Aide sociale à l’en­fance : mobi­li­sa­tion en Isère autour de jeunes majeurs étran­gers exclus du dispositif

Aide sociale à l’en­fance : mobi­li­sa­tion en Isère autour de jeunes majeurs étran­gers exclus du dispositif

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Une tren­taine de jeunes étran­gers iso­lés sui­vis par l’Aide sociale à l’en­fance (Ase) se voient refu­ser le main­tien dans les dis­po­si­tifs d’aide du Département lors­qu’ils deviennent majeurs. Des déci­sions qu’ils contestent, sou­te­nus par plu­sieurs asso­cia­tions, tan­dis que le Département met en avant ses pré­ro­ga­tives et appelle les autres col­lec­ti­vi­tés à prendre en charge à leur tour ces jeunes majeurs.

À en croire plu­sieurs asso­cia­tions, le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère se livre­rait à une « offen­sive à l’é­gard des mineurs non accom­pa­gnés ». Dans un com­mu­ni­qué com­mun, l’Association de par­rai­nage répu­bli­cain des deman­deurs d’a­sile et de pro­tec­tion (Apardap), 3amie, la Cimade, l’Institut des Droits de l’Homme du bar­reau de Grenoble, Médecins du Monde et le Secours catho­lique dénoncent une « exclu­sion » des jeunes majeurs iso­lés étran­gers des dis­po­si­tifs d’accompagnement.

Manifestation de jeunes majeurs étrangers isolés © Bernard Meric

Manifestation de jeunes majeurs étran­gers iso­lés © Bernard Meric

« Des dis­po­si­tifs d’accompagnement sont pré­vus pour les mineurs en dan­ger pro­té­gés par l’Aide sociale à l’enfance (Ase) lors de leur pas­sage à la majo­rité », explique le com­mu­ni­qué. Mais une tren­taine de jeunes majeurs étran­gers se sont vu refu­ser « sys­té­ma­ti­que­ment » cet accompagnement.

Conséquence ? Une « mise à la rue », par­fois accom­pa­gnée d’o­bli­ga­tion de quit­ter le ter­ri­toire fran­çais. Des réfé­rés en urgence ont été dépo­sés devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble, où cer­taines audiences ont d’ores et déjà eu lieu.

Un mou­ve­ment à l’i­ni­tia­tive des jeunes

Face à ces exclu­sions, ce sont les jeunes eux-mêmes qui se sont mobi­li­sés, insiste la Cimade. Notamment en inter­pel­lant les ser­vices du Département, le lundi 23 juillet, à l’oc­ca­sion d’une mani­fes­ta­tion devant des locaux de l’as­so­cia­tion d’ac­cueil et d’in­for­ma­tion des per­sonnes étran­gères (Adate). Un mou­ve­ment au terme duquel les jeunes ont été reçus par des repré­sen­tants du Conseil dépar­te­men­tal pour faire entendre leurs revendications.

© La Cimade.

Des lettres ouvertes ont éga­le­ment été dif­fu­sées pour décrire les consé­quences de la déci­sion du Département. « Tous les jours, le Département laisse des jeunes à la rue, ils n’ont pas d’en­droit pour dor­mir. […] Même ceux qui sont sco­la­ri­sés, qui pré­parent leur pro­jet pour l’an­née pro­chaine, sont aussi mis à la rue », écrit ainsi l’un des jeunes. Autant de mobi­li­sa­tions aux­quelles les asso­cia­tions ont décidé d’ap­por­ter leur sou­tien, afin de dénon­cer un « non-sens édu­ca­tif et social ».

Le Département ren­voie la balle aux autres collectivités

Sollicité par Place Gre’net, le Département de l’Isère tient à recen­trer le débat sur ses seules mis­sions et pré­ro­ga­tives. « Le Département a en charge la pro­tec­tion de l’enfance. Il met donc la prio­rité sur l’accueil, la mise à l’abri et l’accompagnement des mineurs », nous répondent ainsi les ser­vices dépar­te­men­taux. Qui se fixent comme « pre­mier objec­tif » le suivi des « 2 050 mineurs qui vivent une situa­tion de fra­gi­lité » en Isère.

Manifestation de jeunes majeurs étrangers isolés © Bernard Meric

Manifestation de jeunes majeurs étran­gers iso­lés © Bernard Meric

Et si le Conseil dépar­te­men­tal se dit « conscient de la pro­blé­ma­tique posée par les jeunes majeurs », il n’en men­tionne pas moins que l’ad­mis­sion au titre de l’Ase n’est « pas sys­té­ma­tique ». Tout en ren­voyant la balle aux autres col­lec­ti­vi­tés. « Le Département alerte ses par­te­naires, notam­ment l’État et la Ville [de Grenoble, ndlr], afin que ces jeunes puissent être pris en charge dans le cadre de leurs dis­po­si­tifs », conclut-il.

Florent Mathieu

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Antennes 5G ins­tal­lées près de l’é­cole Paul-Bert à Grenoble : les parents d’é­lèves demandent des contrôles

FOCUS - Des parents d'élèves s'inquiètent de l'installation d'antennes 5G sur un immeuble à proximité de l'école Paul-Bert, quartier Île Verte à Grenoble. Après un Lire plus

Urgences "adaptées": la Ville de Grenoble et les sénateurs Michel Savin et Frédérique Puissat réagissent
Urgences « adap­tées » : la Ville de Grenoble et les séna­teurs Michel Savin et Frédérique Puissat réagissent

FLASH INFO – Alors que le service des urgences (nocturnes) du CHU Grenoble-Alpes passe en fonctionnement "adapté" à compter du lundi 27 juin, des réactions Lire plus

Lancement des 50 ans de la Villeneuve avec une grande fête de quartier les 24, 25 et 26 juin
Lancement des 50 ans de la Villeneuve avec une grande fête de quar­tier les 24, 25 et 26 juin

FLASH INFO – La Villeneuve de Grenoble fête ses 50 ans, du mois de juin 2022 au mois de juin 2023. Un anniversaire organisé par Lire plus

Réaction d'Eric Piolle à la décision du Conseil d'Etat sur le burkini. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Burkini à Grenoble : pour Éric Piolle, le Conseil d’État inter­dit la jupette mais valide le mono­kini et les maillots cou­vrants ajus­tés près du corps

FOCUS - Éric Piolle a réagi, ce mercredi 22 juin 2022, à l'ordonnance du Conseil d'État confirmant l'interdiction du port du burkini dans les piscines Lire plus

Le Grand collectif organise "Encore une fête" les 24 et 25 juin quartier de l'Abbaye à Grenoble
Le Grand col­lec­tif orga­nise « Encore une fête » les 24 et 25 juin quar­tier de l’Abbaye à Grenoble

FLASH INFO – Voici un an que le Grand collectif a élu domicile dans un immeuble du quartier Abbaye de Grenoble, place Charpin. Une installation Lire plus

L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"
Burkini à Grenoble : les réac­tions pleuvent après la déci­sion du Conseil d’État confir­mant la sus­pen­sion par­tielle du nou­veau règle­ment des piscines

FOCUS - Le Conseil d'État a confirmé, ce mardi 21 juin 2022, la suspension de l'article 10 du nouveau règlement des piscines grenobloises autorisant le Lire plus

Flash Info

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin