Département de l’Isère : les élus de gauche fustigent la gestion de crise de la majorité

sep article



 

FOCUS – Les élus de gauche de l’Isère s’en prennent à la gestion de crise de la majorité départementale. Alors qu’une séance publique se tiendra ce vendredi 23 octobre, ils dénoncent des effets de communication et de la précipitation dans certains dossiers. L’opposition déplore surtout un manque d’aides allouées au secteur social.

 

 

« La poli­tique menée depuis 2015 n’en­gage pas le dépar­te­ment vers un modèle plus rési­lient en capa­cité d’a­mor­tir la crise que l’on est en train de tra­ver­ser. Que ce soit du point de vue envi­ron­ne­men­tal ou social », tranche d’emblée Amandine Germain, du groupe Parti socia­liste et appa­ren­tés. Le ton est donné. Autour de la table les autres élus, com­mu­nistes et éco­lo­gistes, acquiescent.

 

 

Un manque d’aide pour le social selon les élus de gauche

 

Le pré­sident du dépar­te­ment espé­rait, sans doute, un décon­fi­ne­ment plus serein. Mais la crise

sani­taire a eu rai­son de ses espoirs. Elle a accen­tué les inéga­li­tés sociales. Les béné­fi­ciaires du revenu de soli­da­rité active (RSA) ont aug­menté de 10,2% entre août 2019 et août 2020. Soit une hausse de 2 250 per­sonnes pour le dépar­te­ment de l’Isère.

 

Les élus d'opposition de gauche au département de l'Isère. © Tim Buisson – Place Gre’net

Les élus d’op­po­si­tion de gauche au dépar­te­ment de l’Isère. © Tim Buisson – Place Gre’net

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Immobilier des Alpes - Offres exceptionnelles de séjours aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
1444 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. Bonjour,
    Vouv etes mrs la maire de Venon ce que la poli­tique a fait de pire.…aucune hau­teur aucune anti­ci­pa­tion que de la stra­té­gie poli­tique…
    Le jeu poli­tique que vous avez joué avec mr arias mr proby .…..etait anticonstitutionnelle.…..vous etes pour moi le visage de l’in­com­pé­tence poli­tique.
    BENYOUB.A

    sep article
  2. L’assistanat c’est le seul sujet où la gauche est hyper com­pé­tante. Gagner l’argent ? Faire mar­cher l’économie ? C’est pas leurs sujets. La gauche c’est pour taxer et dis­tri­buer l’argent du contri­buable, au pro­fit de leur clien­tèle

    sep article
  3. Il devrait avoir honte d’être « de gôche » , tou­jours à deman­der plus d’argent pour finan­cer l’is­la­mi­sa­tion de la société (avec le RSA…)

    sep article
  4. Oui, la gauche ferait sûre­ment mieux si elle était aux manettes du Département. Mais le mes­sage est pour le moins brouillé avec l’indétronable Olivier Bertrand sur la photo. Dans la ville de Grenoble, l’équipée piol­liste est absente et défaillante sur la crise et tout spé­cia­le­ment sur le 38100 alors que le groupe NASA (nou­vel air socia­listes et appa­ren­tés) a pro­posé dès juillet des mesures d’urgence très opé­ra­tion­nelles sur les plus fra­giles. Les bobos Verts gre­no­blois pré­fèrent les grandes décla­ra­tions ver­tueuses à l’action. Leur bilan social est vide. Appelons un chat un chat : dans ce domaine, depuis 7 ans, en don­nant sans cesse des leçons sans jamais rien impul­ser, ils font dans la pire déma­go­gie poli­tique, popu­liste et dog­ma­tique. Et insi­dieu­se­ment, presque mal­gré eux, ils étouffent à petit feu l’idéal éman­ci­pa­teur de la gauche huma­niste res­pon­sable.

    sep article
  5. Bonjour
    Après l’u­ti­li­sa­tion incons­ciente du fait reli­gieux la gauche misé­ra­bi­liste s’at­taque encore à des sujets qui la depasse.…..
    mrs la maire de venon rap­pel­lez-vous mon dis­cour sur l’u­ti­li­sa­tion du fait reli­gieux il y a 15 ans (salle eve au domaine uni­ver­si­taire ).
    Vous et vos amis de gauche avaient beau­coup à vous faire par­don­ner.

    En atten­dant lais­sons le couple médias poli­tique nous conter une ber­ceuse.
    BENYOUB.A

    sep article