­sées contre la vio­lence et les inci­vi­li­tés subies par la popu­la­tion, les élus réclament à cor et à cri « de nou­velles stra­té­gies face à la grande délin­quance et des moyens humains néces­saires pour y faire face ».

 

JK

 

A la rentrée, (re)mettez-vous en selle en toute sécurité : Grenoble-Alpes Métropole compte plus de 450 km de pistes cyclables.
commentez lire les commentaires
3293 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Bonjour
    Des poli­tiques qui ont eu beau­coup de com­plai­sances avec tout ça.…pour être élu…
    Maintenant que tout ce BORDEL SE VOIT ces mêmes poli­tiques jouent les veuves effa­rou­chées…
    Pour info Mr Queiros à fait toute sa car­rière dans cette ville .…Quel beau bilan.
    L’opposition,elle , compte dans ses rangs des repré­sen­tants passes par la case pri­son.….
    Le clien­té­lisme à grand coup de sub­ven­tions n’a jamais donné de réel résul­tats.
    BENYOUB.A

    sep article
  2. De nou­velles stra­té­gies face à la grande cri­mi­na­lité ?
    Si ça fait plai­sir de voir que ce que nous répé­tons depuis 3 ans – et nous ne sommes pas les seuls – est enfin écouté, qu’on nous explique comme ces 3 petits maires vont déve­lop­per de « nou­velles stra­té­gies face à la « grande cri­mi­na­lité » – on parle de crime orga­nisé trans­na­tio­nal ?
    Ces stra­té­gies elles sont connues : ce sont de longues et coû­teuse enquêtes judi­ciaires, et donc des moyens judi­ciaires accrus. Or, quand on regarde le bud­get 2018, on en prend abso­lu­ment pas le che­min. Or, quand on regarde la nou­velle carte que tente d’im­po­ser le gou­ver­ne­ment, on n’en prend abso­lu­ment pas le che­min.

    On nous paie encore de mots…

    sep article
  3. sep article