Appel Forêt -
Pour faire face au froid, 225 places d'hébergement ont été ouvertes dans les gymnases de l'Isère pour accueillir les plus démunis. Un dispositif insuffisant

Le Samu social de Grenoble manque de bénévoles… et de couvertures

Le Samu social de Grenoble manque de bénévoles… et de couvertures

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’association Vinci (Véhicule d’intervention contre l’indifférence), Samu social de Grenoble, lance un SOS aux bonnes volontés pour assurer des maraudes. Orientations vers des centres de soins, d’hébergements d’urgence, apport de duvets, café, soupe…

 

 

Depuis octobre 1990, les béné­voles de Vinci vont à la ren­contre des per­sonnes sans abri. L’association compte aujourd’hui 90 volon­taires de 18 à 79 ans, qui par­ti­cipent à cet élan d’hu­ma­nité, accom­pagnent et récon­fortent les plus démunis.

 

Bien qu’elle s’ap­puie sur une base de béné­voles très solide, l’as­so­cia­tion doit faire face au turn-over impor­tant de cer­tains d’entre eux. Et les res­sources humaines ne sont pas ses seuls besoins. En ce début de période hiver­nale, l’association manque éga­le­ment de cou­ver­tures pour réchauf­fer les plus démunis.

 

 

Une boisson chaude et quelques mots pour maintenir le lien…

 

Quelle que soit la sai­son, sept jours sur sept, 365 jours par an, les béné­voles se déplacent par groupes de trois, de 21 h 30 à 1 heure du matin, pour aller au devant des per­sonnes dans la rue. L’objectif ? Leur appor­ter du récon­fort et les orien­ter vers les dif­fé­rentes aides pos­sibles : soins, solu­tions d’hé­ber­ge­ment, aide sociale…

 

Matthieu Doncoeur tuteur bénévole au Samu Social de Grenoble Vinci Codex avec les sans-abris - série travail de nuit sur Place Gre'net © Véronique Serre - placegrenet.fr

© Véronique Serre – pla​ce​gre​net​.fr

« Une pré­sence toute simple qui se limite la plu­part du temps à une bois­son chaude, une écoute, quelques mots échan­gés mais qui est essen­tielle pour main­te­nir le lien social avec des per­sonnes sou­vent exclues de la société et vic­times de l’in­dif­fé­rence », explique l’association.

 

Qui pré­cise que sa volonté est d’a­gir « contre toutes les formes d’ex­clu­sion, en fai­sant face quo­ti­dien­ne­ment aux pro­blèmes de la pau­vreté et de la misère et en aiguillant sur le ter­rain vers les réponses les plus adap­tées à chaque situa­tion de détresse. »

 

La majo­rité des inter­ven­tions du Vinci est gui­dée par des signa­le­ments émis par le 115, le numéro d’ur­gence social coor­don­nant l’ac­tion de l’en­semble des pro­ta­go­nistes de l’aide sociale qui consti­tuent le « dis­po­si­tif mobile 115 ».

 

Pour rejoindre le Samu social de Grenoble, ren­dez-vous sur sa page de contact ou bien contac­tez son secré­ta­riat au 06 73 30 49 66.

 

JK

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

UNE Batiment-Conseil-Départemental-2-Frédérick-Pattou-680x452_opt
Coronarivus : le Département de l’Isère mobilise agents… et volontaires 

  FOCUS - Travailleurs sociaux au service de l'enfance en danger, personnels soignant dans les résidences autonomie, agents dans les collèges, etc. De très nombreux Lire plus

La Ville de Grenoble et la Croix-Rouge s'engagent dans une convention de partenariat
Covid-19 : la Croix-Rouge française se mobilise contre l’isolement social des personnes vulnérables en Isère

  FIL INFO - En réponse à la crise du Covid-19, la Croix-Rouge française a suspendu certaines de ses activités pour se concentrer sur l'urgence Lire plus

Depuis 2015, les incendies criminels se multiplient à Grenoble. Sans que leurs auteurs aient pu être interpellés, ni la piste anarchiste confirmée.
Mairie, église, médias… Retour sur la flambée d’incendies volontaires dans l’agglomération grenobloise depuis 2015

  CARTE INTERACTIVE - Depuis 2015, les incendies criminels se multiplient à Grenoble. Sans que leurs auteurs aient pu être interpellés, que les revendications portées Lire plus

Maïwenn Abjean, la directrice de Femmes SDF en conversation avec de jeunes visiteuses. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Les « invisibles » dans la lumière lors de la journée portes ouvertes au local Femmes SDF de Grenoble

REPORTAGE VIDÉO - L'association Femmes SDF de Grenoble a organisé, ce vendredi 8 mars, une journée portes ouvertes à l'occasion de la journée des droits des Lire plus

La Nuit de la solidarité mise en cause par Parlons-en, espace d’échanges entre précaires

FIL INFO - La Nuit de la solidarité, organisée le mercredi 30 janvier dans l'agglomération grenobloise, ne suscite pas que de l'enthousiasme. Espace de débat Lire plus

Les acteurs de solidarité de Grenoble se mobilisent pour servir des repas chauds aux plus précaires tous les soirs de semaine et un dimanche sur deux.
La Métro et Un toit pour tous lancent un appel aux bénévoles pour la Nuit de la solidarité

FIL INFO - En lien avec l'association Un toit pour tous, Grenoble-Alpes Métropole organise une Nuit de la solidarité le mercredi 30 janvier. Elle recherche Lire plus

Flash Info

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin