René Martin, directeur artistique de la Folle Journée lors de la présentation à la presse de la Folle Nuit Mozart, au Musée de Grenoble © Gaelle Sonnier - Musée en Musique

La Folle nuit Mozart : une pre­mière à Grenoble !

La Folle nuit Mozart : une pre­mière à Grenoble !

Le Musée de Grenoble accueillera, le samedi 10 jan­vier, la Folle nuit Mozart. Conçue par Musée en musique dans l’esprit de la Folle jour­née de Nantes, cette pre­mière édi­tion per­met­tra à un large public de décou­vrir, à tra­vers les œuvres du com­po­si­teur autri­chien, les artistes actuels de la musique classique.

René Martin, directeur artistique de la Folle Journée lors de la présentation à la presse de la Folle Nuit Mozart, au Musée de Grenoble © Gaelle Sonnier - Musée en Musique

René Martin, direc­teur artis­tique de la Folle jour­née, lors de la pré­sen­ta­tion à la presse de la Folle nuit Mozart, au Musée de Grenoble. © Gaëlle Sonnier – Musée en Musique

Après Nîmes et Marseille, la Folle nuit s’installe à Grenoble. Créé dans l’esprit de la Folle jour­née de Nantes par René Martin, qui en est le direc­teur artis­tique, cet évé­ne­ment rem­porte déjà un franc suc­cès à tra­vers le monde. Il inves­tira, le 10 jan­vier pro­chain, l’auditorium du Musée de Grenoble.

Bien qu’exportée dans dif­fé­rents pays et villes de France, l’idée de cette mani­fes­ta­tion reste inchan­gée. A savoir, faire décou­vrir au grand public la musique clas­sique d’hier et d’aujourd’hui, à tra­vers une série de concerts, et ainsi lever les bar­rières existantes.

« Nous avons révo­lu­tionné et décloi­sonné ce milieu clas­sique au sens musi­cal du terme » estime René Martin. « Dans un concert, vous ne pou­vez pas sor­tir de la salle, même si le spec­tacle ne vous plaît pas. L’idée de la Folle jour­née de Nantes est de pou­voir cir­cu­ler comme dans un musée, d’un concert à un autre » ajoute-t-il. Et le pari semble réussi puisque le fes­ti­val fêtera en 2015 ses vingt ans d’existence.

Claire Désert et Emmanuel Strosser, deux pianistes, invités d'honneur de la Folle Nuit Mozart, le 10 janvier prochain, au Musée de Grenoble. © Lyodoh Kaneko

Claire Désert et Emmanuel Strosser, deux pia­nistes invi­tés d’hon­neur de la Folle nuit Mozart, qui se tien­dra le 10 jan­vier pro­chain au Musée de Grenoble. © Lyodoh Kaneko

Un hom­mage à Mozart

A l’approche de cette date anni­ver­saire, Grenoble a décidé de se lan­cer dans l’aventure. Et pour l’oc­ca­sion, Musée en Musique, orga­ni­sa­teur du fes­ti­val, a choisi de rendre hom­mage à Mozart, comme ce fut le cas pour la toute pre­mière édi­tion de la Folle jour­née de Nantes, en 1995.

Six « concerts de grande qua­lité », selon Guy Tosatto, direc­teur du musée, seront ainsi pro­po­sés ce jour-là dans l’auditorium avec, en tête d’affiche, deux pia­nistes de haut-vol : Claire Désert et Emmanuel Strosser. De jeunes pro­diges vien­dront com­plé­ter ce tableau et feront revivre à leur tour, les œuvres de l’un des plus grands com­po­si­teurs de la musique classique.

Place à la jeune géné­ra­tion de musiciens

Deux élèves de la classe de chant et d'accompagnement du Conservatoire de Grenoble, interprétant une scène des Noces de Figaro, qui sera jouée dans le cadre de la Folle Nuit Mozart © Gaelle Sonnier - Musée en Musique

Deux élèves de la classe de chant et d’ac­com­pa­gne­ment du Conservatoire de Grenoble inter­pré­tant une scène des Noces de Figaro, qui sera jouée dans le cadre de la Folle nuit Mozart. © Gaëlle Sonnier – Musée en Musique

« Dès la créa­tion de la Folle jour­née de Nantes, nous avons sou­haité ras­sem­bler tous les artistes et ainsi évi­ter qu’il n’y ait un fes­ti­val in et off, comme c’est le cas en Avignon. Nous avons donc créé la Folle jour­née Camerata, qui est un ensemble musi­cal ras­sem­blant de jeunes musi­ciens sélec­tion­nés dans les grandes ins­ti­tu­tions musi­cales euro­péennes » explique René Martin.

Composé de quatre à douze musi­ciens, cet ensemble de chambre se pro­duit dans de pres­ti­gieux endroits, comme le Festival inter­na­tio­nal de piano de la Roque d’Anthéron, orga­nisé chaque année depuis 1980 aux mois de juillet et août. Pour la pre­mière fois, cinq d’entre eux joue­ront ainsi dans l’auditorium du musée au mois de janvier.

« Dès la créa­tion de la Folle jour­née de Nantes, nous avons sou­haité ras­sem­bler tous lesDe leur côté, les élèves des classes de chant et d’accompagnement du Conservatoire de Grenoble pro­po­se­ront au public de redé­cou­vrir, sous la forme de feuille­ton, Les Noces de Figaro, l’un des opé­ras les plus connus de Mozart.

« Il a com­posé des musiques d’une grande élé­gance et des airs tous aussi beaux les uns que les autres » estime René Martin. Les jeunes artistes, accom­pa­gnés au piano par Laurence Garcin et Nicolas Martin-Vizcaino, se pro­dui­ront ainsi entre chaque concert, dans le patio du musée.

Pour cette pre­mière édi­tion, la capi­tale des Alpes espère atti­rer plu­sieurs mil­liers de spec­ta­teurs, comme ce fut le cas la pre­mière année à Marseille.

Maïlys Medjadj

Infos pra­tiques

La Folle nuit Mozart aura lieu le samedi 10 jan­vier 2015, de 11 heures à 23 heures, à l’auditorium du Musée de Grenoble.

Réservation conseillée.

Tarifs par concert : 15 euros ; adhé­rents 12 euros ; tarif réduit et “clé” 8 euros.

Plus d’informations et réser­va­tions sur le site de Musée en musique et auprès des partenaires.

MM

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

Action symbolique de la CGT Spectacle devant la vsque Olympique de l'allée des Justes du parc Paul-Mistral à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : action sym­bo­lique de mili­tants de la CGT Spectacle en lutte contre « l’aus­té­rité cultu­relle »

FOCUS - Quelques militants de la CGT Spectacle en lutte contre « l'austérité culturelle » ont organisé une brève action symbolique devant la vasque olympique Lire plus

Plus de 120 oeuvres de Joan Miró à découvrir au Musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024
Plus de 120 œuvres de Joan Miró à décou­vrir au Musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024

ÉVÉNEMENT - Plus de 120 œuvres du peintre Joan Miró vont être exposées au Musée de Grenoble, dans le cadre de sa nouvelle exposition temporaire, Lire plus

Cette nouvelle édition commencera donc samedi 6 avril à l’Hexagone avec l’installation lumière, Ataraxie. ©Collectif Coin
Les 10 jours de la culture reviennent dans la métro­pole gre­no­bloise avec une 6e édi­tion tout en mouvement

ÉVÉNEMENT - Cette année, les 10 jours de la culture ont lieu au printemps. Pour la 6e édition, la Métropole grenobloise donne rendez-vous du samedi 6 Lire plus

Une association de Saint-Martin-le-Vinoux appelle à des travaux urgents pour sauver l'église de la Buisserate
Saint-Martin-le-Vinoux : une asso­cia­tion appelle à des tra­vaux urgents pour sau­ver l’é­glise de la Buisserate

FOCUS - L'association des Amis de la Buisserate se mobilise pour sauver le bâtiment religieux de Saint-Martin-le-Vinoux à l’architecture si particulière. Non utilisé depuis 2019, Lire plus

Recherche et création vidéoludique: Grenoble accueille sa dixième édition de la Scientific Game Jam
Recherche et créa­tion vidéo­lu­dique : Grenoble accueille sa dixième édi­tion de la Scientific Game Jam

FLASH INFO - L'auditorium de Grenoble-INP, situé au cœur de Minatec, accueille (de nouveau) la Scientific Game Jam, du vendredi 5 au dimanche 7 avril Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !