Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Fête de la musique : Grenoble donne l’autorisation de minuit

sep article

La Ville de Grenoble rappelle sur son site Internet et dans son arrêté municipal la réglementation appliquée à la Fête de la musique qui se tient mercredi 21 juin. Et fixe tout d’abord ses contraintes horaires : de 14 heures à minuit, sauf exceptions.

 

 

Ambiance barbecue et musique à La Belle Électrique. © La Belle Équipe

Ambiance barbecue et musique à La Belle électrique. © La Belle Équipe

Tout comme Cendrillon, les musiciens devront s’éclipser à minuit, ce soir-là. A l’exception toutefois de l’association Welcome (parc Mistral) et de La Belle électrique (esplanade Andry-Farcy), qui pourront prolonger la fête jusqu’à une heure du matin.

 

Des horaires s’appliquent également aux bars et aux buvettes temporaires. Ces dernières devront ainsi plier bagage à 23 h 30. Les commerçants détenteurs d’une licence 3 ou 4 sont quant à eux autorisés à utiliser une tireuse à bière, dans le périmètre de leur commerce, jusqu’à 00 h 30. Enfin, les bars et restaurants devront rentrer leurs terrasses à 1 heure du matin, et fermer leurs établissements à 2 heures.

 

 

Bouteilles en verre, pétards et feux d’artifices interdits

 

 

Pour des raisons de sécurité, la Ville précise que les manifestations annexes, comme les bals ou banquets, sont interdites. Interdits également : les appareils de cuissons, « bains d’huile et autres produits liquides ou liquéfiables ou autres procédés pouvant constituer une gêne ou une atteinte à la sécurité ou à l’hygiène ». Le transport de bouteilles en verre est lui aussi prohibé, ainsi que les tirs de pétards ou de feux d’artifices.

 

Fête de la musique. © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Fête de la musique. © Joël Kermabon – placegrenet.fr

 

Le mairie de Grenoble exige enfin que l’installation des musiciens participant à la fête de la musique se fasse « dans le respect des autres installations » et sans « causer de gêne pour l’activité des terrasses, ni engendrer de nuisances pour les riverains ». Un passage de 4 mètres devra rester libre dans chaque voie pour l’accès des véhicules de secours, et les bouches d’incendie devront rester dégagées. La réglementation stipule encore qu’aucun affichage sauvage n’est autorisé.

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
5047 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. C’était le cas jusqu’en 2014, toujours.
    C’est bien cette municipalité qui l’avait retirée.
    Panique à bord et centre-ville vide…
    Cela ne changera rien aux affaires en cours et au fait que cette municipalité à réussi l’exploit de désertifier le centre-ville et de congestionner la périphérie.

    sep article