Cellule de veille contre l’antisémitisme : « Peu d’af­faires » en Isère… mais des chiffres en-des­sous de la réalité ?

Cellule de veille contre l’antisémitisme : « Peu d’af­faires » en Isère… mais des chiffres en-des­sous de la réalité ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - Comme tous les ans, la Cellule de veille contre l'antisémitisme se réunissait à Grenoble, le mercredi 12 juin. L'occasion pour Jacques Dallest, procureur de la République à la Cour d'appel de Grenoble, de dresser un “bilan” des actes antisémites dans la région, aux côtés d'Yves Ganansia, président du Crif Grenoble-Dauphiné. Ce malgré des doutes concernant la représentativité des données recueillies par la justice. Et sans parler des actions en préparation de la cellule néo-nazie, récemment démantelée suite à une interpellation à Grenoble.

 

 

Grenoble, et plus généralement le département de l'Isère, seraient-ils moins touchés par la montée des actes antisémites que le reste du territoire français ? C'est le constat qu'a dressé Jacques Dallest, procureur de la République à la Cour d'appel de Grenoble, à l'occasion de la réunion annuelle de la Cellule de veille contre l'antisémitisme, mercredi 12 juin. Une cellule d'échange qui regroupe justice, forces de l'ordre, Crif, Licra* ou encore défenseur des Droits.

 

À l'occasion de la réunion de la Cellule de veille contre l'antisémitisme, le procureur de la cour d'appel de Grenoble a dressé un bilan prudent sur l'IsèreJacques Dallest (à gauche) et Yves Ganansia © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jacques Dallest (à gauche) et Yves Ganansia. © Florent Mathieu - Place Gre'net

 

Ce constat, le magistrat le délivre toutefois avec beaucoup de réserve. « Nous avons peu d'affaires, mais les chiffres ne sont pas révélateurs de la réalité », précise-t-il. Si des victimes d'agressions physiques portent généralement plainte, ce n'est pas nécessairement le cas pour des injures antisémites proférées ou des situations de discriminations. Une réalité juridique, ajoute-t-il, qui ne concerne évidemment pas que les citoyens juifs.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 74 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

A Grenoble, le Crif réclame à la Ville et à la Métropole le remboursement des subventions versées au CCIF.
Vœu de sou­tien au peuple pales­ti­nien : l’é­ton­nante « com­pas­sion à géo­mé­trie variable des conseillers métropolitains »

  TRIBUNE LIBRE - Suite au vœu de soutien au peuple palestinien adopté par le conseil métropolitain de Grenoble le 21 mai 2021, Yves Ganansia, Lire plus

A Grenoble, le Crif réclame à la Ville et à la Métropole le remboursement des subventions versées au CCIF.
Affaire Sarah Halimi : à Grenoble, le Crif réclame une modi­fi­ca­tion du code pénal

  FIL INFO - Le Conseil représentatif des institutions juives de France de Grenoble (Crif Grenoble Dauphiné) réclame une modification du code pénal après que la Lire plus

A Grenoble, le Crif réclame à la Ville et à la Métropole le remboursement des subventions versées au CCIF.
À Grenoble, le Crif réclame le rem­bour­se­ment des sub­ven­tions ver­sées au CCIF… qui s’auto-dissout

  EN BREF - À Grenoble, les subventions versées par la Ville et la Métropole au Collectif contre l'islamophobie en France ont fait réagir le Lire plus

Pascale Vernay, première présidente de la cour d'appel de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Déconfinement : vers une reprise pro­gres­sive des acti­vi­tés juri­dic­tion­nelles au palais de jus­tice de Grenoble

  FOCUS - Après deux mois de confinement, le palais de justice de Grenoble va reprendre ses activités juridictionnelles le 25 mai. Une reprise progressive Lire plus

Les diocèses de la Drôme, de l'Isère et des Hautes-Alpes ont signé un protocole avec la justice visant à lutter contre les abus sexuels au sein de l'Église De gauche à droite : Xavier Malle, évêque de Gap-Embrun, Guy De Kerimel, évêque de Grenoble-Vienne , Jacques Dallest, procureur général près la cour d'appel de Grenoble et Pierre-Yves Michel évêque de Valence. © Joël Kermabon - Place Grenet
Trois dio­cèses signent un pro­to­cole avec le pro­cu­reur géné­ral de Grenoble pour lut­ter contre la pédo­phi­lie dans l’Église

FOCUS - Trois diocèses viennent de signer un protocole avec la cour d’appel de Grenoble afin d'améliorer le traitement des abus sexuels au sein de Lire plus

Alain Soral en confé­rence à Grenoble : la Licra, les anti­fas et les élus locaux s’insurgent

FIL INFO - L'annonce de la venue d'Alain Soral à Grenoble, le 23 mars 2019, pour une conférence dans un lieu tenu secret, fait réagir. Lire plus

Flash Info

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

Les plus lus

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule et séche­resse : la Ville de Grenoble prend un arrêté d’in­ter­dic­tion d’ac­cès tem­po­raire à la prai­rie Guy Pape

À voir| Sécheresse en mon­tagne : l’eau, une res­source vitale… de plus en plus rare dans les Alpes

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin