Un hôtel à abeilles inauguré près de la Caserne de Bonne

sep article

La Ville de Grenoble a inauguré ce vendredi 9 décembre un « hôtel à abeilles » dans le Jardin des Vallons, à proximité de la Caserne de Bonne. Objectif ? « Sensibiliser le grand public aux rôles des pollinisateurs dans la régénération et la résilience de la flore sauvage et cultivée », écrit la municipalité.

 

 

Conçus par l’Office natio­nal des forêts (ONF) et l’Office pour les insectes et leur envi­ron­ne­ment (OPIE), chaque hôtel peut abri­ter des dizaines d’es­pèces d’a­beilles sau­vages dif­fé­rentes. En plus de cet hôtel Jardin des Vallons, deux autres sont pré­sents sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : l’un au Parc de l’Île d’a­mour à Meylan, l’autre au Parc de l’Ovalie à Sassenage.

 

La mai­rie de Grenoble pré­cise que ces hôtels à abeille « ser­vi­ront de sup­ports à un cycle d’animations Nature réa­li­sées par la Frapna en 2017 », et sera accom­pa­gné d’un suivi scien­ti­fique per­met­tant d’i­den­ti­fier quelles espèces uti­lisent les hôtels, et quel est le taux d’oc­cu­pa­tion – ainsi que son évo­lu­tion – des nichoirs.

 

 

L’inévitable catastrophe ?

 

 

Victimes des néo­ni­co­ti­noïdes, une famille de pes­ti­cides recon­nues nocives pour les insectes pol­li­ni­sa­teurs, le sort des abeilles pré­oc­cupe gran­de­ment les défen­seurs de l’en­vi­ron­ne­ment. En juin 2016, l’Assemblée Nationale a voté, dans le cadre du pro­jet de loi de recon­quête de la bio­di­ver­sité, de la nature et des pay­sages, l’in­ter­dic­tion de ces pes­ti­cides à l’ho­ri­zon 2020.

 

Les api­cul­teurs d’Abeille sen­ti­nelle notent cepen­dant d’autres dan­gers mena­çant les abeilles en France, tels qu’une recru­des­cence des mala­dies, les dégâts cau­sés dans les ruches par l’a­ca­rien var­roa, ou encore la pré­da­tion du fre­lon asia­tique, de plus en plus pré­sent sur notre ter­ri­toire.

 

FM

 

 

Hexagone
commentez lire les commentaires
4864 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.