Des agents de la société Zeus pris à partie lors de nouvelles tensions sur l’agglomération

sep article

 

FLASH INFO — Nouveaux heurts entre jeunes et forces de l’ordre, mais aussi et surtout avec des agents de la société de sécurité grenobloise Zeus, dans la soirée du lundi 1er mars sur l’agglomération grenobloise.

 

Ainsi que le rap­porte DDSP, des agents de la société pri­vée Zeus, en charge de la tran­quilli­sa­tion d’une qua­ran­taine d’a­dresses sur l’ag­glo­mé­ra­tion, signalent « une ving­taine de jeunes avec des barres de fer et bou­teilles » sur l’a­ve­nue Paul-Cocat à Grenoble, peu avant 21 heures. Sachant qu’ils ne sont pas les bien­ve­nus sur le sec­teur, les employés décident de se mettent à l’a­bri, mais n’en sont pas moins pris à par­tie.

 

Une patrouille de CRS a (de nouveau) essuyé des jets de projectiles sur Échirolles © Charles Thiébaud - Place Gre'net

Une patrouille de CRS a (de nou­veau) essuyé des jets de pro­jec­tiles sur Échirolles © Charles Thiébaud – Place Gre’net

 

Toujours selon la DDSP, une quin­zaine de jeunes « munis de bâtons et de pierres » se sont appro­chés des agents pour les invec­ti­ver. L’un tente même de frap­per un employé de Zeus à l’aide d’un mor­ceau de palette de bois, mais le coup sera paré. Par la suite, l’a­gres­seur pré­sumé, un jeune homme de 19 ans, sera dési­gné aux forces de l’ordre et inter­pellé.

 

L’incident n’est pas le seule de la soi­rée. Toujours vers 21 heures, mais cette fois à Échirolles sur la rue d’Auvergne, un équi­page de CRS en patrouille subit des jets de pro­jec­tiles depuis une pas­se­relle. Aucun blessé n’est à déplo­rer, les pro­jec­tiles n’ayant pas atteint leurs cibles. Les auteurs des faits ont pris la fuite, comme la plu­part du temps depuis le début de la série de tirs de mor­tiers ou de jets de pro­jec­tile sur les forces de l’ordre.

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2095 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. sep article