Appel Forêt -
90 % des pesticides sont utilisés en agriculture. DR

Pesticides : l’Isère teste des alternatives

Pesticides : l’Isère teste des alternatives

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Après les nitrates, qui lui ont valu une condamnation par Bruxelles, les pesticides ? Plus gros consommateur en Europe, la France peine à faire baisser sa consommation de produits phytosanitaires. Alors que se tient ce week-end la foire de Beaucroissant, retour sur les méthodes alternatives expérimentées depuis 2011 dans onze fermes pilotes iséroises.

 
 
 
 
Pesticides dans l'agriculture DR

90 % des pes­ti­cides en France sont uti­li­sés dans l’a­gri­cul­ture.        © DR

Y a‑t-il une alter­na­tive aux pes­ti­cides ? Les solu­tions existent. Elles sont mises en œuvre depuis 2011 dans onze fermes expé­ri­men­tales en Isère.
 
En France, 180 réseaux d’exploitations agri­coles, soit 2 000 agri­cul­teurs volon­taires, essaient de rele­ver le défi : bais­ser de moi­tié la quan­tité de pro­duits phy­to­sa­ni­taires d’ici 2018, en lien avec le plan Ecophyto.
 
A quatre ans de l’échéance et alors que se tient ce week-end la foire de Beaucroissant, où en est-on ? Le ministre de l’Agriculture a eu beau affi­cher une satis­fac­tion de rigueur à l’annonce d’une pre­mière baisse des chiffres – un recul de 5,7 %* des pes­ti­cides entre 2011 et 2012 – la baisse de 50 % semble encore bien loin…
 
 
 

90 % des rivières polluées

 
 
La France, pre­mier pro­duc­teur agri­cole euro­péen, reste le pre­mier consom­ma­teur de pes­ti­cides en Europe. Résultat : 90 % des rivières fran­çaises sont polluées. 
 
L’exposition aux pesti­cides double quasi­ment le risque de survenue de la maladie de Parkinson parmi les agri­cul­teurs

Une étude de l’Inserm montre que l’exposition aux pesti­cides double qua­si­ment le risque de sur­ve­nue de la mala­die de Parkinson chez les agri­cul­teurs  © DR

Et la santé humaine, les agri­cul­teurs en pre­mière ligne, paie un lourd tribu au recours mas­sif aux her­bi­cides, fon­gi­cides et autres insec­ti­cides, comme l’a clai­re­ment sou­li­gné un rap­port de l’Inserm, com­pi­la­tion d’études inter­na­tio­nales, sorti en 2013.
 
Alors, sur le ter­rain, on s’emploie à trou­ver des méthodes alter­na­tives. Ce sont d’ailleurs sou­vent les mêmes que celles uti­li­sées en agri­cul­ture bio­lo­gique : désher­bage méca­nique, rota­tion des cultures… Et ça marche !
 
En Isère, terre d’élevage, une tech­nique per­met déjà de réduire les pes­ti­cides de 70 %. Comment ? En alter­nant prai­ries tem­po­raires, culti­vées pen­dant trois à cinq ans, maïs et céréales à paille (blé, orge). Et en tra­vaillant le sol méca­ni­que­ment avant, mais aussi pen­dant la culture. Bref, en se retrous­sant les manches.
 
Dans les champs, pour­tant, la conver­sion patine. « Faire du maïs sans her­bi­cides, c’est dif­fi­cile ! Ou bien qu’on me dise com­ment faire ! », s’indigne Jérôme Croizat, res­pon­sable de la sec­tion Grandes cultures à la FDSEA 38.
 
« S’il faut embau­cher pour biner, j’embauche mais com­ment alors pro­duire de manière ren­table ? » Et de dénon­cer les effets d’annonces du gou­ver­ne­ment, sous la pres­sion com­bi­née des éco­lo­gistes et du calen­drier élec­to­ral : « l’objectif de baisse de 50 % est inat­tei­gnable en si peu de temps ! » juge l’a­gri­cul­teur.
 
 
 

Amorcer un retour en arrière

 
 
« L’utilisation de pro­duits chi­miques depuis cin­quante ans a sim­pli­fié le tra­vail », constate de son côté Aymeric Solerti, conseiller agro­no­mie envi­ron­ne­ment à la Chambre d’agriculture et ani­ma­teur du Dephy Phytoéco en Isère. « Ce n’est pas un retour en arrière sur les méthodes, plu­tôt sur la façon de travailler. »
 
90 % des pesticides sont utilisés en agriculture. DR

Les méthodes alter­na­tives existent. Plus ou moins faciles à mettre en œuvre. © DR

 
Sensibiliser, accom­pa­gner les agri­cul­teurs, iden­ti­fier leurs pra­tiques, voire les cor­ri­ger pren­dra du temps. A charge de trou­ver la bonne recette. Pour cer­tains, il s’agira de mixer les cultures de céréales à celles des pois, peu consom­ma­teurs de pes­ti­cides. Pour d’autres, de semer un peu plus tard dans la sai­son. Ou d’a­voir recours aux pro­duits de bio­con­trôle : uti­lisé dans l’élevage, un pro­duit à base d’algues per­met de com­battre les mala­dies du blé ou de l’orge.
 
Aujourd’hui, la Chambre d’agriculture se sert de ces quelques expé­riences pour faire pas­ser le mes­sage, lors d’expositions comme sur le stand qu’elle tient tout ce week-end à la foire de Beaucroissant.
 
Des pre­miers pas, en atten­dant une régle­men­ta­tion qui devrait se dur­cir, puisque les pes­ti­cides seront ban­nis des espaces verts et forêts publics comme des jar­dins par­ti­cu­liers dès 2016. Des pre­miers pas timides tou­te­fois… Aujourd’hui, 90 % des pro­duits phy­to­sa­ni­taires sont uti­li­sés en agriculture.
 
 
Patricia Cerinsek
 
 
 
* Chiffres cal­cu­lés à par­tir des décla­ra­tions de vente de pesticides.
 
 
 
 
Nitrates : la France condam­née par Bruxelles
 
 
La France a de nou­veau été condam­née par le jus­tice euro­péenne pour son inca­pa­cité à amé­lio­rer la qua­lité de ses eaux et, notam­ment, à conte­nir la quan­tité de nitrates issus des effluents agri­coles. Un excès d’a­zote qui ruis­selle sur les terres agri­coles jus­qu’aux rivières. La régle­men­ta­tion fran­çaise est jugée bien trop laxiste sur les dates et les durées d’é­pan­dage de lisier et autres fer­ti­li­sants azotés.
 
Le Premier ministre Manuel Valls a de son côté annoncé une révi­sion de la direc­tive nitrates, alors que les agri­cul­teurs deman­daient depuis des mois une refonte de cette régle­men­ta­tion. Une annonce qui inquiète le groupe Europe-Écologie-Les Verts. Celui-ci a ainsi exprimé ses craintes dans un com­mu­ni­qué concer­nant un relâ­che­ment des normes « pour mas­quer notre inef­fi­ca­cité »
 
 
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Dans un communiqué commun, Paris, Lille, Nantes, Clermont-Ferrand et Grenoble annoncent prendre un arrêté pour interdire les pesticides.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Nouvel appel à un rassemblement anti-pesticides du mouvement des coquelicots à Grenoble jeudi 31 octobre

FIL INFO — Le mouvement des coquelicots reprennent des couleurs en Isère. Les anti-pesticides sont invités à se rassembler de nouveau à Grenoble jeudi 31 Lire plus

Le nouveau maire d'Eybens, Nicolas Richard et son adjointe Élodie Taverne © Antoine Beau - placegrenet.fr
La Ville d’Eybens interdit à son tour l’usage de pesticides sur son territoire

  FIL INFO — Après Grenoble, Eybens vient d'adopter un arrêté anti-pesticides sur son territoire. Si les agents de la commune n'emploient plus de produits Lire plus

L’exposition aux pesti­cides double quasi­ment le risque de survenue de la maladie de Parkinson parmi les agri­cul­teurs
Pesticides : la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de l’Isère signent une charte « de bon voisinage »

  FIL INFO — La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de l'Isère ont signé une « charte de bon voisinage » à l'occasion de la Foire de Lire plus

Dans un communiqué commun, Paris, Lille, Nantes, Clermont-Ferrand et Grenoble annoncent prendre un arrêté pour interdire les pesticides.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Aux côtés de Paris, Lille, Nantes et Clermont-Ferrand, Grenoble adopte un arrêté anti-pesticides

  EN BREF — Paris, Nantes, Lille, Clermont-Ferrand et Grenoble viennent d'engager "une démarche concertée pour faire changer la loi ». Les cinq villes annoncent Lire plus

L’élu d’opposition de Meylan Philippe Cardin appelle le maire à adopter à son tour un arrêté anti-pesticides

  FIL INFO — Philippe Cardin, élu d'opposition de la Ville de Meylan et candidat déclaré aux municipales de 2020, appelle le maire Jean-Philippe Blanc Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Pollution de l’air en Rhône-Alpes : une amélioration qui cache les lacunes de la surveillance et de la réglementation

EN BREF - La qualité de l'air s'améliore doucement en Auvergne Rhône-Alpes et en Isère. Mais les taux de particules fines et surtout de dioxyde Lire plus

Flash Info

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin