Le Plan grand froid de nouveau activé par la préfecture jusqu’au 20 janvier

sep article

Suite aux prévisions de Météo France qui annoncent une forte baisse des températures pour la fin de semaine, la préfecture de l’Isère active de nouveau le niveau 2 du Plan grand froid dès le soir du jeudi 12 janvier jusqu’au vendredi 20 janvier.

 

 

Ce niveau 2 avait déjà été activé le mercredi 4 janvier 2017, avant d’être interrompu. C’est donc sur une période plus longue qu’il est mis en place cette fois. Tout comme la semaine dernière, 120 places d’hébergement supplémentaires seront débloquées « afin de protéger et de permettre aux personnes les plus démunies de faire face à la baisse des températures », mentionne la préfecture.

 

Une fois encore, le gymnase Fernand Faivre d’Eybens est réquisitionné pour la création de 60 places d’hébergement, afin d’accueillir « les familles avec ou sans enfant et les femmes seules avec ou sans enfant ». 60 autres places seront proposées, cette fois aux hommes seuls, dans le gymnase Picasso d’Échirolles.

 

 

Une « gestion au thermomètre » ?

 

 

Une annonce qui risque de ne pas satisfaire les associations, qui dénoncent unanimement une « gestion au thermomètre » et soulignent l’inefficacité d’ouvertures de gymnases pour accueillir la nuit des personnes rarement installées à proximité de ces lieux d’hébergement temporaires.

 

Lors de la précédente activation du niveau 2 du Plan grand froid, dans la nuit du 4 au 5 janvier, seules 25 personnes – familles et personnes isolées confondues – avaient ainsi été orientées vers l’un des deux sites d’hébergement ouverts par la préfecture de l’Isère.

 

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1611 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. est-ce que le préfet, dans sa grande bonté, laisse les gymnases ouverts dans la journée, ou il fait mettre les gens à la porte à 8 h du matin pour qu’ils ne puissent réintégrer un abri que vers 18 ou 19 h ?
    Dans la journée, où peuvent-ils de mettre à l’abri de la neige qui tombe ? sous un pont ?
    Il n’y a pas de quoi se vanter. La météo disait bien qu’il allait faire très froid mardi et qu’il allait neiger, ça n’a pas empêcher le préfet de fermer les 2 gymnases de lundi à jeudi !
    La préfecture n’a pas fait rouvrir cette année un foyer comme celui de Domène qui mettait à l’abri une soixantaine de personnes l’hiver. Comme le maire de Domène ne voulait plus …
    Le personnel du 115 n’est pas assez nombreux pour orienter les gens vers ces abris.
    Comme quoi, l’hébergement des sans abris, c’est une question de fric. La préfecture en met ou pas, et elle n’en met pas beaucoup.

    sep article