Guillaume Gontard appelle à une participation des assureurs au fonds de solidarité des entreprises

sep article



 

FIL INFO – Pour Guillaume Gontard, les sociétés d’assurance ne jouent pas le jeu face à la crise du coronavirus. Le sénateur de l’Isère interpelle donc le ministre de l’Économie et des Finances, afin de demander un audit des économies réalisées par les assureurs durant la période de confinement. Et ainsi obtenir de leur part une participation au fonds d’indemnisation des entreprises en rapport.

 

 

Les com­pa­gnies d’as­su­rance jouent-elles le jeu face à la crise sani­taire du coro­na­vi­rus ? Guillaume Gontard, séna­teur de l’Isère, pense tout le contraire. Et inter­pelle sur la ques­tion Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances. Pour le par­le­men­taire, les assu­reurs devraient par­ti­ci­per acti­ve­ment au fonds d’in­dem­ni­sa­tion mis en place pour répondre aux dif­fi­cul­tés éco­no­miques des entre­prises.

 

Guillaume Gontard, sénateur “rouge-vert” de l'Isère © Joël Kermabon - Place Gre'net

Guillaume Gontard, séna­teur “rouge-vert” de l’Isère. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Premier constat de Guillaume Gontard : les com­pa­gnies d’as­su­rance « refusent d’indemniser les pertes d’exploitation de leurs socié­taires, au motif que les épi­dé­mies ne sont pas consi­dé­rées comme des catas­trophes natu­relles ». Un exemple ? Les orga­ni­sa­teurs du célèbre fes­ti­val Hellfest ont récem­ment rendu public le refus, par la com­pa­gnie Albingia, de cou­vrir les pertes engen­drées par l’an­nu­la­tion du ren­dez-vous.

 

 

Un audit sur les économies réalisées par les assureurs

 

Deuxième constat du par­le­men­taire isé­rois : les mesures de confi­ne­ment entraînent une baisse notable des sinistres cou­verts par les assu­rances. « Le seul nombre de sinistres auto­mo­biles aurait chuté de 80 %. Or, 50 % du chiffre d’affaires des com­pa­gnies d’assurance est réa­lisé sur cette acti­vité », sou­ligne Guillaume Gontard. Dès lors, estime-t-il, « le mon­tant des éco­no­mies réa­li­sées par les plus grands groupes […] est cer­tai­ne­ment colos­sal ».

 

Le sénateur attend une contribution des assureurs à hauteur des économies réalisées avec la baisse des sinistres durant le confinement. DR

Le séna­teur attend une contri­bu­tion des assu­reurs à hau­teur des éco­no­mies réa­li­sées avec la baisse des sinistres durant le confi­ne­ment. DR

 

Le séna­teur prend bien note de la contri­bu­tion de 200 mil­lions d’eu­ros au fonds de soli­da­rité pour les TPE et indé­pen­dants annon­cée des com­pa­gnies d’as­su­rance. Mais n’en sug­gère pas moins à Bruno Le Maire d’ob­te­nir « un audit des éco­no­mies réa­li­sées » par les socié­tés. Et, in fine, « une par­ti­ci­pa­tion au fonds d’indemnisation des entre­prises à hau­teur des éco­no­mies géné­rées par la baisse des sinistres ».

 

Il y a d’au­tant plus urgence pour Guillaume Gontard que nombre d’en­tre­prises sont en péril. « Déjà 45 mil­liards d’euros ont été déployés et mal­gré l’ampleur des moyens mobi­li­sés, ils res­te­ront insuf­fi­sants pour com­pen­ser les pertes d’exploitation des entre­prises », sou­ligne le séna­teur de l’Isère. Pour qui « le fonds de soli­da­rité aux petites et moyennes entre­prises doit être ren­forcé par des contri­bu­tions pri­vées »… et notam­ment par les assu­reurs.

 

Florent Mathieu

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
4471 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Ping : La participation des compagnies d’assurance est insuffisante | Guillaume Gontard

  2. Ping : Coronavirus : mes questions au Gouvernement | Guillaume Gontard

  3. Dès le 2 avril, la Maif a écrit à ses adhé­rents :
    « La période de confi­ne­ment actuelle géné­rant une baisse signi­fi­ca­tive des acci­dents de la route, nous avons décidé de faire béné­fi­cier l’ensemble de nos socié­taires déten­teurs d’un contrat d’assurance auto­mo­bile* des éco­no­mies réa­li­sées durant cette période de confi­ne­ment. Le mon­tant total que nous esti­mons à date s’élève à envi­ron cent mil­lions d’euros. »

    sep article