Premier essai transformé pour l’Isère Food Festival

sep article

EN BREF – La première édition de l’Isère Food Festival s’est tenue dimanche 25 septembre au Marché d’intérêt national (Min), à l’occasion de la Fête de la gastronomie. Concours de cuisine, démonstrations de chefs, stands de producteurs locaux… Avec pour thème « Les cuisines populaires », le festival faisait la part belle aux produits régionaux.

 

 

Isère Food Festival. © Alexandra Moullec

Isère Food Festival. © Alexandra Moullec

8000 m² entièrement dédiés au terroir isérois.

 

Dimanche 25 septembre s’est tenue la première édition de l’Isère Food Festival au Marché d’intérêt national (Min), dans le cadre de la Fête de la gastronomie. Le thème ? « Les cuisines populaires ».

 

Carré des artisans, dégustations de chefs isérois, démonstrations, food trucks… Pas de doute, l’association Isère Food Festival a mis les petits plats dans les grands. Accompagné et labellisé par le Commissariat général de la fête de la gastronomie, l’événement a attiré les foules.

 

 

 

Plaisir des papilles et plaisir des yeux

 

 

Au menu, notamment, un marché de producteurs et un carré d’artisans. Confitures, sorbets, viandes, fromages… Près d’une vingtaine de producteurs ont fait le déplacement pour faire découvrir leurs produits. Parmi eux : la Tacoulienne, Les Délices de Sylvie, La Confrérie du Saint-Marcellin, la brasserie Solstice… Il y en avait pour tous les goûts.

 

Maxime Lafranceschina, meilleur ouvrier de France primeur 2015. © Alexandra Moullec

Maxime Lafranceschina, meilleur ouvrier de France primeur 2015. © Alexandra Moullec

Lors de « La cuisine des chefs », huit chefs cuisiniers isérois ont offert des démonstrations : Karine Novella du Restaurant Le Seize, Florian Poyet, chef du restaurant Badine, Romain Hubert, chef de l’Émulsion, Michael Breuil, chef du restaurant Sens, Jonathan Greck, chef de l’Insolite, Alexandre Zdankevitch, chef du restaurant Zdank, et le chocolatier pâtissier Thierry Court.

 

Sans oublier Gaëtan Tarrade, participant du concours Masterchef 2013.

 

Belle récompense pour les visiteurs : la dégustation des plats cuisinés. Plaisir des papilles mais également plaisir des yeux avec Maxime Lafranceschina, meilleur ouvrier de France primeur 2015, expert dans l’art des fruits et légumes décoratifs.

 

 

 

Consommer et cuisiner des produits locaux

 

 

Autre temps fort de la journée : « La Grande tablée ». « 60 mètres de table et 300 repas préparés par une dizaine de pâtissiers et de cuisiniers » autour de « plats populaires et de produits locaux ».

 

Les finalistes du concours "Cuisinez local", Isère Food Festival. © Alexandra Moullec

Les finalistes du concours « Cuisinez local », Isère Food Festival. © Alexandra Moullec

Et le concours « Cuisinez local ». Objectif : « encourager les habitants à consommer des produits locaux quotidiennement » et mettre en lumière la qualité et la diversité des produits des agriculteurs rhônalpins. 

Avec des « ballotins de poulet farcis sur confit d’oignons, velouté de courge, chantilly au bleu avec son concassé de noix » et un « crumble d’automne et crème au miel », Romain et Milena ont su séduire les papilles d’un jury averti.

 

Ses membres : Christian Bonneton, professeur à l’École hôtelière Lesdiguières, Émilie Salvi, éleveuse à la bergerie de la Lignarre, Jérémie Müller, chef au restaurant Chavant, et Jean-Marc Emprin, rédacteur en chef du magazine Terre dauphinoise. Les gourmands pourront retrouver les recettes cuisinées et de nombreuses informations sur la page Facebook « Cuisinez local« .

 

 

 

Le FCG Rugby aux fourneaux 

 

 

La sensibilisation était également au rendez-vous avec le stand de tri animé par Grenoble-Alpes Métropole. Tout comme des découvertes avec la diffusion du film 5 chefs, le film et la venue de partenaires : La Bonne Pioche, l’Eléfàn, Episol… entre autres.

 

Mathias Marie et Henry Vanderglas du FCG Rugby. © Alexandra Moullec

Mathias Marie et Henry Vanderglas du FCG Rugby. © Alexandra Moullec

En fin de journée, quelques rugbymen du FCG Rugby ont fait une apparition : Mathias Marie, Henry Vanderglas, Peter Kimlin et Charl McLeod. L’occasion de signer quelques autographes pour le plus grand plaisir de leurs supporters, avant de se mettre aux fourneaux pour un relais culinaire.

L’association Isère Food Festival a réussi son pari : créer un événement convivial et festif valorisant la gastronomie iséroise lors d’une journée.

 

Nul doute que le « petit Rungis » de l’Isère accueillera une seconde édition en 2017.

 

 

Alexandra Moullec

 

 

N.B. : L’article a été complété pour ajouter la présence de Karine Novella, cheffe du restaurant Le seize.

 

commentez lire les commentaires
4197 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Merci Alexandra pour ce bel article qui traduit bien le succès de l’événement, vous avez oublié un chef et pas des moindres ou plutôt « UNE CHEF », chose rare en cuisine, Karine Novella du Restaurant Le Seize, c’est aussi çà l’esprit de l’Isère food festival.

    Merci encore et à l’année prochaine

    sep article