“Une Histoire du secours en montagne” : une immersion dans l’univers des anges gardiens des alpinistes

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – Alors que le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) vient de fêter ses 60 ans, Glénat publie Une Histoire du secours en montagne. Et nous invite à plonger dans l’univers passionnant des alpinistes, des guides et des secouristes, au moment où l’hiver s’installe et, avec lui, son inévitable lot d’accidents.

 

 

Couverture du livre de Blaise Agresti.

Couverture du livre de Blaise Agresti.

Le livre s’ouvre sur la désor­mais célèbre his­toire d’Ötzi, cet homme né il y a près de 5 500 ans et qu’on a retrouvé momi­fié par le froid au cœur des Alpes ita­liennes : c’est l’un des plus anciens témoi­gnages de l’in­te­rac­tion des humains avec la mon­tagne. Se suc­cèdent ensuite au fil des pages les épi­sodes his­to­riques : tra­ver­sée des Alpes par Napoléon, pre­miers drames des expé­di­tions alpines du XIXe siècle, créa­tion en 1897 de la pre­mière société de secours en mon­tagne…

 

L’ouvrage adopte une approche à la fois chro­no­lo­gique et thé­ma­tique pour abor­der de nom­breux sujets, mais se concentre en par­ti­cu­lier sur la pro­fes­sion­na­li­sa­tion des métiers du secours en mon­tagne, aujourd’­hui assuré par de nom­breux corps civils ou mili­taires.

 

 

L’humanisme aux racines du secourisme

 

On retien­dra que l’ap­pa­ri­tion des pre­miers secou­ristes (béné­voles) fut conco­mi­tante à la créa­tion de la Croix Rouge dont ils par­ta­geaient les valeurs huma­nistes : toute per­sonne ayant besoin d’as­sis­tance doit être secou­rue, et ce sans dis­cri­mi­na­tion « poli­tique, raciale ou reli­gieuse ». On s’é­ton­nera d’ailleurs peut-être que le livre ne fasse pas men­tion des récents épi­sodes de secours de migrants en mon­tagne, qui firent pour­tant grand bruit.

 

Mais l’au­teur, Blaise Agresti, l’as­sume : il n’est pas his­to­rien. Cet ancien res­pon­sable d’u­nité de la PGHM est avant tout un pas­sionné d’al­pi­nisme et son « his­toire » du secours en mon­tagne est sur­tout une immer­sion dans l’u­ni­vers des hommes et des femmes qui vivent au quo­ti­dien les risques de la mon­tagne.

 

Un secours par traîneau sanitaire en 1906, avec les militaires alpins. DR

Un secours par traî­neau sani­taire en 1906, avec les mili­taires alpins. DR

 

Il livre de nom­breux témoi­gnages, raconte des épi­sodes tra­giques ou heu­reux, décrit de l’in­té­rieur le fonc­tion­ne­ment des dif­fé­rentes uni­tés, détaillant les inter­ac­tions entre pom­piers, guides, CRS, gen­darmes, Samu… Il s’at­tarde, aussi, sur la phi­lo­so­phie de vie et la pas­sion qui animent ceux qui prennent des risques, mon­trant com­ment leurs com­por­te­ments par­fois extrêmes inter­rogent la société.

 

Écrit par un pas­sionné, cet ouvrage pro­pose une véri­table immer­sion aux côtés des pro­fes­sion­nels du secours en mon­tagne. Richement illus­tré de tableaux, pho­tos et docu­ments, il nous montre les para­doxes d’une nature à la fois source d’é­mer­veille­ment et de dan­gers mor­tels. Dans ce contexte, les secou­ristes appa­raissent comme des sen­ti­nelles fina­le­ment pro­fon­dé­ment humaines, à la fois héroïques et vul­né­rables – comme Ötzi en son temps.

 

Diane Hentsch

 

 

Une his­toire du secours en mon­tagne, Blaise Agresti, édi­tions Glénat, 25 euros.

 

commentez lire les commentaires
1416 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.