Le synchrotron de Grenoble va contribuer à mieux conserver Le Cri, chef‑d’œuvre d’Edvard Munch

sep article



 

FOCUS – Grâce au synchrotron européen de Grenoble, une équipe scientifique internationale a démontré que l’humidité était la principale cause de la dégradation du célèbre chef‑d’œuvre d’Edvard Munch intitulé Le Cri. Ces travaux pourraient aider à mieux préserver le tableau, rarement exposé en raison de son état de conservation.

 

 

« Les ana­lyses syn­chro­tron nous ont per­mis d’i­den­ti­fier la prin­ci­pale rai­son de l’altération des cou­leurs de l’un des chefs‑d’œuvre les plus connus d’Edvard Munch, Le Cri », se réjouit Letizia Monico du Conseil natio­nal de la recherche (CNR) ita­lien et auteur de l’étude.

 

Zoom sur les zones altérées du tableau “Le Cri” (1910?) (Munch Museum, Oslo; catalogue n. Woll.M.896). © Irina Crina Anca Sandu et Eva Storevik Tveit, Munch Museum

Zoom sur les zones alté­rées du tableau “Le Cri” (1910?) (Munch Museum, Oslo ; cata­logue n. Woll.M.896). © Irina Crina Anca Sandu et Eva Storevik Tveit, Munch Museum

En cause, l’humidité qui s’attaque plus par­ti­cu­liè­re­ment aux pig­ments à base de sul­fure de cad­mium uti­li­sés par le maître.

 

Ainsi, le jaune de cad­mium vire-t-il au blanc cassé dans les nuages du cou­cher du soleil et autour du cou du per­son­nage cen­tral du tableau. Tandis que, dans le lac, la pein­ture de cou­leur jaune s’écaille. En revanche, « nous avons prouvé que l’im­pact de la lumière dans ce cas est mineur », pré­cise la scien­ti­fique.

 

L’étude réa­li­sée par une équipe inter­na­tio­nale1En font par­tie des cher­cheurs du CNR (ita­lie), de l’u­ni­ver­sité de Pérouse (Italie) et de l’u­ni­ver­sité d’Anvers (Belgique). Auxquels s’a­joutent le syn­chro­tron euro­péen (ESRF, France), le syn­chro­tron alle­mand (DESY, Hambourg) et le Munch Museum (Oslo, Norvège). dont font par­tie des cher­cheurs du syn­chro­tron euro­péen de Grenoble (ESRF), est publiée dans la revue Science Advances depuis le 15 mai der­nier.

 

 

Des micro-fragments de peinture prélevés sur Le Cri

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
2847 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.