Les Brûleurs de Loups souffrent en finale de la Saxoprint Ligue Magnus contre les Dragons de Rouen. © Archive Yuliya Ruzhechka

Les Brûleurs de Loups voient le titre de cham­pion de France s’é­loi­gner un peu plus

Les Brûleurs de Loups voient le titre de cham­pion de France s’é­loi­gner un peu plus

FIL INFO – À Rouen ce lundi 26 mars, les Brûleurs de Loups ont été bat­tus (4−3 ap) pour la troi­sième fois en trois matchs en finale de la Ligue Magnus. Encore une défaite et les hockeyeurs gre­no­blois diront adieu au titre cette saison.

Défait deux fois sur sa glace de la pati­noire Polesud ven­dredi 23 et samedi 24 mars, Grenoble devait se relan­cer en finale de la Saxoprint Ligue Magnus.

Pour la pre­mière ren­contre dans la pati­noire des Dragons de Rouen ce lundi 26 mars, les Brûleurs de Loups ont de nou­veau subi l’ou­ver­ture du score. Après une supé­rio­rité numé­rique infruc­tueuse de Grenoble, Rouen a mar­qué, dans cette confi­gu­ra­tion, grâce à Anthony Guttig (1−0, 6e).

Grenoble en tête au score pour la pre­mière fois dans cette finale

Cette fois, les Brûleurs de Loups n’ont pas encaissé rapi­de­ment un deuxième but. Au contraire, ils sont par­ve­nus à éga­li­ser par Guillaume Leclerc, en situa­tion de quatre contre quatre (1−1, 15e). Les Grenoblois auraient même dû prendre l’a­van­tage mais leur deuxième réa­li­sa­tion n’a pas été accor­dée par les arbitres. À l’is­sue d’un pre­mier tiers-temps équi­li­bré, tout res­tait à faire dans ce match.

Sébastien Rohat a été à son avantage du côté des Brûleurs de Loups. © Archive Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Sébastien Rohat a été à son avan­tage du côté des Brûleurs de Loups. © Archive Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

En seconde période, les Brûleurs de Loups ont dominé. Et sont par­ve­nus à ins­crire ce fameux deuxième but grâce à Joël Champagne (1−2, 25e). Pour la pre­mière fois dans cette finale, ils se sont retrou­vés en tête au score.

Mais ils n’ont pas réussi à faire le break mal­gré plu­sieurs occa­sions franches. Après une mau­vaise sor­tie du gar­dien Matija Pintaric, David Rodman a par exemple trouvé le poteau en cage vide… Le por­tier rouen­nais s’est ensuite rat­trapé pour main­te­nir son équipe dans la par­tie. Bien lui en a pris puisque Nicolas Deschamps a per­mis aux Dragons de reve­nir à hau­teur (2−2, 35e). Une réa­li­sa­tion qui a été ins­crite en réa­lité contre son camp par un défen­seur gre­no­blois. Malgré vingt-deux tirs contre dix-sept, Grenoble n’a pas su ins­crire ce troi­sième but.

Une troi­sième défaite au bout du suspense

Finalement, le troi­sième but pour les Grenoblois est arrivé en début de troi­sième tiers-temps. Il a été l’oeuvre de leur atta­quant Vincent Kara (2−3, 45e). Les Rouennais ont ensuite eu trois oppor­tu­ni­tés d’é­ga­li­ser en supé­rio­rité numé­rique. Les Brûleurs de Loups ont su tenir le choc grâce notam­ment à leur gar­dien Lukas Horak.

Sur une nou­velle faute d’in­dis­ci­pline, ils ont fini par céder. À moins de deux minutes de la fin, Gutting a ins­crit son dou­blé (3−3, 59e). Emmenant les deux for­ma­tions en pro­lon­ga­tion. Malgré une supé­rio­rité numé­rique, Grenoble n’a pas trouvé la faille, lais­sant pas­ser sa chance. Marc-André Thinel a donné ensuite la vic­toire à Rouen (4−3, 64e). Cruel.

Après ce troi­sième suc­cès rouen­nais, les deux équipes se retrou­ve­ront dès ce mardi 27 mars, tou­jours en Normandie. Si les Dragons s’im­posent, ils décro­che­ront un quin­zième titre de cham­pion de France. Les Brûleurs de Loups n’ont plus le droit à l’erreur.

LG

Laurent Genin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Pro D2 : après sa démons­tra­tion face à Dax, le FCG en quête d’un exploit à Aix-en-Provence, en demi-finale

EN BREF - En écrasant Dax (58-10), jeudi 23 mai 2024, au Stade des Alpes, en barrage de Pro D2, le FCG s'est qualifié pour Lire plus

Éric Piolle, maire de Grenoble, accueillait vendredi 10 mai 2024, les équipes féminines de football à 4 participant à la première édition du tournoi européen Solid'Her. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Sans-abrisme : Grenoble accueille la pre­mière édi­tion du tour­noi inter­na­tio­nal de foot­ball à 4 fémi­nin Solid’Her

FOCUS - C'est sur l'anneau de vitesse du parc Paul-Mistral que va se dérouler à Grenoble, ces 11 et 12 mai 2024, la première édition Lire plus

Grenoble : le club de judo de Mistral donne un cours dans la rue pour dénon­cer la sup­pres­sion d’un cré­neau au Plateau

EN BREF - Le club Amicale sportive Mistral Drac (ASMD) judo a dispensé "le premier cours de judo dans la rue", jeudi 2 mai 2024, Lire plus

GF38 : défaite frus­trante face à Saint-Étienne devant 15 000 spec­ta­teurs, des inci­dents mineurs au Stade des Alpes

EN BREF - Le GF38 s'est incliné en fin de match face à l'AS Saint-Étienne (0-2), mardi 23 avril, au Stade des Alpes, devant plus Lire plus

Le tournoi d'ultimate, Spring Tour 2024, a lieu en avril à Sassenage. Les meilleures équipes de 2e division nationale d’ultimate se sont affrontées les 14 et 15 janvier à Grenoble. L'équipe grenobloise des Monkey finit 2e.
Ultimate Frisbee : le Spring Tour, pre­mière par­tie du tour­noi euro­péen, se dérou­lera à Sassenage

ÉVÉNEMENT – Sassenage accueille le Spring Tour au complexe du Vieux Melchior, les samedi 20 et dimanche 21 avril 2024. Un évènement organisé par Les Lire plus

Ligue Magnus : les Brûleurs de Loups au bord du gouffre avant le match 5 de leur demi-finale face à Bordeaux

EN BREF - Battus à domicile par les Boxers de Bordeaux (3-4), mercredi 27 mars 2024, les Brûleurs de Loups sont désormais au bord de Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !