uneassociationsolexineinsertionparlaculturecreditdr_opt-1

Culture pour tous : l’association gre­no­bloise Solexine près de jeter l’éponge

Culture pour tous : l’association gre­no­bloise Solexine près de jeter l’éponge

EN BREF – L’association Solexine, ins­tal­lée dans la pépi­nière Cemoi du quar­tier Bouchayer-Viallet, entre dans une zone de tur­bu­lences. La struc­ture qui prône l’accès de la pra­tique cultu­relle pour tous, à prix sym­bo­lique, se voit dans l’obligation de dis­tin­guer ses publics. Sinon ? Le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère ne lui accor­dera plus sa sub­ven­tion. La goutte d’eau qui fait débor­der le vase après plu­sieurs baisses de subventions…

L’association Solexine a mis un coup d’ar­rêt à son acti­vité depuis sep­tembre. Un arrêt pro­vi­soire ? Difficile de répondre… Toujours est-il que l’association – dont la voca­tion est d’ai­der toute per­sonne sans dis­tinc­tion, à reprendre confiance en elle, grâce à des ate­liers de pra­tiques artis­tiques à prix modique – ne peut plus payer ses inter­ve­nants. Motif de l’in­ter­rup­tion des pro­grammes ? De sérieuses coupes dans les sub­ven­tions accor­dées pour 2016.

associationsolexine8006insertionparlaculturecreditdr

L’association Solexine orga­nise la céré­mo­nie des Solex d’Or depuis trois ans. Qu’en sera-t-il en 2017 ?

Mais le pro­blème n’est pas que finan­cier… Le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère demande à Solexine de modi­fier son mode de fonc­tion­ne­ment. Le Département sou­hai­te­rait que, désor­mais, l’as­so­cia­tion pri­vi­lé­gie les publics pres­crits par un tra­vailleur social. C’est à cette condi­tion qu’il main­tien­dra sa sub­ven­tion… qui pas­sera quoi qu’il en soit, de 40 000 à 30 000 euros en 2016.

En outre, les per­sonnes “pres­crites” et “envoyées” à Solexine devront s’en­ga­ger pour une durée pré­cise. Autre chan­ge­ment : un bilan sera effec­tué à l’is­sue de leur pas­sage par l’as­so­cia­tion. « Pour l’heure, nous avons un peu de mal à mesu­rer les impacts de cette déci­sion », recon­naît Pierre Roy, l’un des deux sala­riés de Solexine. Mais celui-ci y voit néan­moins un coup porté à l’es­sence même de l’as­so­cia­tion, atta­chée aux prin­cipes de libre-cir­cu­la­tion des per­sonnes et d’adhé­sion sans dis­cri­mi­na­tion sociale.

« Ce que nous pro­po­sons n’a pas d’é­qui­valent en Isère »

associationsolexine8insertionparlaculturecreditdr

Les œuvres des adhé­rents de Solexine s’ex­posent régu­liè­re­ment. DR

« Tous les jours, des adhé­rents viennent nous voir… Certains sont déses­pé­rés. Ils ont besoin de cette res­pi­ra­tion pour reprendre pied, pour se recons­truire. Ce que nous pro­po­sons n’a pas d’é­qui­valent en Isère », affirme Pierre Roy.

Depuis bien­tôt vingt ans, Solexine pro­pose des ate­liers artis­tiques, à prix modiques (1,50 euro), acces­sibles à tous. Une cen­taine d’adhé­rents, de tous âges, fré­quentent chaque année la struc­ture ins­tal­lée à Cémoi.

Les pro­fils des per­sonnes sont variés : retrai­tés, étu­diants, tra­vailleurs à temps par­tiel, pré­caires, per­sonnes souf­frant de mala­dies psy­chiques… Cette mixité pro­fite à tous. « Nous ne deman­dons ni les reve­nus des gens qui viennent vers nous, ni leur sta­tut social ».

« Changer notre pro­jet ou arrêter »

Le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère, pour des rai­sons d’ef­fi­ca­cité bud­gé­taire, ne veut plus sub­ven­tion­ner Solexine, les yeux fer­més. Et veut savoir pré­ci­sé­ment où part son argent, et s’il est pro­fi­table aux béné­fi­ciaires. D’où les nou­velles règles impo­sées à l’association.

uneassociationsolexineinsertionparlaculturecreditdr_opt-1

Une réa­li­sa­tion des adhé­rents de l’as­so­cia­tion Solexine. DR

Fini donc « cette liberté d’al­ler et venir, de ces­ser puis de reprendre les ate­liers, à son rythme, selon son acti­vité, etc., chère à Pierre Roy. Cette déci­sion nous conduit à devoir chan­ger notre pro­jet, ou à arrê­ter Solexine. » Décision qui ne peut être prise à la légère. Aussi, avant de se pro­non­cer, le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion va s’at­te­ler à consul­ter lar­ge­ment son réseau de partenaires.

Séverine Cattiaux

Baisses de sub­ven­tions mais locaux à disposition

Atelier sculpture, association Solexine.DR

Atelier sculp­ture, asso­cia­tion Solexine. DR

Depuis sep­tembre, l’as­so­cia­tion Solexine a pré­féré ces­ser son acti­vité plu­tôt que de ne plus être en mesure de rému­né­rer sa dizaine d’intervenants et d’ar­tistes. Si le coup de grâce a été porté par le conseil dépar­te­men­tal de l’Isère, la Région Auvergne-Rhône Alpes et la Métro avaient déjà décidé de bais­ser leurs sub­ven­tions. Déjà en 2015, la Région avait réduit son aide de 45 %. Quant à la Métropole gre­no­bloise, elle a réduit sa sub­ven­tion de 50 % en trois ans.

Néanmoins, la Métro – qui a récu­péré la com­pé­tence Économie de la Ville de Grenoble et par consé­quent la ges­tion du bâti­ment Cémoi – a décidé de main­te­nir la gra­tuité des locaux pour Solexine. La Ville de Grenoble et le CCAS accordent, par ailleurs, une sub­ven­tion à Solexine.

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouveau rassemblement devant le rectorat de Grenoble contre la baisse des moyens du collège Lucie-Aubrac... et d'autres établissements
Nouveau ras­sem­ble­ment à Grenoble contre la baisse des moyens du col­lège Lucie-Aubrac… et d’autres établissements

FOCUS - Alors que le collège Lucie-Aubrac continue de se battre contre la baisse annoncée de ses moyens à la rentrée de septembre 2023, d'autres Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de plu­sieurs coups de cou­teau, son com­pa­gnon interpellé

FLASH INFO - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu plusieurs coups de couteau, ce mercredi 1er février Lire plus

Disparition de Marie-Françoise Proust-Baudry, présidente de l'Observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes
Disparition de Marie-Françoise Proust-Baudry, pré­si­dente de l’Observatoire isé­rois de la parité entre les femmes et les hommes

FLASH INFO - L'Observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes (OIP) pleure sa présidente. Marie-Françoise Proust-Baudry s'est en effet éteinte à Lire plus

Entre 20 000 et 40 000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraite le 31 janvier 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Mobilisation en hausse contre la réforme des retraites : des dizaines de mil­liers de mani­fes­tants à Grenoble

REPORTAGE VIDÉO - Entre 20 000 et 40 000 personnes120 000 pour les autorités, 40 000 pour les syndicats. sont descendues dans la rue à Lire plus

Audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble le 27 janvier 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le tri­bu­nal judi­ciaire de Grenoble déplore tou­jours un manque de moyens mais se réjouit d’une nou­velle organisation

FOCUS - À l'occasion de l’audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble, le 27 janvier 2023, le procureur de la République Éric Vaillant Lire plus

Neuf auteurs ont apporté leur contribution à la rédaction de l'ouvrage que vient d'éditer l'Université inter-âges du Dauphiné (UIAD). © Martin de Kerimel - Place Gre'net
L’Université inter-âges du Dauphiné édite un livre sur le sens du travail

EN BREF - Quel sens donner au travail ? Quelle est sa place au sein de nos aspirations individuelles et collectives ? Quelles évolutions à Lire plus

Flash Info

|

01/02

17h34

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

|

30/01

17h46

|

|

30/01

17h10

|

|

30/01

12h18

|

|

28/01

17h12

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !