Festiv'Arts 2015 © Joel Kermabon - placegrenet.fr

Festivals gre­no­blois : Festiv’Arts surnage !

Festivals gre­no­blois : Festiv’Arts surnage !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – La 14e édi­tion de Festiv’Arts s’est dérou­lée les 11 et 12 avril dans le centre de Grenoble. Un fes­ti­val des arts de la rue gra­tuit, amputé cette année de trois jours de spec­tacles par rap­port à 2014. Mais les orga­ni­sa­teurs, aidés par près de 60 béné­voles ont fait contre mau­vaise for­tune bon cœur et ont relevé le défi. Retour sur ces deux jours un peu fous.

Troupe « Les fonds de tiroirs » sur la place aux Herbes, durant le festival d'arts de la rue Festiv'Arts.

Troupe Les fonds de tiroirs sur la place aux Herbes durant le fes­ti­val d’arts de la rue Festiv’Arts. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Durant tout un week-end, des sal­tim­banques des arts de la rue ont investi les places du centre-ville de Grenoble dans le cadre de Festiv’Arts. Baladins modernes, théâtre de l’é­phé­mère sur quelques bouts de planches places Claveyson ou Saint-André, jon­gleurs place aux Herbes, concerts rap et élec­tro sur le par­vis de Notre-Dame… mais aussi trois concerts sur une vraie scène ins­tal­lée sur le par­vis du musée.

A l’ins­tar d’autres fes­ti­vals ou évé­ne­ments cultu­rels gre­no­blois, l’édi­tion 2015 de Festiv’Arts a enre­gis­tré un bud­get en très forte baisse. D’où une pro­gram­ma­tion for­cé­ment réduite, des spec­tacles faits de bric et de broc, avec les moyens du bord, mais avec pas­sion. Et tou­jours, l’idée reven­di­quée avec force par l’as­so­cia­tion Festiv’Arts de faire de la rue un espace de ren­contres et de par­tages, l’es­pace de quelques heures, parce que c’est bon, parce qu’il y en a besoin.

Retour en images sur quelques temps forts de la pre­mière jour­née du festival.

Réalisation JK Production

3 000 euros de sub­ven­tions et un bud­get de 15 000 euros

Pour l’or­ga­ni­sa­tion, ce n’é­tait pour­tant pas gagné cette année : « Pour cette 14e édi­tion, nous avons eu en tout et pour tout 3 000 euros de sub­ven­tions pour un bud­get de fonc­tion­ne­ment de 15 000 euros ! » explique Adrien Delolme, le tré­so­rier de l’as­so­cia­tion Festiv’Arts. « Tout le reste pro­vient des recettes de la buvette ! ».

Public place aux Herbes durant le festival d'arts de la rue Festiv'Arts.

Public réuni place aux Herbes durant Festiv’Arts. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Alors ? Une autre consé­quence de la baisse des sub­ven­tions de la ville de Grenoble ? Non, tout au moins pas direc­te­ment puisque la Ville n’a pas baissé le mon­tant de son aide. C’est l’ar­rêt du finan­ce­ment des facul­tés, à hau­teur d’en­vi­ron 10 000 euros qui grève le bud­get de l’é­di­tion 2015. L’association ayant perdu son sta­tut d’as­so­cia­tion étu­diante, elle n’a dû comp­ter que sur les deux sub­ven­tions de 1 000 euros et de 2 000 euros accor­dées res­pec­ti­ve­ment par la Ville et par le conseil dépar­te­men­tal. Le compte n’y était donc pas du tout.

Les arts de la rue peu recon­nus à Grenoble ?

Un peu amer, le res­pon­sable asso­cia­tif accuse. « Cela fait 14 ans que le fes­ti­val existe et cela fait 14 ans que nous galé­rons. Nous n’a­vons pas beau­coup de recon­nais­sance de la part de la Ville. L’art de rue était peu sou­tenu jus­qu’à pré­sent. Peut-être que cela va chan­ger ? Mais jus­qu’à pré­sent, c’est vrai­ment dur ! ». Comment faire évo­luer la situa­tion ? « En ayant plus de sub­ven­tions, mais tout le monde en veut. Donc ça va être com­pli­qué ! ».

Groupe de rap Krikefly place Notre Dame durant le festival d'arts de la rue Festiv'Arts.

Groupe de rap Krikefly, place Notre-Dame. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Adrien Delolme pointe aussi le peu de sup­port de la Ville et le manque de réac­ti­vité : « Nous avons obtenu les auto­ri­sa­tions de places la veille du fes­ti­val et les auto­ri­sa­tions de débits de bois­son juste une semaine avant ! C’est com­pli­qué de mettre en place des choses quand, en face, ça ne répond pas ».

Pour le tré­so­rier, les petits fes­ti­vals ont toute leur place, il en est convaincu. « C’est impor­tant ce genre d’i­ni­tia­tive [le fes­ti­val, ndlr]. Le public est pré­sent, les gens appré­cient, ça fait vivre la ville, ça crée de la cohé­sion sociale… Il y a des choses qui se passent et c’est cela qu’il faut défendre ».

Et de conclure : « Cette année, beau­coup de struc­tures ont vu leurs sub­ven­tions régres­ser, sauf les “grosses machines” comme la MC2 ou la Belle Électrique. Elles ont, certes, besoin d’aide mais il faut aussi aider les petites ».

L’essentiel du fes­ti­val s’est donc concen­tré cette année sur une unique jour­née, la deuxième étant consa­crée au désor­mais tra­di­tion­nel bal folk de clô­ture. Organisé dimanche au Jardin de ville, celui-ci a attiré de très nom­breux dan­seurs, sous le soleil. Au final, une belle affluence et des spec­tacles très sui­vis par un public de tous âges.

Réalisation JK Production

Pourquoi des concerts dans un fes­ti­val des arts de la rue ?

On pour­rait se deman­der quelle est la place des concerts dans un fes­ti­val dédié aux arts de la rue. Rappelant l’im­por­tance que revêt aux yeux des orga­ni­sa­teurs la gra­tuité totale du fes­ti­val, Mélody Berthier, régis­seuse géné­rale du fes­ti­val, s’en explique. « C’est un com­pro­mis entre les arts de la rue et la musique. Les seules ren­trées d’argent pro­viennent des buvettes et, pour vendre de la bière, il faut orga­ni­ser des concerts. Pour les concerts de samedi soir, nous avons eu envi­ron 2 000 per­sonnes. C’est cela qui nous per­met, à chaque fois, de recon­duire le fes­ti­val d’an­née en année et de tenir finan­ciè­re­ment. »

Joël Kermabon

À voir aussi sur Place Gre’net : L’édition 2014 du festival

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Victime de vol à Grenoble, une his­to­rienne lance un appel pour retrou­ver dix ans de recherche

FLASH INFO - Ce sont dix ans de recherche historique qui sont (peut-être) "partis en fumée". Une docteure en histoire contemporaine a eu la mauvaise Lire plus

Moment de complicité intergénérationnelle pendant des jeux de société © Lucie Soïka
Moment de convi­via­lité entre deux géné­ra­tions grâce aux « chan­tiers jeunes » de la ville de Grenoble 

REPORTAGE VIDEO - Depuis 2019, les chantiers jeunes permettent aux 16-20 ans grenoblois d’effectuer des missions de solidarité. La Résidence autonome des Alpins est l’une Lire plus

Douze nouveaux policiers nationaux accueillis en Isère, dont huit pour la circonscription de Grenoble
Douze nou­veaux poli­ciers natio­naux accueillis en Isère, dont huit pour la cir­cons­crip­tion de Grenoble

FLASH INFO - La préfecture de l'Isère annonce l'accueil de douze policiers nationaux supplémentaires pour le département de l'Isère lundi 8 août 2022. Des agents Lire plus

Deux personnes blessées, par arme à feu et arme blanche, place Saint-Bruno à Grenoble mercredi 3 août
Deux per­sonnes bles­sées, par arme à feu et arme blanche, place Saint-Bruno à Grenoble mer­credi 3 août

FLASH INFO - La direction départementale de la sécurité publique (DDSP) et le parquet de Grenoble signalent des faits de "violences volontaires en réunion" survenus Lire plus

Le fort de la Bastille
« Nature et cinéma » à la Bastille : quatre films pro­je­tés en plein air durant l’été 2022

ÉVÈNEMENT - Envie de cinéma au grand air ? Quatre films seront projetés à la Bastille lors de soirées "nature et cinéma", cet été à Lire plus

Guerre en Ukraine : alors que le conflit se pour­suit, la Ville de Grenoble appelle de nou­veau à la solidarité

FLASH INFO - La guerre en Ukraine entre dans son sixième mois. Des milliers d’Ukrainiens sont morts et des millions se sont exilés. Face à Lire plus

Flash Info

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

|

11/08

11h00

|

Les plus lus

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin