Des élus ont-ils voulu favoriser Ebikelabs sur un marché lié au vélo électrique ? Le parquet de Grenoble passe la balle à son homologue lyonnais.

Ebikelabs : une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Grenoble

Ebikelabs : une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le parquet de Grenoble a ouvert une enquête préliminaire face aux soupçons qui pèsent sur la potentielle attribution d’un marché public lié au développement de l’offre de vélos électriques dans la Métropole.

 

 

Des élus locaux ont-ils tenté de favo­ri­ser une entre­prise, en l’oc­cur­rence Ebikelabs ? C’est ce que laisse à pen­ser plus de quatre-vingt fichiers élec­tro­niques, com­pi­la­tion d’é­changes de mails et de notes internes – par­fois confi­den­tielles –, “sor­tis” des ser­vices de la Métro et trans­mis au groupe d’a­na­lyse métro­po­li­tain (Gam). Ceux-ci ont atterri sur le bureau du pro­cu­reur de la République de Grenoble début décembre.

 

De mar­ché, il n’y en aura pas. D’appel d’offres non plus donc. L’expérimentation de vélos à assis­tance élec­trique est, de fait, tom­bée à l’eau. Ces échanges de mails, qui sont autant d’in­ten­tions, suf­fisent-il à carac­té­ri­ser une infrac­tion ? Y a‑t-il eu tra­fic d’in­fluence ? Ce sera à la jus­tice de répondre, notam­ment, à cette question.

 

« Une enquête pré­li­mi­naire a été ouverte, le dos­sier n’a pas été classé », répond Jean-Yves Coquillat, joint ce lundi 13 février. La pro­cé­dure suit son cours – nor­mal rap­pe­lons-le. Le pro­cu­reur de la République de Grenoble, seul juge de l’opportunité des pour­suites, est néan­moins resté dis­cret quant aux motifs d’ouverture de l’enquête, et n’a pas sou­haité à ce stade don­ner plus de pré­ci­sions. « Il s’agit d’une dénon­cia­tion assez longue. Et c’est assez confus… ».

 

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Plainte, contre-plainte… le torchon brûle entre la Ville de Grenoble et l’Alliance citoyenne

  FOCUS - À Grenoble, le torchon brûle entre la Ville et l'Alliance citoyenne depuis l'intrusion de l'association dans les locaux de Grenoble Habitat, bailleur Lire plus

Subventions aux associations : à Grenoble, le Printemps républicain remonte au créneau

  EN BREF - Faute de charte de la laïcité, le Printemps républicain milite à Grenoble pour la mise en place d'un conseil local des Lire plus

Le maire de Grenoble Eric Piolle annonce l'arrêt de tous les chantiers portés par la ville pour éviter la propagation de l'épidémie de covid-19.
Le maire de Grenoble suspend tous les chantiers portés par la Ville pour éviter la propagation de l’épidémie

  FIL INFO - Le maire de Grenoble Éric Piolle annonce l'arrêt de tous les chantiers portés par la Ville pour éviter la propagation de Lire plus

En 2020, la Métropole de Grenoble entend limiter l'affichage publicitaire à un format de 4m2 maxi. Et limiter l'emprise du numérique.
Affichage publicitaire dans l’agglomération grenobloise : coup de balai en 2020 ?

DÉCRYPTAGE - Demain, la Métropole de Grenoble aura-t-elle un seul et unique règlement local de la publicité ? Et surtout sur quel modèle ? Celui Lire plus

TéléGrenoble est autorisée à émettre jusqu'en 2025. Le CSA lui a renouvelé le sésame sans s'interroger sur un modèle maintenu à grand coup d'argent public
TéléGrenoble va toucher 1,425 million d’euros sur trois ans de la Ville de Grenoble et de la Métro

EN BREF - Pendant trois ans, la Métro va verser chaque année 375 000 euros à TéléGrenoble, la Ville de Grenoble près de 100 000 Lire plus

La ville de Grenoble a-t-elle fait une fleur au président de l'union de quartier rive droite ? Un élu de l'opposition croit y voir un délit de favoritisme.
La Ville de Grenoble vend 50 m2 de terrain au prix de 5 000 euros : régularisation ou favoritisme ?

FIL INFO - La vente par la Ville de Grenoble au président de l’union de quartier rive droite, de 50 m2 de terrain au prix Lire plus

Flash Info

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

|

18/01

15h20

|

|

18/01

11h19

|

|

18/01

10h31

|

|

17/01

19h34

|

|

17/01

12h10

|

|

17/01

10h52

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin