Actualité

Le fes­ti­val Tomorrowland Winter à l’Alpe d’Huez fait grin­cer des dents les asso­cia­tions écologistes

Le fes­ti­val Tomorrowland Winter à l’Alpe d’Huez fait grin­cer des dents les asso­cia­tions écologistes

FLASH INFO – C’est un évé­ne­ment qui ne passe pas auprès des asso­cia­tions éco­lo­gistes. Alors que le Tomorrowland Winter, fes­ti­val dédié à la musique élec­tro, tient sa seconde édi­tion du 19 au 26 mars à l’Alpe d’Huez, Mountain Wilderness, Peps Isère ou encore Extinction Rebellion Isère ont appelé à un ras­sem­ble­ment de pro­tes­ta­tion samedi 19 mars à Bourg d’Oisans.

Une ving­taine de mili­tants à pied et à vélo ont ainsi inter­pelé les habi­tants et les fes­ti­va­liers. « Nous ne sou­hai­tions pas faire de gros ras­sem­ble­ment pour évi­ter un acci­dent ou des pro­vo­ca­tions inutiles. Globalement les gens s’ar­rê­taient et accep­taient le tract », explique Peps Isère. Le mou­ve­ment ajoute avoir vu cir­cu­ler beau­coup de véhi­cules imma­tri­cu­lés à l’é­tran­ger. « Cela nous a confirmé que ce fes­ti­val n’est pas pour les locaux », conclut-il.

Pour Mountain Wilderness, l’or­ga­ni­sa­tion d’un tel ren­dez-vous, qui attire plus de 18 000 fes­ti­va­liers du monde entier entre 1800 et 3300 mètres d’al­ti­tude, inter­roge notre rap­port à la mon­tagne. « La mon­tagne n’est pas un espace vierge, un ter­ri­toire lambda qui devrait s’adapter à nos habi­tudes de consom­ma­tion [ou] un joli “fond d’é­cran” sur lequel on peut trans­po­ser sans dis­cer­ne­ment toutes nos habi­tudes cita­dines », écrit l’association.

À pied et à vélo, des manifestants ont interpellé les festivaliers et les habitants sur l'impact environnemental du festival Tomorrowland Winter. © Peps Isère

À pied et à vélo, des mani­fes­tants ont inter­pellé les fes­ti­va­liers et les habi­tants sur l’im­pact envi­ron­ne­men­tal du fes­ti­val Tomorrowland Winter. © Peps Isère

« Cette façon de consom­mer la mon­tagne n’est pas sou­te­nable », déclare pour sa part Peps Isère via sa page Facebook. Non sans dénon­cer « une aber­ra­tion éco­lo­gique et sociale », et esti­mer que « le res­pect de ces espaces de haute alti­tude n’est pas com­pa­tible avec l’ex­ploi­ta­tion qui en est faite ». Et de détailler ses griefs : pol­lu­tion sonore et lumi­neuse, pri­va­ti­sa­tion de la sta­tion et de la ville, ou encore « consu­mé­risme outran­cier ».

Les géné­reuses sub­ven­tions de la Région Auvergne-Rhône-Alpes au fes­ti­val ont éga­le­ment du mal à pas­ser. 400 000 euros pour l’é­di­tion 2019… et 100 000 euros en 2022 via une aide à la muni­ci­pa­lité de l’Alpe d’Huez, écrit Mountain Wilderness. Qui demande « à ce que ces sub­ven­tions publiques soient allouées à la tran­si­tion et aux nom­breux pro­jets cultu­rels res­pec­tueux des milieux, sou­vent en manque de finan­ce­ments ».

Article modi­fié le 22 mars 2022 à 12 heures : ajout d’un para­graphe suite à la récep­tion d’élé­ments sup­plé­men­taires de la part de Peps Isère.

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

En 2015, le maire de l'Alpe d'Huez était sur la liste des candidats présentés par le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes aux régionales.
Mesures de sécu­rité ren­for­cées en pré­pa­ra­tion du Tomorrowland Winter 2019, fes­ti­val “hors du commun”

FIL INFO - La première édition du festival Tomorrowland Winter se déroulera du 9 au 16 mars 2019 sur la commune d'Huez. Charles Barbier, sous-préfet de Lire plus

En 2015, le maire de l'Alpe d'Huez était sur la liste des candidats présentés par le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes aux régionales.
Tomorrowland : la Région Auvergne-Rhône-Alpes tente de ras­su­rer les acteurs cultu­rels locaux

FIL INFO - Face à la polémique engendrée par le financement, à hauteur de 400 000 euros, du festival belge Tomorrowland attendu à l'Alpe d'Huez en 2019, Lire plus

En 2015, le maire de l'Alpe d'Huez était sur la liste des candidats présentés par le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes aux régionales.
Tomorrowland : la sub­ven­tion Auvergne-Rhône-Alpes fait grin­cer des dents les acteurs cultu­rels locaux

FIL INFO - Alors que le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes annonce une subvention de 400 000 euros pour une édition hivernale à l'Alpe d'Huez du festival belge Lire plus

En 2015, le maire de l'Alpe d'Huez était sur la liste des candidats présentés par le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes aux régionales.
Tomorrowland à l’Alpe d’Huez : la Région Auvergne Rhône-Alpes met 400 000 euros sur la table

FIL INFO - La Région Auvergne Rhône-Alpes débourse 400 000 euros pour accueillir, en mars 2019, la version hivernale du festival de musique électronique belge Lire plus

Jean Vaylet Président de la CCI de Grenoble
Jean Vaylet : « il n’y aura pas de reprise éco­no­mique dans des condi­tions nor­males avant septembre »

  TROIS QUESTIONS À… Jean Vaylet, président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Grenoble, ne se fait guère d'illusions : la reprise Lire plus

Culture, sport, poli­tique, éco­no­mie : Grenoble au rythme des annu­la­tions et reports sur fond de coronavirus

  FOCUS – Alors que l'épidémie de coronavirus s'étend sur le territoire, un nombre croissant d'événements et de rendez-vous – dont certains prévus de longue date – Lire plus

Flash Info

|

19/06

17h16

|

|

19/06

11h28

|

|

19/06

8h08

|

|

18/06

21h58

|

|

18/06

14h24

|

|

18/06

10h25

|

|

14/06

8h26

|

|

13/06

18h43

|

|

13/06

16h07

|

|

13/06

15h43

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Des élec­tions légis­la­tives… sous le signe de la confusion ?

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

Politique| Hugo Prévost, can­di­dat Nouveau Front popu­laire sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère : « une démons­tra­tion de force républicaine »

Agenda

Je partage !