Les Brûleurs de Loups menés deux victoires à zéro en finale du championnat

sep article

FIL INFO – Battus (3-4) vendredi soir, les Brûleurs de Loups ont de nouveau cédé face à Rouen (0-3), ce samedi 24 mars, lors du deuxième match de la finale du championnat de France. Grenoble est dos au mur avant les troisième et quatrième rencontres sur la glace des Rouennais.

 

 

Contre Mulhouse en quarts de finale et Bordeaux en demi-finales de la Saxoprint Ligue MagnusGrenoble avait perdu l’un de leurs deux premiers matches à domicile. Ce qui ne les avaient pas empêchés ensuite de se qualifier.

 

Les Brûleurs de Loups de Julien Baylacq ont de nouveau souffert face aux Dragons de Rouen. © Archive Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Les Brûleurs de Loups de Julien Baylacq ont de nouveau souffert face aux Dragons de Rouen. © Archive Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Après avoir été défaits lors la première rencontre de la finale face à Rouen (3-4), les Brûleurs de Loups étaient néanmoins sous pression. Une deuxième défaite en deux jours à la patinoire Polesud, samedi 24 mars, et les Rouennais se rapprochaient déjà d’un nouveau sacre national, le quinzième de leur histoire.

 

 

Grenoble concède de nouveau l’ouverture du score

 

Dans cette rencontre, Grenoble a eu du mal à se mettre dans le rythme. Rouen a dominé les premières minutes sans parvenir à trouver l’ouverture. Les Brûleurs de Loups ont notamment résisté à une double infériorité numérique pendant 1′12″.

 

Mené deux victoires à zéro, Grenoble doit se relever. © Archive Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Mené deux victoires à zéro, Grenoble doit se relever. © Archive Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Au fur et à mesure, ils ont commencé à se montrer un peu plus dangereux. Mais ce sont les Dragons de Rouen qui ont ouvert le score par Alex Aleardi (0-1, 17e). Déjà double buteur vendredi 23 mars, l’Américain a de nouveau mis les Normands sur de bons rails.

 

Les Grenoblois ont entamé la seconde période en supériorité numérique. Dans cette configuration, Joël Champagne s’est procuré plusieurs occasions d’égaliser. Sans succès. Cette pression a abouti à une nouvelle faute rouennaise, entraînant une situation de cinq contre trois pour les Brûleurs de Loups. Mais le gardien des Dragons Matija Pintaric a repoussé toutes leurs tentatives.

 

 

Inefficacité et impuissance

 

Les Normands ont su profiter du manque de réussite et de précision des Grenoblois. Nicolas Deschamps leur a offert un avantage de deux buts (0-2, 28e). Une réalisation qui a fait mal à Grenoble.

 

En tête 2-0 après deux tiers-temps, les Rouennais ont maîtrisé la troisième période face à des Grenoblois sans solution. Contrairement à la veille, ils n’ont pas su se montrer réalistes en supériorité numérique. Et ainsi relancer le suspense dans ce match. Les Dragons ont même inscrit une troisième réalisation, une nouvelle fois par Deschamps, en cage vide (0-3, 60e). Grenoble se retrouve mené deux victoires à zéro dans cette finale du championnat.

 

Après ces deux matches en Isère, direction la Normandie pour les deux rencontres suivantes. Le premier rendez-vous est fixé dès lundi 26 mars (20 h 15).

 

LG

 

commentez lire les commentaires
1212 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.