Pour les 25 ans du Samu social, l’association Vinci-Codex organisait ce dernier jeudi 21 mai à Grenoble « La nuit de l'engagement ». © Joel Kermabon - placegrenet.fr

Samu social : un anniversaire sur fond de frustrations

Samu social : un anniversaire sur fond de frustrations

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Pour les 25 ans du Samu social et ses maraudes, l’association Vinci-Codex organisait, ce jeudi  21 mai, « La nuit de l’engagement » sur le site de la Bastille à Grenoble. Une soirée festive et conviviale qui poursuivait le double objectif de réunir anciens et futurs bénévoles et d’échanger sur la cruciale nécessité de l’engagement.

 

 

 

Affiches de la soirée. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Affiches de la soi­rée. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Environ 300 per­sonnes ont bravé une météo vrai­ment pas enga­geante pour se rendre à la soi­rée qui se dérou­lait salle Lesdiguières. Pour l’oc­ca­sion, l’or­ga­ni­sa­tion, opti­miste, avait pour­tant réservé quatre cents allers-retours gra­tuits en téléphériques.

 

Dans l’as­sis­tance, éparse au début, des béné­voles bien sûr, des per­sonnes aidées, mais aussi des citoyens venus en sou­tien ou dési­reux de s’en­ga­ger dans les actions de l’association.

 

Au pro­gramme : un grand concert gra­tuit avec, en toile de fond, le besoin pres­sant de nou­velles bonnes volon­tés pour que l’as­so­cia­tion puisse répondre effi­ca­ce­ment à la demande de très nom­breux sans-abris.

 

 

 

Un appel à contribution infructueux

 

 

Le groupe In your brass. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le groupe In your brass ani­mait une par­tie de la soi­rée. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’association Vinci-Codex avait lancé, fin 2014, un appel à contri­bu­tion sur la pla­te­forme Ulule afin de finan­cer la soi­rée. Mais sur les 3.500 euros néces­saires, seuls 270 euros ont été collectés.

 

Pour autant, ce n’est pas vrai­ment une décep­tion pour Stéphane Gemmani, pré­sident-fon­da­teur du Samu social. « C’est peut-être parce qu’on s’y est très mal pris. Je connais très mal le finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif », se jus­ti­fie le pré­sident. « Malgré tout, nous avons trouvé un contri­bu­teur qui nous a per­mis de cou­vrir tous les frais de cette soi­rée en la per­sonne de Michel Destot – député de la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère – qui a pris sur sa réserve par­le­men­taire ». De fait, l’an­cien maire de Grenoble était bien pré­sent à cette nuit de l’en­ga­ge­ment. A contra­rio, on a pu noter l’ab­sence d’é­lus de la muni­ci­pa­lité, à l’ex­cep­tion d’Alain Denoyelle, adjoint à l’ac­tion sociale, passé en début de soirée.

 

 

Quelques images de cette soi­rée de l’en­ga­ge­ment, dont Stéphane Gemmani a rap­pelé les objec­tifs, tout en expo­sant plus lar­ge­ment les besoins de l’association.

 

 

Réalisation Joël Kermabon

 

 

 

Une belle aventure mais aussi une frustration

 

 

L’association fêtait éga­le­ment un anni­ver­saire impor­tant. Imaginez ! vingt-cinq ans, ça fait un bail ! Avec le recul, Stéphane Gemmani avoue une cer­taine dés­illu­sion. « Tout d’a­bord, ça veut dire que j’ai vingt-cinq ans de plus ! Si j’a­vais à les résu­mer, c’est mal­gré tout une belle aven­ture humaine mais de façon pure­ment prag­ma­tique, c’est aussi une frus­tra­tion », confesse le président.

 

Stéphane Gemmani lors de son discours. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Stéphane Gemmani lors de son dis­cours. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Et d’en­chaî­ner : « Lorsqu’on se retourne sur le passé, on se dit qu’il y a tel­le­ment de choses qui n’ont pas évo­lué qu’on res­sent un peu d’a­mer­tume là-des­sus ». Le fon­da­teur de Vinci-Codex aurait aimé que les pré­co­ni­sa­tions simples et de bon sens qui ont été for­mu­lées depuis toutes ces années aient été un peu plus prises en compte au niveau de l’ag­glo­mé­ra­tion, de cer­taines col­lec­ti­vi­tés, « ce qui nous aurait per­mis de pou­voir géné­rer des outils per­met­tant vrai­ment à des per­sonnes de s’en sor­tir vers le haut », regrette-t-il.

 

 

 

Des inégalités accrues

 

 

De plus en plus de pauvres, des riches tou­jours plus riches… Partant de ce constat, Stéphane Gemmani en est convaincu, les actions de ter­rain sont plus que jamais néces­saires. « C’est vrai qu’il y a une dicho­to­mie à ce niveau-là. Quand on voit des per­sonnes qui sont dans l’o­pu­lence et d’autres qui sont de plus en plus dans la détresse, on se dit qu’il y a quelque chose qui est inégal. » Et de pour­suivre : « Cependant, le Samu social se situe à un niveau beau­coup plus fac­tuel. Nous sommes dans le quo­ti­dien, dans l’ac­tion de ter­rain et nous avons fabri­qué et bud­gé­tisé des outils, de manière à ce que les col­lec­ti­vi­tés puissent s’en empa­rer pour les mettre en place ».

 

UNEVinci-CodexL’initiateur des maraudes est per­suadé qu’une  per­sonne qui est dans la misère à tout d’a­bord besoin d’a­voir un toit au-des­sus de sa tête. « Il y a donc besoin de déve­lop­per des héber­ge­ments à taille humaine. Le fait d’a­voir un héber­ge­ment dif­fus sur tout un tas de com­munes ou d’ag­glo­mé­ra­tions per­met­trait de mieux pou­voir gérer ces per­sonnes de façon qua­li­ta­tive », plaide-t-il. Et d’as­su­rer que, si on le déve­loppe à une échelle vrai­ment inter­com­mu­nale, « la mul­ti­pli­ca­tion fera que l’on pourra éga­le­ment gérer le quan­ti­ta­tif ».

 

Mais l’homme de ter­rain qu’est Stéphane Gemmani reste très inquiet : « Dans les mois qui viennent, avec ce que l’on connaît, notam­ment la recru­des­cence de la demande d’a­sile et l’ex­plo­sion de migrants, il va fal­loir vrai­ment que les col­lec­ti­vi­tés se prennent en charge à ce niveau là et déve­loppent enfin des uni­tés d’ac­cueil à échelle humaine. ».

 

 

Joël Kermabon

 

 

N.B. : L’article a été modi­fié mardi 26 mai 2015, afin de signa­ler la pré­sence d’Alain Denoyelle, adjoint à l’ac­tion sociale à la ville de Grenoble, invo­lon­tai­re­ment omise dans la pre­mière version.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La révision des lois bioéthiques fait réagir l'église catholique. En Isère, l'évêque de Grenoble interpelle les parlementaires dans un courrier.
Proposition de loi sur l’euthanasie : Émilie Chalas est pour… l’évêque de Grenoble contre

  FOCUS — Alors que les députés débattent sur la proposition de loi sur l'euthanasie, l'évêque de Grenoble-Vienne écrit aux parlementaires isérois pour les appeler Lire plus

Vidéosurveillance et polices municipales: la Région adopte des "contrats régionaux de sécurité"
Après l’accord avec le PS, des militants de Cap21 et de l’AEI démissionnent pour créer un nouveau mouvement

  EN BREF - Certains militants voient une « erreur politique » dans le ralliement au PS de Cap21 et de l'Alliance écologiste indépendante (AEI) pour Lire plus

Des militants Insoumis refusent de voir leurs noms figurer aux côtés du PS dans le Printemps isérois

  FLASH INFO — Le Printemps isérois sera-t-il orageux? Après avoir sévèrement critiqué l'union des gauches face au président sortant du Département de l'Isère, Stéphane Lire plus

Printemps isérois: Stéphane Gemmani moque une union de "gauches irréconciliables"
Printemps isérois : Stéphane Gemmani moque une union de « gauches irréconciliables »

  FOCUS — Si le Printemps isérois veut fédérer les forces de gauche pour les élections départementales, du PS au PCF en passant par LFI Lire plus

COUV Présentation de la campagne de dépistage à la covid-19 "Tous dépistés avant Noël" à l'initiative de la Région Auvergne-Rhône Alpes, du 16 au 23 décembre, à Alpexpo, le 12 décembre 2020 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
« Tous dépistés avant Noël » : la Région Auvergne-Rhône Alpes met le paquet pour éviter un nouveau rebond

  FOCUS – Tous les habitants de la Région Auvergne - Rhône Alpes vont pouvoir se faire dépister de la Covid-19, gratuitement et sans ordonnance, Lire plus

Arme, couleur de peau, genre… Le visuel de l’Escape Game grenoblois “Les Diamants de Mistral” interroge

  EN BREF – Le visuel commence à ne pas laisser indifférent. « Les Diamants de Mistral », un Escape game via smartphone se déroulant dans Lire plus

Flash Info

|

28/09

18h17

|

|

28/09

10h03

|

|

28/09

9h00

|

|

28/09

8h19

|

|

27/09

9h57

|

|

26/09

23h19

|

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin