Le journal Les Antennes mis en difficulté par un blocage budgétaire de la Région

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FOCUS – Le journal Les Antennes voit un solde de subvention de près de 5.000 euros bloqué par la Région Auvergne Rhône-Alpes. Un gel qui met en péril le fragile équilibre financier du média citoyen, contraint en prévision de renoncer à diverses actions, ainsi qu’à l’embauche d’une personne en contrat aidé.

 

 

 

Anne Benoit-Janin, durant la remise des prix du concours d'articles citoyens. © F. Mathieu - Place Gre'net

Anne Benoit-Janin lors de la remise des prix du concours d’ar­ticles citoyens. © F. Mathieu – Place Gre’net

Un désen­ga­ge­ment poli­tique sans pré­avis, ou la démons­tra­tion d’un bud­get régio­nal jus­qu’ici aven­tu­reux ? Le jour­nal et site inter­net gre­no­blois Les Antennes vient d’ap­prendre le blo­cage du solde de sub­ven­tion qui devait lui être versé en sou­tien au concours d’ar­ticles citoyens orga­nisé – et sou­tenu par la pré­cé­dente majo­rité du Conseil régio­nal – sur 2015 et 2016.

 

Coups de cœur ou de gueule, reven­di­ca­tions poli­tiques ou déri­va­tions poé­tiques, ce concours avait donné lieu à une foi­son­nante remise de prix le 10 février, à l’Hôtel de ville de Grenoble.

 

Deux mois plus tard, le foi­son­ne­ment laisse place à la disette. « On nous a dit qu’il n’y avait plus d’argent dans les caisses. Tout est blo­qué depuis un mois, et les employés de la Région eux-mêmes sont dému­nis », explique Anne Benoît-Janin, direc­trice des Antennes.

 

La somme – 4.500 euros – peut sem­bler modeste mais a d’ores et déjà été avan­cée, et pèse lourd dans les finances du « Gratuit citoyen ». « Nous avons fait ce tra­vail parce que nous étions sub­ven­tion­nés, sinon nous n’en aurions évi­dem­ment pas eu les moyens ! », explique Anne Benoît-Janin. Qui tient à pré­ci­ser que les 10.000 euros enga­gés sur deux ans pour ce concours ont été inves­tis dans des lots et des frais géné­raux, « et pas dans des salaires ! »

 

 

 

L’embauche d’une personne au RSA annulée en urgence

 

 

Ce solde de sub­ven­tion sera-t-il versé un jour ? La direc­trice des Antennes l’i­gnore, et s’of­fusque : « Que la nou­velle majo­rité ne veuille plus finan­cer ce genre d’ac­tions, c’est son choix. Mais elle ne peut pas s’af­fran­chir des enga­ge­ments déjà pris, sur­tout pour une action dont le finan­ce­ment a été voté par un conseil d’ha­bi­tants tirés au hasard, dans le cadre de la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive. »

 

Le concours d'articles des Antennes. DR

Le concours d’ar­ticles des Antennes en ques­tion. DR

En consé­quence, les Antennes sont dans l’ex­pec­ta­tive vis-à-vis de deux autres mis­sions cen­sées être sub­ven­tion­nées : la direc­tion hésite à prendre le risque de les mener à terme sans savoir si, à leur tour, leur finan­ce­ment sera gelé.

 

C’est le cas d’un tra­vail avec les jeunes de l’Institut des métiers et des tech­niques sur la liberté d’expression, en passe de se ter­mi­ner. Quant à un pro­jet de réa­li­sa­tion d’un web-doc sur la condi­tion des femmes en milieu rural, il est pour le moment inter­rompu.

 

 

C’est ainsi éga­le­ment que l’embauche en contrat aidé d’une per­sonne au RSA, qui devait entrer en fonc­tion ce ven­dredi 15 avril, vient d’être annu­lée en urgence, faute de cer­ti­tudes bud­gé­taires.

 

 

 

« Remettre tout cela d’aplomb »

 

 

Du côté du Conseil régio­nal, dans l’en­tou­rage du pré­sident Laurent Wauquiez, on voit – et dénonce – en pre­mier lieu dans cette situa­tion « un exemple qui illustre par­fai­te­ment la manière dont la Région était gérée jus­qu’à pré­sent ».

 

« Le pré­cé­dent exé­cu­tif de Monsieur Queyranne n’a pas été capable d’ho­no­rer les enga­ge­ments pris. Les mon­tants néces­saires pour pou­voir payer la sub­ven­tion n’ont pas été bud­gé­tés, et le bud­get aujourd’­hui ne per­met pas de ver­ser le solde. Cela vaut dans bien des domaines, et on découvre de nou­veaux cas de ce type chaque jour ou presque ! »

 

« Rendre les moutons intelligents », le crédo des Antennes. DR

« Rendre les mou­tons intel­li­gents », le crédo des Antennes. DR

 

« C’est une ques­tion inac­cep­table et inad­mis­sible ! », estime-t-on au sein de la pré­si­dence de la nou­velle majo­rité du Conseil régio­nal, qui assure avoir plei­ne­ment conscience des dif­fi­cul­tés ren­con­trées par les struc­tures concer­nées. « Nous sommes en train de regar­der tout ça, de voir com­ment remettre tout cela d’a­plomb », nous dit-on encore. Sans pou­voir don­ner pour le moment d’in­di­ca­tion en termes de délai.

 

Anne Benoît-Janin des­sine, pour sa part, un ave­nir pour le moins sombre. « Les Antennes sont très com­pro­mises. On conti­nue sur le site, mais c’est de la sur­vie, alors que je consi­dère que nous menons une action citoyenne que j’es­time de ser­vice public, en nous fai­sant les relais de la parole des citoyens. »

 

 

Florent Mathieu

 

 

 

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
3491 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. sep article
  2. sep article
  3. Bonjour,
    L’autonomie est gage d’in­de­pen­dance. Les sub­ven­tions sont uti­li­sées par le poli­tique pour ache­ter des votes pour assu­rer une élec­tion voir une réélection.Ces sub­ven­tions sont clien­té­listes et électoralistes.Les der­nieres elec­tions en sont la preuve.La gauche uti­lise les sub el l’UMP les grands freres passes par la case pri­son. (Exemple:Saint Martin D’Heres,Grenoble.….)
    Avec un bon relais à la mai­rie vous pou­vez finan­cer un salaire en pas­sant par une association.Et ce tout au long du mandat.On peut aussi,via une sub­ven­tion où un emploi,remercier les beni-oui oui qui vous ont aidé à gru­ger la popu­la­tion.…..
    Voilà pour­quoi de très bonnes ini­tia­tives ne trouvent pas de finan­ce­ment.
    L’utilisation du fait reli­gieux par un poli­tique incom­pé­tent et sans vision à été uti­lisé de la même maniere.L’essentiel pour eux la réélection.….…sur le dos de nos enfants
    BENYOUB.A
    « ALLONS-QUARTIERS »

    sep article
  4. C’est quand même un peu fort de café que la Région sous Wauquiez ne s’oc­cupe pas de mener à bien les enga­ge­ments pris par la pré­cé­dente majo­rité. Dire que ces dépenses n’ont pas été bud­gé­tés c’est peut être un peu facile … Ce serait vrai­ment à véri­fier.
    A côté de ça, Wauquiez n’hé­site pas à dou­bler la sub­ven­tion du fes­ti­val Jazz à Vienne qui de 75000 euros passe à 150000. Et il en pou­vait pas trou­ver 4500 euros ?
    Allons ce sont des choix poli­tiques. Le très droi­tiste wau­quiez n’a rien à faire des Antennes citoyennes … mal­heu­reu­se­ment.

    sep article