Sexuelle, la peinture de Georgia O’Keeffe ?

sep article

Creative Mobilities Mou

FOCUS – Le Musée de Grenoble s’enorgueillit de consacrer pour la première fois en France une exposition entièrement dédiée à l’artiste américaine Georgia O’Keeffe. Qui ça ? Célébrée comme une véritable icône de l’art moderne outre-Atlantique, elle est restée étrangement méconnue en Europe. La faute en est-elle imputable à son sexe ? Éléments de réponse.

 

 

 

Red, Yellow and Black Streak de Georgia O'Keeffe

O’Keeffe Georgia (1887-1986). Paris, Centre Pompidou – Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle. AM1995-178.

L’exposition que le Musée de Grenoble consacre à la peintre américaine Georgia O’Keeffe a des accents de réhabilitation. « Réhabilitation » ? Encore faudrait-il que l’on connaisse l’artiste. Au contraire d’un Jackson Pollock, dont le nom signe les débuts de l’art moderne américain, Georgia O’Keeffe n’a pas rencontré en Europe la renommée qui est pourtant la sienne aux États-Unis. Guy Tosatto, directeur du Musée de Grenoble, risque une explication.

 

Les critiques européens n’ont braqué leur regard vers les États-Unis qu’après-guerre, ce qui expliquerait que Georgia O’Keeffe – dont l’acmé de l’œuvre voisine plutôt les années 1920-1930 – soit restée en dehors des radars. Plus trivial, mais non moins pertinent, les critiques qui dessinaient les grands courants artistiques étaient des hommes… Bien souvent, ils lisaient les œuvres des femmes à l’aune de leur genre, enfermant tout cela dans une sous-catégorie sans rapport aucun avec les courants artistiques généraux ! Bref, Georgia O’Keeffe a souffert du lourd handicap de son sexe.

 

 

 

Georgia O’Keeffe passée au crible freudien

 

 

Dans ses œuvres, l’artiste entretenait un rapport pour le moins paradoxal à la sensualité. D’aucuns parlent même d’érotisme…

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3102 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.