Pour les 25 ans du Samu social, l’association Vinci-Codex organisait ce dernier jeudi 21 mai à Grenoble « La nuit de l'engagement ». © Joel Kermabon - placegrenet.fr

Samu social : un anni­ver­saire sur fond de frustrations

Samu social : un anni­ver­saire sur fond de frustrations

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Pour les 25 ans du Samu social et ses maraudes, l’association Vinci-Codex orga­ni­sait, ce jeudi 21 mai, « La nuit de l’en­ga­ge­ment » sur le site de la Bastille à Grenoble. Une soi­rée fes­tive et convi­viale qui pour­sui­vait le double objec­tif de réunir anciens et futurs béné­voles et d’é­chan­ger sur la cru­ciale néces­sité de l’engagement.

Affiches de la soirée. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Affiches de la soi­rée. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Environ 300 per­sonnes ont bravé une météo vrai­ment pas enga­geante pour se rendre à la soi­rée qui se dérou­lait salle Lesdiguières. Pour l’oc­ca­sion, l’or­ga­ni­sa­tion, opti­miste, avait pour­tant réservé quatre cents allers-retours gra­tuits en téléphériques.

Dans l’as­sis­tance, éparse au début, des béné­voles bien sûr, des per­sonnes aidées, mais aussi des citoyens venus en sou­tien ou dési­reux de s’en­ga­ger dans les actions de l’association.

Au pro­gramme : un grand concert gra­tuit avec, en toile de fond, le besoin pres­sant de nou­velles bonnes volon­tés pour que l’as­so­cia­tion puisse répondre effi­ca­ce­ment à la demande de très nom­breux sans-abris.

Un appel à contri­bu­tion infructueux

Le groupe In your brass. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le groupe In your brass ani­mait une par­tie de la soi­rée. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’association Vinci-Codex avait lancé, fin 2014, un appel à contri­bu­tion sur la pla­te­forme Ulule afin de finan­cer la soi­rée. Mais sur les 3.500 euros néces­saires, seuls 270 euros ont été collectés.

Pour autant, ce n’est pas vrai­ment une décep­tion pour Stéphane Gemmani, pré­sident-fon­da­teur du Samu social. « C’est peut-être parce qu’on s’y est très mal pris. Je connais très mal le finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif », se jus­ti­fie le pré­sident. « Malgré tout, nous avons trouvé un contri­bu­teur qui nous a per­mis de cou­vrir tous les frais de cette soi­rée en la per­sonne de Michel Destot – député de la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère – qui a pris sur sa réserve par­le­men­taire ». De fait, l’an­cien maire de Grenoble était bien pré­sent à cette nuit de l’en­ga­ge­ment. A contra­rio, on a pu noter l’ab­sence d’é­lus de la muni­ci­pa­lité, à l’ex­cep­tion d’Alain Denoyelle, adjoint à l’ac­tion sociale, passé en début de soirée.

Quelques images de cette soi­rée de l’en­ga­ge­ment, dont Stéphane Gemmani a rap­pelé les objec­tifs, tout en expo­sant plus lar­ge­ment les besoins de l’association.

Réalisation Joël Kermabon

Une belle aven­ture mais aussi une frustration

L’association fêtait éga­le­ment un anni­ver­saire impor­tant. Imaginez ! vingt-cinq ans, ça fait un bail ! Avec le recul, Stéphane Gemmani avoue une cer­taine dés­illu­sion. « Tout d’a­bord, ça veut dire que j’ai vingt-cinq ans de plus ! Si j’a­vais à les résu­mer, c’est mal­gré tout une belle aven­ture humaine mais de façon pure­ment prag­ma­tique, c’est aussi une frus­tra­tion », confesse le président.

Stéphane Gemmani lors de son discours. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Stéphane Gemmani lors de son dis­cours. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Et d’en­chaî­ner : « Lorsqu’on se retourne sur le passé, on se dit qu’il y a tel­le­ment de choses qui n’ont pas évo­lué qu’on res­sent un peu d’a­mer­tume là-des­sus ». Le fon­da­teur de Vinci-Codex aurait aimé que les pré­co­ni­sa­tions simples et de bon sens qui ont été for­mu­lées depuis toutes ces années aient été un peu plus prises en compte au niveau de l’ag­glo­mé­ra­tion, de cer­taines col­lec­ti­vi­tés, « ce qui nous aurait per­mis de pou­voir géné­rer des outils per­met­tant vrai­ment à des per­sonnes de s’en sor­tir vers le haut », regrette-t-il.

Des inéga­li­tés accrues

De plus en plus de pauvres, des riches tou­jours plus riches… Partant de ce constat, Stéphane Gemmani en est convaincu, les actions de ter­rain sont plus que jamais néces­saires. « C’est vrai qu’il y a une dicho­to­mie à ce niveau-là. Quand on voit des per­sonnes qui sont dans l’o­pu­lence et d’autres qui sont de plus en plus dans la détresse, on se dit qu’il y a quelque chose qui est inégal. » Et de pour­suivre : « Cependant, le Samu social se situe à un niveau beau­coup plus fac­tuel. Nous sommes dans le quo­ti­dien, dans l’ac­tion de ter­rain et nous avons fabri­qué et bud­gé­tisé des outils, de manière à ce que les col­lec­ti­vi­tés puissent s’en empa­rer pour les mettre en place ».

UNEVinci-CodexL’initiateur des maraudes est per­suadé qu’une per­sonne qui est dans la misère à tout d’a­bord besoin d’a­voir un toit au-des­sus de sa tête. « Il y a donc besoin de déve­lop­per des héber­ge­ments à taille humaine. Le fait d’a­voir un héber­ge­ment dif­fus sur tout un tas de com­munes ou d’ag­glo­mé­ra­tions per­met­trait de mieux pou­voir gérer ces per­sonnes de façon qua­li­ta­tive », plaide-t-il. Et d’as­su­rer que, si on le déve­loppe à une échelle vrai­ment inter­com­mu­nale, « la mul­ti­pli­ca­tion fera que l’on pourra éga­le­ment gérer le quan­ti­ta­tif ».

Mais l’homme de ter­rain qu’est Stéphane Gemmani reste très inquiet : « Dans les mois qui viennent, avec ce que l’on connaît, notam­ment la recru­des­cence de la demande d’a­sile et l’ex­plo­sion de migrants, il va fal­loir vrai­ment que les col­lec­ti­vi­tés se prennent en charge à ce niveau là et déve­loppent enfin des uni­tés d’ac­cueil à échelle humaine. ».

Joël Kermabon

N.B. : L’article a été modi­fié mardi 26 mai 2015, afin de signa­ler la pré­sence d’Alain Denoyelle, adjoint à l’ac­tion sociale à la ville de Grenoble, invo­lon­tai­re­ment omise dans la pre­mière version.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Stéphane Gemmani se désolidarise des propos sur la Covid de Jean-Marc Governatori, candidat soutenu par Cap21
Stéphane Gemmani se déso­li­da­rise des pro­pos sur la Covid de Jean-Marc Governatori, can­di­dat sou­tenu par Cap21

FLASH INFO — Un message "pour faire taire les mauvaises langues qui ne sont jamais à court d'inventions". C'est ainsi que Stéphane Gemmani présente sa Lire plus

Les candidats de l'alternative avec Najat Vallaud-Belkacem se dévoilent
L’alternative avec Najat Vallaud-Belkacem pré­sente ses can­di­dats aux Régionales en Isère… et écarte l’un d’eux

  FOCUS - La liste L'alternative avec Najat Vallaud-Belkacem a dévoilé, jeudi 20 mai, les 34 noms de ses candidats en Isère pour les élections Lire plus

Printemps isérois: Stéphane Gemmani moque une union de "gauches irréconciliables"
Stéphane Gemmani dési­gné porte-parole de Najat Vallaud-Belkacem pour les régionales

  FLASH INFO — Pas encore de liste complète ni de programme, mais déjà quatre porte-parole. La candidate socialiste aux régionales en Auvergne-Rhône-Alpes Najat Vallaud-Belkacem Lire plus

La révision des lois bioéthiques fait réagir l'église catholique. En Isère, l'évêque de Grenoble interpelle les parlementaires dans un courrier.
Proposition de loi sur l’eu­tha­na­sie : Émilie Chalas est pour… l’é­vêque de Grenoble contre

  FOCUS — Alors que les députés débattent sur la proposition de loi sur l'euthanasie, l'évêque de Grenoble-Vienne écrit aux parlementaires isérois pour les appeler Lire plus

Vidéosurveillance et polices municipales: la Région adopte des "contrats régionaux de sécurité"
Après l’ac­cord avec le PS, des mili­tants de Cap21 et de l’AEI démis­sionnent pour créer un nou­veau mouvement

  EN BREF - Certains militants voient une « erreur politique » dans le ralliement au PS de Cap21 et de l'Alliance écologiste indépendante (AEI) pour Lire plus

Des mili­tants Insoumis refusent de voir leurs noms figu­rer aux côtés du PS dans le Printemps isérois

  FLASH INFO — Le Printemps isérois sera-t-il orageux? Après avoir sévèrement critiqué l'union des gauches face au président sortant du Département de l'Isère, Stéphane Lire plus

Flash Info

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

|

09/05

12h05

|

|

06/05

20h04

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Abonnement| Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin