Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Grenoble : dix jours de fiertés sous un arc-en-ciel

sep article

REPORTAGE VIDÉO – La semaine des fiertés organisée par le Centre LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) de Grenoble – Cigale s’est déroulée du 20 au 31 mai. Dix jours de fiertés sous la bannière arc-en-ciel et un dénominateur commun : la lutte contre toutes les discriminations. En point d’orgue d’une décade riche en événements, la « Marche des fiertés » a attiré, ce samedi 30 mai, près de 1300 participants dans les rues de Grenoble.

 

 

 

Affiche de SOS homophobie lors de l'inauguration. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Affiche de SOS homophobie lors de l’inauguration. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Cinéma, apéros, exposition, rencontres discussions, forum, concert, pique-nique ou encore initiation au rugby… Le collectif Centre LGBT de Grenoble – Cigale a, cette année, proposé aux Grenoblois pas moins de dix jours d’événements militants, sportifs, conviviaux et festifs.

Une nette montée en puissance par rapport à 2014, où l’événement s’était déroulé sur trois jours. La preuve, s’il en fallait, que la lutte « contre toutes les discriminations, qu’elles soient homophobes, racistes ou sexistes » ne faiblit pas.

 

Une démarche soutenue par la Ville de Grenoble – qui avait pour l’occasion pavoisé le fronton de la mairie avec la fameuse bannière arc-en-ciel – mais aussi par de nombreux autres partenaires institutionnels, associatifs ou privés.

 

 

 

« Les personnes LGBT peuvent compter sur nous »

 

 

 

« La lutte contre les discriminations, dont les “LGBTphobies”, était un point de notre programme », déclare Emmanuel Carroz, adjoint à l’égalité des droits et à la vie associative. Et de poursuivre : « Je faisais partie, en 2012 et 2013, du collectif pour l’égalité des droits qui s’était notamment mobilisé pour soutenir le droit au mariage, à l’adoption et à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de même sexe. » Un collectif dans lequel se trouvaient, entre autres, Éric Piolle, actuel maire de Grenoble, et Olivier Bertrand, adjoint à l’animation et aux événements festifs, rappelle l’élu.

 

Emmanuel Carroz lors du lancement de la semaine des fiertés. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Emmanuel Carroz lors du lancement de la semaine des fiertés. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Emmanuel Carroz en est convaincu, il est logique et naturel – maintenant qu’ils sont  aux affaires – de continuer de soutenir ce mouvement. « Les personnes LGBT et leurs associations de défense peuvent compter sur nous », assure ainsi l’adjoint.

 

La ville de Grenoble a d’ailleurs accueilli le Centre LGBT de Grenoble pour le lancement de la semaine des fiertés 2015. L’occasion pour l’association SOS Homophobie de présenter son rapport annuel sur l’homophobie. Retour sur cette soirée inaugurale.

 

 

 

Réalisation Joël Kermabon

 

 

 

Une “Marche des fiertés” haute en couleurs

 

 

 

850 participants selon la police, 1.400 d’après les organisateurs. La « Marche des fiertés » toute en couleurs organisée dans les rues de Grenoble ce samedi 30 mai a rencontré un franc succès. Aux « fiers » marcheurs et marcheuses présents au départ, parc Paul Mistral, se sont ralliées de nombreuses personnes croisant le cortège.

 

 

Une marcheuse de la fierté. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une marcheuse de la fierté. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Dans leurs rangs, des élus, en groupe ou venus seuls, en citoyens, certains ceints de leur écharpe tricolore. Tout un symbole pour Léo Gatellier, l’organisateur de la marche.

« Tout le monde peut se révéler un jour homosexuel, ou même dans l’autre sens, se révéler hétérosexuel. Le fait qu’un élu soit homosexuel et l’assume démontre que la mairie est totalement ouverte et lutte, à son niveau, contre les discriminations », se félicite-t-il.

 

 

 

« Je suis ! ». © Joël Kermabon - Place Gre'net

« Je suis ! ». © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le parcours, les sonos et le beau temps aidant, la visibilité de la marche a été maximale. De nombreux Grenoblois ont ainsi pu croiser les participants qui ne cachaient pas leur plaisir d’être ensemble et assumaient clairement leurs différences.

 

Un moment à la fois de partage, de répit et de bonne humeur, en ces temps où les actes d’homophobie sont en notable augmentation, du fait de préjugés de toute sorte.

 

 

 

 

En route pour la Gay pride grenobloise !

 

 

Réalisation Joël Kermabon

 

 

Joël Kermabon

 

 

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
2738 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. Très intéressant comme message! Une autre saison de la fierté gay qui commence en France. Sincèrement, votre contenu est toujours impeccable et les sujets toujours très pertinents. Il est agréable de vous lire. Merci!

    sep article
  2. Ping : GAYPRIDE : toutes les photos des gaypride 2015 en France | GAYVIKING webmagazine gay en Normandie et en France

  3. Ping : Une Marche des Fiertés Grenoble 2015 au Top !

  4. Ça c’est du reportage!
    Merci à Place Gre’net pour avoir suivi ces évènements!
    Bravo au centre LGBT, aux militants et aux Grenobloises et Grenoblois!!!

    sep article
  5. Très beau reportage! Merci Grenet et merci encore aux organisateurs qui ont fait un travail remarquable pour que ces 10 jours soient mémorables!!
    Félicitations à tou-te-s les Grenoblois-e-s pour cette mobilisation massive! On compte sur vous l’an prochain et d’ici là, continuons à nous mobiliser!

    sep article