Le Plan grand froid de nouveau activé par la préfecture jusqu’au 20 janvier

sep article



Suite aux prévisions de Météo France qui annoncent une forte baisse des températures pour la fin de semaine, la préfecture de l’Isère active de nouveau le niveau 2 du Plan grand froid dès le soir du jeudi 12 janvier jusqu’au vendredi 20 janvier.

 

 

Ce niveau 2 avait déjà été activé le mer­credi 4 jan­vier 2017, avant d’être inter­rompu. C’est donc sur une période plus longue qu’il est mis en place cette fois. Tout comme la semaine der­nière, 120 places d’hé­ber­ge­ment sup­plé­men­taires seront déblo­quées « afin de pro­té­ger et de per­mettre aux per­sonnes les plus dému­nies de faire face à la baisse des tem­pé­ra­tures », men­tionne la pré­fec­ture.

 

Une fois encore, le gym­nase Fernand Faivre d’Eybens est réqui­si­tionné pour la créa­tion de 60 places d’hé­ber­ge­ment, afin d’ac­cueillir « les familles avec ou sans enfant et les femmes seules avec ou sans enfant ». 60 autres places seront pro­po­sées, cette fois aux hommes seuls, dans le gym­nase Picasso d’Échirolles.

 

 

Une « gestion au thermomètre » ?

 

 

Une annonce qui risque de ne pas satis­faire les asso­cia­tions, qui dénoncent una­ni­me­ment une « ges­tion au ther­mo­mètre » et sou­lignent l’i­nef­fi­ca­cité d’ou­ver­tures de gym­nases pour accueillir la nuit des per­sonnes rare­ment ins­tal­lées à proxi­mité de ces lieux d’hé­ber­ge­ment tem­po­raires.

 

Lors de la pré­cé­dente acti­va­tion du niveau 2 du Plan grand froid, dans la nuit du 4 au 5 jan­vier, seules 25 per­sonnes – familles et per­sonnes iso­lées confon­dues – avaient ainsi été orien­tées vers l’un des deux sites d’hé­ber­ge­ment ouverts par la pré­fec­ture de l’Isère.

 

 

FM

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
1759 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. est-ce que le pré­fet, dans sa grande bonté, laisse les gym­nases ouverts dans la jour­née, ou il fait mettre les gens à la porte à 8 h du matin pour qu’ils ne puissent réin­té­grer un abri que vers 18 ou 19 h ?
    Dans la jour­née, où peuvent-ils de mettre à l’a­bri de la neige qui tombe ? sous un pont ?
    Il n’y a pas de quoi se van­ter. La météo disait bien qu’il allait faire très froid mardi et qu’il allait nei­ger, ça n’a pas empê­cher le pré­fet de fer­mer les 2 gym­nases de lundi à jeudi !
    La pré­fec­ture n’a pas fait rou­vrir cette année un foyer comme celui de Domène qui met­tait à l’a­bri une soixan­taine de per­sonnes l’hi­ver. Comme le maire de Domène ne vou­lait plus …
    Le per­son­nel du 115 n’est pas assez nom­breux pour orien­ter les gens vers ces abris.
    Comme quoi, l’hé­ber­ge­ment des sans abris, c’est une ques­tion de fric. La pré­fec­ture en met ou pas, et elle n’en met pas beau­coup.

    sep article