Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Des distributeurs d’histoires courtes dans les lieux publics

sep article

EN BREF – Une dizaine de distributeurs d’histoires courtes ont investi l’espace public grenoblois. Dans les bibliothèques, à l’Hôtel de ville ou à l’office de tourisme, Short Édition, l’éditeur communautaire basé à Grenoble, couche la littérature sur… des tickets. 

 

 

 

Short Édition, l’éditeur communautaire de littérature courte, investit les espaces publics de Grenoble. Huit sites, bibliothèques mais aussi office de tourisme et mairie, accueillent désormais les bornes du jeune éditeur isérois. Des bornes un peu particulières puisqu’il s’agit de distributeurs d’histoires courtes.

 

Short Edition installe des distributeurs d'histoires courtes dans les bibliothèques de Grenoble. Crédit Patricia Cerinsek

Short Édition installe des distributeurs d’histoires courtes dans les bibliothèques de Grenoble, comme ici à la bibliothèque Saint-Bruno. © Patricia Cerinsek – placegrenet.fr

 

En tout, 600 œuvres sont proposées à la lecture. Des œuvres courtes, d’une, trois ou cinq minutes à lire sur des tickets. Pour l’éditeur numérique grenoblois, ces premières installations ont valeur de test. « C’est vrai que c’est un peu un ovni mais la plasticité du court est très bien adaptée », souligne Christophe Sibieude, cofondateur et président de Short Édition.

 

 

 

Plus de six millions de lectures d’œuvres

 

 

Short Édition est devenu un adepte du contre-pied. Le jeune éditeur grenoblois s’est d’abord fait une place sur la toile, sans pour autant renier le papier. Chaque trimestre, les meilleures œuvres sont publiées. « On garde le papier parce qu’on y est attaché, mais on veut montrer que tous les canaux de diffusion sont possibles. »

 

Short Edition installe des distributeurs d'histoires courtes dans les bibliothèques de Grenoble : des histoires de 1, 3 ou 5 minutes. Crédit Patricia Cerinsek

Des histoires d’une, trois ou cinq minutes. © Patricia Cerinsek – placegrenet.fr

Déjà, en 2014, Short Édition avait fait le buzz en travaillant à la mise au point d’un algorithme capable de prédire la qualité littéraire d’un texte. Une manière de pré-sélectionner les œuvres et donc de gagner du temps qui faisait planer le spectre d’une possible déshumanisation.

 

Depuis, la marque Bigdatext® a été déposée (à la mi-septembre) et est commercialisée auprès des grands groupes de presse comme L’Express-Roularta, entré au capital de l’éditeur en 2014.

 

Et Short Édition poursuit sa route. Cet été, l’éditeur a lancé un site dédié à la jeunesse avec, déjà, une trentaine d’histoires en ligne assorties de podcasts.

« L’idée est de développer la littérature pour les 8-12 ans et d’y ajouter un aspect pédagogique ». Outre la lecture, des ateliers d’écriture devraient, dans un second temps, être mis en place avec des classes pilotes sur Grenoble et Paris.

 

 

« Il n’existe pas d’offre jeunesse gratuite aujourd’hui, poursuit Christophe Sibieude. On doit pouvoir proposer du contenu de qualité. Le réflexe lecture passe maintenant par la tablette ».

 

Visiblement, le lecteur suit. Avec 138.000 lecteurs abonnés, 4.900 auteurs mis en ligne et plus de six millions de lectures d’œuvres, Short Édition a réussi à fédérer une communauté littéraire. Mais l’éditeur ne compte pas en rester là. Une seconde levée de fonds de 800.000 euros – devant être bouclée le 15 octobre – devrait permettre d’étoffer l’équipe de neuf salariés.

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
3336 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. sep article
  2. J’ai plusieurs histoires courtes dèjà écrites (en Français et en Anglais US). Comment puis-je vous les faire parvenir? Louise Dufresne (Montréal, QC, Canada)

    sep article
  3. Ping : Máquina automática da Short Édition oferece histórias |

  4. Ping : Grenoble installe des distributeurs d’histoires pour faire patienter les gens dans les lieux publics