Fontaine : « Le chantier » menacé d’expulsion pourrait disparaître malgré les propositions de relogement de la mairie

sep article



 

FOCUS – « Le chantier », espace qui regroupe une matériauthèque, un jardin et une cantine à Fontaine, vit sous la menace imminente d’une expulsion. Cet espace collectif occupe depuis plusieurs années et sans autorisation un terrain appartenant à l’Établissement public foncier local. Un projet immobilier devait voir le jour mais a été abandonné. La Ville va donc récupérer le terrain pour le revendre. Elle en a proposé un nouveau aux bénévoles du « chantier » en face de la salle Edmond-Vigne. Une solution qui ne leur convient pas.

 

 

« Ce qui nous plaît ici c’est la dyna­mique de quar­tier et de tout ce qui s’est créé autour, s’en­thou­siasme l’une des béné­voles du col­lec­tif. Les gens viennent parce que c’est à deux pas de chez eux. On cherche tous la proxi­mité, d’au­tant plus avec les confi­ne­ments et les couvre-feu ». En ce samedi 13 février, une dizaine de per­sonnes se réchauffent autour d’un thé ou d’un café sur le ter­rain du « chan­tier ».

 

L'entrée du terrain du chantier à Fontaine. © Tim Buisson – Place Gre’net

L’entrée du ter­rain du chan­tier à Fontaine. © Tim Buisson – Place Gre’net

On entre en pous­sant un petit por­tillon au 14 rue Paul-Vaillant Couturier. La neige fraîche recouvre le jar­din et le toit de la maté­riau­thèque. À l’in­té­rieur de l’a­bri de for­tune d’en­vi­ron 40 mètres car­rés, une mul­ti­tude d’ob­jets s’en­tassent. Au fond du ter­rain, se trouve une mai­son dont l’en­trée donne sur une rue paral­lèle au 1 rue Henri-Wallon.

 

Depuis le pre­mier confi­ne­ment, des repas par­ta­gés sont pro­po­sés tous les same­dis à 13 heures. Un moment de ren­contre et d’é­change entre les habi­tants et les béné­voles. Sauf que ce tran­quille équi­libre est aujourd’­hui menacé.

 

 

Un projet de rénovation urbaine tombé à l’eau

 

Depuis une dizaine d’an­nées, l’Établissement public fon­cier local du Dauphiné (EPFL) est pro­prié­taire du ter­rain, dans le cadre d’un por­tage fon­cier qui arrive à son terme. Le ter­rain avait été racheté par l’EPFL pour pou­voir construire un immeuble. Mais les normes d’ur­ba­nisme sont deve­nues plus contrai­gnantes.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
2091 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.