Le FC Grenoble rugby sous les feux des projecteurs bien malgré lui

sep article

FOCUS – Lundi 13 mars, on apprenait qu’une enquête était ouverte par la police de Bordeaux suite la plainte d’une femme de 21 ans déposée pour un viol présumé qui impliquerait trois joueurs du FC Grenoble rugby après leur match en Gironde, samedi soir. Ce mardi 14 mars, le président du FCG Eric Pilaud a tenu une conférence de presse pour annoncer qu’au niveau sportif Bernard Jackman ne serait plus l’entraîneur grenoblois la saison prochaine, tout en précisant que cette décision n’avait rien à voir avec cette affaire.

 

 

 

Une partie du groupe du FCG rugby à l'entraînement. © Laurent Genin

Une partie du groupe du FCG rugby à l’entraînement. © LG

Grenoble vit décidément une saison noire. Au-delà des résultats sportifs décevants – le FCG est 13e du Top 14 – c’est une affaire extra-sportive qui éclabousse le club isérois. La semaine avait bien débuté pour le FCG, mais cela n’aura duré qu’une trentaine de minutes.

 

Lundi vers 10 heures, Grenoble apprenait en effet qu’il pourrait peut-être être repêché sportivement s’il terminait à la 13e place du championnat en fin de saison. Et pour cause, les deux clubs d’Ile-de-France, le Stade français et le Racing 92, ont annoncé leur fusion, à la surprise générale, dès la saison prochaine. Et ainsi libéré une place en Top 14 et donné une vraie opportunité au FCG de pouvoir se maintenir. Cette fusion doit toutefois encore être entérinée. Et cela demande confirmation que le 13e du championnat sera bien maintenu et non une autre formule retenue.

 

 

Droguée puis conduite dans un hôtel proche ?

 

 

Mais ce répit aura été de courte durée. France Bleu Gironde sortait dans la matinée une véritable bombe en indiquant qu’une jeune femme avait porté plainte pour viol, une affaire qui impliquerait des rugbymen grenoblois.

 

Eric Pilaud a dû se soumettre aux nombreuses questions, sportives et extra-sportives, des journalistes mardi 14 mars 2017. © LG

Eric Pilaud a dû se soumettre aux nombreuses questions, sportives et extra-sportives, des journalistes mardi 14 mars 2017. © LG

Samedi 11 mars après la lourde défaite à Bordeaux (14-46), quelques joueurs, après le dîner, se seraient rendus en boîte de nuit. Là, la victime présumée, qui serait âgée de 21 ans, aurait alors été droguée puis conduite dans un hôtel proche, où elle aurait été violée dans la nuit du 11 au 12 mars.

 

Trois joueurs du FCG pourraient être impliqués dans cette sordide affaire. Une enquête pour viol a été ouverte par la police bordelaise. Le club isérois a condamné avec la plus grande fermeté ces faits s’il devaient être avérés.

 

 

 

Trois sujets d’actualité qui se télescopent pour le FCG

 

 

Mardi après-midi, le président du FCG Eric Pilaud a pris la parole lors d’une conférence de presse. Et comme il l’a souligné au début de son intervention : « Il y a trois sujets qui malheureusement se télescopent. »

 

Outre la fusion Racing-Stade français, qui pourrait changer des choses pour le FCG, et cette affaire de viol présumé, Eric Pilaud a annoncé que Bernard Jackman ne serait plus l’entraîneur de Grenoble la saison prochaine. Une décision qui n’a rien à voir avec l’affaire en question.

 

Bernard Jackman, au centre, ne sera plus l'entraîneur du FCG la saison prochaine. L'annonce a été faite par Eric Pilaud mardi 11 mars au cours d'une conférence de presse au stade Lesdiguières. Cette décision est sportive et n'a rien à voir avec l'affaire de viol présumé qui impliquerait trois joueurs du FCG. © LG

Bernard Jackman, au centre, ne sera plus l’entraîneur du FCG la saison prochaine. L’annonce a été faite par Eric Pilaud mardi 11 mars au cours d’une conférence de presse au stade Lesdiguières. Une décision purement sportive. © LG

 

« On s’était donné rendez-vous sur le match de Bordeaux (14-46) », a expliqué le président du FCG. « La question n’était pas de gagner ou de perdre mais, là, il a manqué beaucoup d’ingrédients et c’est ironique de voir que le seul ingrédient qui n’a pas manqué c’était la conquête [les joueurs n’ont pas mis l’engagement et la saine agressivité nécessaires pour tout match de rugby notamment, ndlr]. On a vu des progrès mais on a considéré que ce n’était pas suffisamment stabilisé pour partir en toute confiance la saison prochaine en se disant : on a tous les ingrédients. »

 

Il reste six matches aux Grenoblois pour se maintenir, en consolidant dans un premier temps leur 13e place. Bayonne, dernier, est actuellement cinq points derrière le FCG. Avec cette décision, Eric Pilaud a souhaité créer un « électrochoc » dans le groupe. Désormais les joueurs doivent assumer leurs responsabilités pour cette « mission commando ». Ils seront encadrés par l’entraîneur des avants Aaron Dundon et le coach des arrières Mike Prendergast, ainsi que le spécialiste du jeu au pied Philippe Doussy.

 

 

 

Très marqué, Eric Pilaud déplore l’opprobre jeté sur tout le FCG

 

 

Concernant cette affaire de viol présumé, on a senti un Eric Pilaud très ému. Il a indiqué que « si les faits étaient avérés, [c’était] répugnant et inacceptable » tout en vivant mal que l’opprobre soit jetée sur tout un club et son entourage.

 

Le président du FCG Eric Pilaud, ici après une victoire face à Toulouse en décembre 2016, a annoncé mardi qu'il voulait créer un "électrochoc" à six matches de la fin de la saison. © LG

Le président Eric Pilaud, ici après une victoire face à Toulouse en décembre 2016, a annoncé qu’il ne diligenterait pas une enquête interne au FCG concernant l’affaire de viol présumé, qu’il laissait la police enquêter. © LG

« C’est une situation extrêmement délicate à vivre pour nous tous », a t-il déclaré au bord des larmes. « Je ne vais pas jouer la victime. Si victime il y a, c’est bien évidemment à elle que je pense, mais aujourd’hui nos familles, les joueurs, sont associés dans la tête des gens – l’amalgame est vite fait – à quelque chose qui pourrait être extrêmement sordide. Ce n’est juste pas acceptable. Je vous [les médias, ndlr] demande de nous respecter. »

 

Eric Pilaud souhaite donc que l’enquête avance vite pour espérer petit à petit tourner la page et se focaliser sur la dimension sportive. Pour protéger les joueurs, les entraînements sont exceptionnellement fermés à la presse toute cette semaine. De fait, Grenoble a besoin de se rassembler dans ces temps très compliqués alors qu’il reçoit Toulon dimanche (17 heures) en Top 14.

 

 

LG

 

commentez lire les commentaires
1681 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.